• Létherrae, tome 1 : Le monde perdu (Morgan Malet)

     

     

    Timor est Illusio (Laurent Theres)

    Auteur : Morgan Malet

    : 29 juin 2015

    325 pages numérique (pdf)

    Thème : Fantastique/Fantasy

      *******

    Fait partie de la saga

    Létherrae

     

    Résumé :

     

    « Le combat de Max, ses proches n'en savent rien. Confronté à la loi du silence, la violence et la haine absurde et aveugle des cours de lycée, il est le seul à résister à la dictature de quelques uns. Cette lutte, il la paie au prix fort. Et quand un étrange inconnu lui tend la main, Max ignore que cette rencontre sera le premier pas vers un monde oublié de tous, où mages et sorciers sont plongés dans une guerre séculaire. Il ne peut alors imaginer les dangers que ses amis et lui vont devoir affronter. Au bout du chemin, c'est le destin de Max qui sera définitivement bouleversé. De sa survie dépendra notre liberté… Et dans l'ombre de Létherrae, Soccard cherche l'enfant au Sang déchu. »  

     

    Létherrae (Morgan Malet)

     

    Je remercie Morgan Malet, l'auteur de ce premier volume, pour m'avoir proposé de le lire.

     

    « Prologue

    Les odeurs de chair brûlée et de corps en décomposition donnaient envie de vomir. Des milliers de cadavres étaient dispersés sur la plaine, autrefois paisible. Ici et là, quelques râles d’agonie d’hommes, dont personne ne viendrait au secours parce qu’on les savait condamnés. Certains mettront plusieurs jours à mourir. Parmi les moribonds, beaucoup étaient passés sous le souffle d’un dragon. »

     

    Max est un adolescent qui est harcelé physiquement et mentalement dans son école. Les bleus sont autant sur son corps que dans sa tête. Il a très très peu d'amis, qui se comptent sur les doigts d'une seule main. Mais Max n'est pas quelqu'un de soumis, il est provoquant et ne se laisse pas marcher sur les pieds malgré tout. Un événement va chambouler sa vie, la magie va y entrer en fracassant tout sur son passage. Et ce n'est que le commencement de l'aventure.

     

    Car ce roman est une aventure à lui tout seul. L'histoire est tout autant dure qu'émouvante. Dure ET émouvante de par ce qui arrive à Max, car même si le sourire arrive parfois à atteindre nos yeux, certains passages sont durs à lire, mais nécessaire pour mieux comprendre son caractère. L'histoire est sombre avec peu d'espoir pour les personnages. Le malheur touche Max vite et s'étale sur ses proches sans qu'il ne puisse rien y faire. Le passage d'un monde à l'autre est surprenant, ce qui me fait poser cette question : Que se passe-t-il si la mort l'emporte d'un coté ou de l'autre ? Question sans réponse pour le moment. Le monde dans lequel vivent les jeunes gens est le même que celui que nous connaissons. Il est moderne avec tous les préjugés qui l'habitent. Dès qu'ils se retrouvent à Letherrae, ils vont déchanter, comme revenus au moyen-âge. Je n'en dit pas plus, mais sachez qu'il y a beaucoup de surprises.

    « — La théorie des cordes, voyons ! s’exclama Cédric.
    — À tes souhaits…, soupira Benoît.
    Cédric calma son enthousiasme et reprit :
    — Dans les années soixante, je crois, est née une théorie appelée la théorie des cordes. En gros, elle part du principe qu’à l’intérieur de chaque quark, eux-mêmes compris dans les protons, qui constituent eux-mêmes le noyau des atomes, il y a des cordes qui vibrent et définissent la fonction de ces quarks. Ce sont ces cordes qui attribuent le rôle des atomes, un peu comme notre code génétique à nous. Dans cette théorie, on a découvert l’existence potentielle de super-cordes, des branes. Et la Terre, tout notre univers, se trouverait sur une brane. Et il y aurait une multitude de branes les unes à côté des autres, des branes parallèle contenant des univers parallèles. C’est la théorie des multivers ! Létherrae n’est qu’une version différente de la Terre !
    — Mec… un conseil, arrête de regarder ARTE le soir, ça ne te réussit pas.
    — Je suis sérieux !
    — Alors quoi, s’exclama Benoît, on passe de Merlin l’Enchanteur à Sliders ?
    Benoît chercha du regard un soutien vers Annie, mais la jeune fille était aussi perdue.
    — J’ignore tout de votre science humaine, reprit Alexandre[…] »

    Le fait d'avoir le point de vue de la plupart des personnages est très intéressant, nous pouvons rentrer dans les esprits de chacun et mieux les comprendre. Sur ce point précis, chaque personnage a sa propre personnalité avec des « dons » particuliers. Je ne parle pas de magie en elle-même, mais la compréhension, l'écoute, le fait de connaître les plantes sont des points essentiels pour ces jeunes gens. En parlant d'eux ils sont au nombre de quatre a être embarqué de l'autre côté.


    « Benoît laissa échapper une exclamation de surprise et de douleur sous la violence de l’impact contre un sol de pierre. La lueur aveuglante cessa soudain. Il resta sur le dos un moment, clignant des yeux pour faire disparaître les artefacts visuels qui apparaissaient suite à l’éblouissement. Il ne voyait rien. En attendant que sa vue ne s’adapte à l’obscurité, et avant même de se poser la moindre question, l’odeur des lieux agressa ses narines.
    Les relents d’humidité, de moisissure et d’insalubrité ne seraient rien s’il ne s’y mêlait pas des exhalaisons d’excréments et d’urine macérés. La nausée saisit immédiatement l’adolescent qui se releva d’un bond. Au contact direct de ses plantes de pieds sur le dallage, il réalisa enfin qu’il était entièrement nu »

     

    Max est l'un des personnages principaux. Harcelé, comme dit un peu plus haut, il a une force de caractère devant ses bourreaux qui donne envie de le protéger. C'est un rebelle à sa manière : il résiste à ses petits « cons et prétentieux » grâce à l'humour qu'il dégage. Une manière de cacher ce qu'il ressent régulièrement. J'ai souffert en même temps que lui et au le sourire lorsqu'il réussissait à leur échapper. Ce caractère, il le garde même plus tard, lorsque l'un des « méchants » de l'histoire lui met la main dessus. C'est l'un des personnages qui souffre le plus, physiquement et mentalement. Il prend énormément sur lui pour ne rien montrer, garder un visage impassible, faire comme si la douleur ne l'atteint pas.

     

    Annie, Benoît et Cédric sont ses trois amis, même si le dernier l'est devenu tardivement. Avec Max, ils forment ce quatuor quasi indestructible. Pas au niveau de la force physique, mais mentale. Ils ne sont pas toujours d'accord sur tout et c'est une bonne chose, des tensions peuvent se créer, mais lorsque l'un d'entre eux et en danger, ils n'hésitent pas longtemps à aller l'aider. D'autres personnages font leur apparition pour rester un moment avec eux, comme Catrina, Mathiou et Kalagan. Tous sont travaillés tant et si bien que j'ai eu l'impression de les connaître. L'auteur ne laisse personne vaquer à ses occupations tranquillement. Tous vont connaître ou ont connu d'une manière ou d'une autre le malheur dans toute sa splendeur. Certains en réchappent, d'autres non et c'est bien dommage parce que s'attacher à certains et les voir disparaître fait mal au cœur.

     

    Niveau écriture, je l'ai trouvé fluide, le roman a été lu très rapidement malgré certains petits passages un peu plus long que d'autres. Beaucoup de rebondissements qui nous tient en haleine. J'avais besoin de connaître la fin, espérant jusqu'au bout que les choses s'arrangeraient. En parlant de la fin, l'auteur m'a mis les larmes aux yeux, pourtant beaucoup me connaissent comme insensible (ou presque :p) c'est pour dire que j'ai été happé par l'histoire et les émotions des personnages. La bataille finale est grandiose tant au niveau descriptions que dans l'action. Un très gros coup de cœur pour ce premier volume et j'avoue que j'ai hâte de connaître la suite des événements !

     

    « — Notre survie…, dit Cédric. Vous dites ça comme si on risquait de se faire tuer à chaque coin de rue…
    — Bienvenue à Létherrae, jeunes gens. »

     

    Logo Livraddict

    babelioDéfis sur Fb

    http://2.bp.blogspot.com/-mvhno11ISwg/VnA8BII8tUI/AAAAAAAAAqo/Fvq24wkEb5U/s1600/Banni%25C3%25A8re%2B2.png

     Time to Read

     

    « Létherrae, saga (Morgan Malet)le peuple de mu.fr Editions »

  • Commentaires

    12
    Lundi 7 Mars 2016 à 09:27

    Je ne connais pas du tout mais je suis intriguée par cette histoire !

      • Lundi 7 Mars 2016 à 18:06

        Je ne connaissais pas non plus, si l'auteur n'était pas passé par là, je n'auras jamais connu :)

    11
    Sabrina Desremp
    Lundi 7 Mars 2016 à 09:18

    Encore une découverte, fort intéressante. Merci pour cet avis détaillé :) 

      • Lundi 7 Mars 2016 à 17:49

        Merci à toi et encore, j'ai caché pas mal de choses :)

    10
    Vendredi 4 Mars 2016 à 15:53

    Je suis pas trop fantastique. Ce titre a l'air pas mal, je note, on sait jamais.

      • Vendredi 4 Mars 2016 à 19:12

        Je crois avoir vu cela sur ton blog :p

    9
    Vampilou
    Vendredi 4 Mars 2016 à 15:52
    J'apprécie beaucoup la couverture et l'histoire me tente vraiment pas mal !
    8
    Jeudi 3 Mars 2016 à 22:25

    Le personnage principal me parait très touchant... Ca donne envie de découvrir le livre! Merci pour cette découverte :) 

      • Vendredi 4 Mars 2016 à 10:01

        Merci à toi d'être passée et bonne future lecture dans ce cas :)

    7
    Jeudi 3 Mars 2016 à 18:18

    Bonne chronique ! :) 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :