• Meurtre au manoir des fées (Delphine Biaussat)

     

     

    Meurtre au manoir des fées (Delphine Biaussat)

    Auteur : Delphine Biaussat

    236 pages numérique

    Thèmes : Policier, fantastique

      *******

     Résumé :

    «  En Bretagne, dans un manoir isolé, un crime a eu lieu. La victime était détestée de tous ou presque. Le commissaire Renot, déjà sur les lieux, va mener son enquête, aidé par Caroline Blake, en vacances dans la demeure au moment des faits. Mais qui se cache derrière ce meurtre ? La présence de Blanche, personnage hors du commun, pourra-t-elle aider à résoudre cet assassinat ? »   

    La bête du Bois de Boulogne (Christine Béchar)

    Meurtre au manoir des fées (Delphine Biaussat)

    Je remercie Tamy des Editions Angels Editions pour l'envoi de ce service presse. Concernant la couverture, je l'aime beaucoup. Elle met en scène un manoir où un tragique événement va se produire. Un soupçon de mystère plane autour de cette demeure qui va en montrer bien plus qu'un simple meurtre.

    Caroline Blake, vivant dans le Finistère est une jeune femme de 23 ans dont l'avenir lui ouvre grand les bras. Égérie d'une grande marque de bijouterie, elle assiste à un gala lui permettant de se montrer, ainsi que les parures qu'elle porte pour les publicités. La soirée se termine, un retour en voiture, un accident à un croisement et un rêve prémonitoire qui se dessine un peu plus tard. Bien entendu, ce que je note n'est qu'un résumé, il y a un peu plus que cela. Pour son anniversaire, son père, Sam, lui offre ainsi qu'à ses amis proches, un séjour dans le manoir des fées. Dès leur arrivée, une rencontre, un événement et un huit clos qui va forcer les habitants passagers de se dévoiler et faire ressortir une très vieille histoire.

    Concernant l'histoire, j'ai apprécié le huit clos, qui n'arrive par contre qu'après un bon premier tiers du roman. Une histoire qui se rapproche un peu des "Hercule Poirot" avec un policier coincé dans les lieux qui va mener une enquête légèrement "déboussolante".

     

    « Titillée par la curiosité ainsi que par une force irrésistible, elle s’en approcha. Alors qu’elle commençait à se baisser, une voix retentit derrière elle :

    — Caroline, tu joues à cache-cache avec nous ? plaisanta-t-il.

    Comme prise en faute, la jeune femme se releva vivement et se retourna. Elle vit Ilan, un sourire moqueur accroché à sa jolie petite bouille. Elle tenta de protester.

    — Je t’ai vu entrer ici et je trouvais bizarre que tu n’en ressortes pas, expliqua son ami. Tu as peut-être découvert un trésor ?

    — Pas du tout ! Je... visitais.

    Ne trouvant pas quoi lui répondre, elle venait de sortir la première explication qui lui était passée par la tête. Ilan écarquilla les yeux. Son regard fit le tour de la cabane à outils. Tout à l’heure, il s’y était rendu pour prendre la brouette et il n’avait fait attention à rien d’autre. Son sourire s’élargit, montrant toutes ses dents.

    — Oh, je vois. Joli musée, dis donc. Je comprends ta nouvelle passion pour les outils. Tu comptes démarrer une collection quand on rentrera à la maison ? »

     

    Au niveau des personnages Caroline, elle m'a semblé très imbu d'elle-même, elle est belle le sait, le montre et en abuse à outrance. Elle a un caractère à ne pas se laisser marcher sur les pieds, par contre par moment elle est vraiment méchante et froide dans ses propos. Elle a une mère quasi inexistante, juste présente dans quelques pages pour montrer la tension qui existe entre elle et sa fille dû a un drame lointain, qui est expliqué à un moment donné. Elle vit avec deux colocataires, Mélanie, sa meilleure amie et Ilan. Tous les trois se connaissent depuis quelques années et leur passé est plutôt compliqué lorsque l'on creuse bien. Michèle est une ancienne amie de lycée que Mélanie retrouve par hasard, va venir avec eux pour fêter l'anniversaire de Caroline. A son propos j'ai trouvé étrange le fait qu'elle soit invitée d'un coup sans qu'il n'y ait de véritables liens expliqués dans le livre, mais en sous-entendu comme d'autres faits de l'histoire. Cette Mélanie est très discrète, très réservée, se contenant énormément. Elle n'aurait pas été présente, cela n'aurait pas changé la donne à mon avis. Une part d'elle-même est cachée, un peu trop d'ailleurs, ce qui m'a mis la puce à l'oreille.

    Un couple sera présent durant ce séjour, il s'agit de jeunes mariés, Adriano d'Endora étant très connu de part son métier et sa femme Charlotte une ancienne lycéenne qui a déjà cotôyé le groupe d'amis. Tous les deux font partis du gratin, riches à millions voire plus, ils aiment leur confort, leur vie et elle encore plus, surtout lorsque l'on apprend d'où elle vient véritablement.

    Et au milieu de tout cela, nous retrouvons trois personnes. La première est l'inspecteur qui se trouve en convalescence, du nom de Renot est présent bien malgré lui. Il est plutôt du genre calme, légèrement casanier évitant les conflits et s'amusant de ce qui se passe entre les autres personnages. Il se fait déjà sa propre idée concernant chacun d'entre eux très rapidement, ne se trompant pas de beaucoup. Il a un esprit ouvert et en Bretagne il vaut mieux l'être avec toutes les superstitions et légendes qui font parties intégrantes de la région. La seconde personne est l'hôtesse des lieux, une vieille dame, madame York, qui est douce, généreuse, mais trop influençable. Et enfin la fameuse Dame Blanche du roman, pardon, juste Blanche, mais elle m'a trop fait penser à une histoire qui se raconte au coin du feu dans cette région.

    J'ai eut du mal à m'attacher aux personnages, trop caricaturaux pour la plupart d'entre eux, et pas assez approfondis pour d'autres. Par contre j'ai adoré détester Charlotte : la véritable peste du livre du début à la fin qui n'hésite pas à écraser les autres du bout de sa botte pointue et j'ai aimé l'histoire de Blanche, même si je me demande encore pourquoi avoir écrit cette histoire en parallèle. L'intrigue est intéressante, c'est juste la manière dont les éléments ont été apportés qui m'ont posés quelques soucis et le fait que le premier tiers du livre était trop long à mon gout. Trop de saut dans le temps qui m'ont fait revenir en arrière pour être sur de n'avoir rien oublié dans l'histoire et surtout des petits manques de précision pour certains points tel l'histoire avec Mélanie par exemple, le coma du début qui semble avoir apporté quelque chose, ou encore la fameuse fête d'anniversaire. Beaucoup de sous-entendu qu'il faut débusquer.

    Pour un policier, j'ai trouvé dommage que l'inspecteur soit en retrait par rapport à Caroline, une simple jeune femme qui va enquêter. Ils sont en collaboration certes, mais c'est elle, ou plutôt blanche qui trouve les éléments principaux. J'ai bien aimé le fait que chacun passe dans le bureau pour y apporter ses précisions, même si c'était plutôt court pour certains personnages, mais j'aurais vu cet effet dans un film et non dans un livre, car cela fait répétitif à lire. Au début du livre, j'ai eu peur en lisant les dialogues, car je trouvais qu'ils n'apportaient pas grand chose, mais au fil des pages tournées, ils deviennent intéressants et apportent des éléments capitaux. Beaucoup trop de coïncidences surtout au niveau des différentes retrouvailles de tous les personnages, et du fait qu'ils se retrouvent sans moyen de communications et de déplacements. Un cumul un peu trop imposant. Par contre dès que l'auteur se met en quête d'un élément, tel la recherche d'une certaine personne, nous ressentons bien une tension palpable entre les lignes. Pour ma part, l'enquête aurait été plus poussé et amené plus rapidement, mon avis aurait été moins mitigé que celui-ci.

     

     Logo Livraddict

    babelioDéfis sur Fb

     

    « R.O.S.E. (Fleur Hana)Angels Editions »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :