• Lune de sang, tome 1 : Pour toujours (David Cooper)

     

    Lune de sang, tome 1 (David Cooper)

    La bête du Bois de Boulogne (Christine Béchar)

    Auteur : David Cooper

    210 pages numériques

    Thèmes : Bit Lit, M/M

      *******

    Service presse de Stéditions

    Fait partie de la saga

    Lune de sang

    de David Cooper

     

    4ème de couverture :

    «  Kian, 19 ans, habite la petite ville de Livermore Falls dans le Maine. Un soir, il accompagne sa meilleure amie Lindsey à une soirée et croise le regard d'un inconnu dont il tombe immédiatement sous le charme. Ce qu'il ignore, c'est que Deven, l'inconnu en question, le connaît et s'apprête à le tuer.
     
    Découvrez gratuitement les premières pages du livre via ce lien : http://bit.ly/1vwA3IO  »  

    La bête du Bois de Boulogne (Christine Béchar)

    Lune de sang, tome 1 (David Cooper)

    Info à savoir avant de commencer à lire (mais si vous ne le lisez pas, je vous en voudrais à vie :p !) :

    Ce livre est une fiction adaptée de la saga "De guerre, d'amour et de sang" de Kyrian Malone et Jamie Leigh. Les personnages et dialogues sont les produits de l’imagination des auteurs. Toute ressemblance avec des personnes existantes ou ayant existé ne saurait être que fortuite.

    Que dire à part : vivement la suite ??????

    Je ne connais absolument pas la saga dont cette adaptation a été écrite, mais cela me donne envie de la lire. Pour l’instant, concentrons-nous sur ce début. Kian est un jeune homme de 19 ans qui est à part. Il a dû mal à s’intégrer, aime rester en solitaire, attiré par les hommes, ce qui semble le complexer encore plus. Lors d’une soirée avec un ami, il tombe sous le charme d’un homme mystérieux. Ce dernier, Deven, fait partie d’un monde que personne ne soupçonne à part quelques irréductibles humains qui sont en adoration devant eux. Ce monde va s’ouvrir à Kian. Il va apprendre, comprendre, tenter de devenir celui qu’il veut. Mais Deven l’a choisit pour une raison bien précise…

    Dès la fin de ma lecture, j’ai envoyé un message à Stéditions pour juste leur dire que j’avais adoré. L’écriture donne une légèreté même dans les cas les plus graves du récit. A un moment donné, Kian était en pleine lecture et fut arrêté pour sortir. Mais non, je ne voulais pas, je voulais la suite moi aussi ! Tout comme ce personnage j’étais frustrée de ne pas savoir ce qui allait se passer ! Il ne s’agit pas d’une banale histoire de crocs et de sang, l’origine nous ait dévoilé d’une manière qui donnerait des frissons à quiconque aurait un instinct maternel ou paternel et même sans cela. Des bébés, triplés de surcroit, l’abandon, les guerres qui font rages, les croyances populaires, les chasses aux sorcières, sauf qu’il s’agissait pour ces paysans de démons. Le clergé étant toujours aussi fermé aux idées nouvelles, la peur de l'inconnu... Le sang, c’est la clé de la vie, de la non-mort. Ce liquide si précieux qui n’a pas de doute, il coule sans cesse dans les veines et donne un sens à ceux qui en ont le plus besoin. Les monstres buveurs de sang sont représentés d’une manière peu commune, le passé est lourd, les conditions de leur existence sont sombres. Mais sont-ils des monstres pour autant ? Les passages décrits peuvent être durs par moment, mais qu’est-ce que j’ai pu aimer les lire pour mieux comprendre leurs naissances, leurs vies, leur cheminement !

    J’ai beaucoup aimé les passages des récits lus dans l’ouvrage, les souvenirs écrits dans les livres lus, le présent qui montre l’avancée de Kian et Deven. Leur attirance réciproque est là, bien présente et la façon dont cette passion est amenée à vivre est très belle. Leurs moments d’intimités sont beaux, uniquement de la tendresse et des mots qui ne sont pas là pour choquer, mais apporter un peu de douceur dans ce monde qui va devenir chaotique. Kian est un personnage peu sur de lui, qui ne s’aime pas, qui ne se trouve pas terrible et qui ne se met jamais en avant. Ce n’est pas de la peur qu’il a, juste un énorme manque de confiance en lui. Deven est tout son opposé, mais en même temps, sa propre vie n’a pas été de tout repos. Deven est fort, mature, réfléchi, patient et son approche non dénué d’intérêt, son attention pour un jeune homme qui semble son opposé, s’avèrera être tout autre. Je ne peux l’indiquer ici, mais le lien qui existe entre les deux hommes est bien au-delà de ce que nous pouvons imaginer.

    Nous avons d’autres personnages, tel Erik et Sellan, deux hommes qui ont leurs importances, dans le passé de Deven, mais aussi dans l’instant présent. Egalement Kara et Alice, deux femmes qui ont leurs caractères bien à elles. J’ai une préférence pour Kara, c’est une comment dire, guerrière qui ne mâche pas ses mots, mais elle a ses raisons et leur survie en dépend.

    Ce premier volume est un riche en émotions, en découverte, en action et en originalité. Entre une histoire naissante de vampires qui change des sentiers battus – pourtant il en existe un certain nombre – de l’intrigue qui nous tient en haleine jusqu’à ce qu’on tombe au point final rempli de frustration, et un début d'amour vous n’allez pas être déçu. Tout cela pour dire que dès que je peux, je continue la saga !

    Je vous laisse avec un passage que j'ai beaucoup aimé (en mode frustration :p )

    En 952, plusieurs traités de paix furent signés entre les opposants et les généraux décidèrent de se partager les terres. Les soldats cessèrent de piller les villages, de tuer hommes, femmes et enfants… Mais les massacres continuèrent malgré tout, la mort frappant au hasard sur des villages en reconstruction. Les survivants rapportèrent aux généraux que des esprits démoniaques aux visages d’anges et aux dents de loups les massacraient. Rapides, insensibles aux flèches ou aux épées, personne ne pouvait se dresser contre eux sans finir dévoré.
    En 953, les généraux devenus « Maitres » des contrées firent appel à des chasseurs et des sorciers, les implorant de tuer les Bêtes venues des Enfers. Ils s’unirent dans un but commun : stopper les créatures de Satan. Des armées furent…
    - Kian ?
    Je relevai mon regard sur Alice qui approcha et me tendit un verre de sang.
    - Merci.
    - De rien.
    Je bus quelques gorgées, abaissai mon regard sur mon livre et repris ma lecture :
    Ils s’unirent dans un but commun : stopper les créatures de Satan. Des armées furent levées et les Bêtes furent traquées à travers stout le royaume…
    - Kian ! m’interpella Alice une deuxième fois.
    Je la regardai et elle reprit mon précieux livre et le ferma :
    - Nous allons sortir, Deven nous attend.
    Je fronçai les sourcils et me levai.
    - J’ai pas envie de sortir, et j’aimerai terminer ce chapitre.
    - Celui-ci terminé, tu voudras lire le suivant et encore le suivant. Ca fait trois semaines que tu es enfermé dans cette pièce Kian. Il faut sortir, tu ne peux pas rester entre ces murs pendant des mois.
    - C’est pas comme si je n’avais pas l’éternité devant moi, répondis-je avec évidence.

    Logo Livraddict

    babelioDéfis sur Fb

    « IMM # 18Lune de sang, saga (David Cooper) »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :