• Moi, Meallan, fils et petits fils de mage : tome 1 (Laurence Colin)

     

     

    Moi, Meallan, fils et petits fils de mage (Laurence Colin)

    Disponible sur le site de l'éditeur

    Amisseum, tome 1 : les terres inconnues (Maes Larson)

    Auteur : Laurence Colin

    145 pages numérique (epub)

    Thème : Jeunesse (8/11 ans)

    *******

     Fait partie de la série

    Moi, Meallan, fils et petits fils de mage

     

    Résumé :

    « Meallan a 10 ans et la nuit il rêve des loups, et plus particulièrement d’un loup, triste, celui qu’il a vu enfermé dans un zoo.
    Il a alors une idée : libérer ce loup !
    Seul, avec sa magie, il se lance dans cette aventure...
    »  
     
     

    La bête du Bois de Boulogne (Christine Béchar)

    15/20

     

    Merci aux éditions Du Saule pour cette nouvelle lecture par le biais du site simplement.

     
     
    - Attention, attention, faites place au petit mage, Meallan, 10 ans de pratique, dix ans tout rond qu'il est né et,
    - Chut, cela doit rester secret, personne ne doit savoir qu'il existe des mages !
    - Mais, c''est génial d'avoir un cousin qui est capable de guérir les bobos en soufflant dessus.
    - Non, ça c'est dans moi, moche et méchant.
    - Oui, bon, c'est pareil !
    - Du tout !
    - Oh, mais vous avez fini les enfants ? Ce serait bien de raconter ce qui se passe dans l'histoire, enfin juste un peu, pas vrai ?
    - Oui, maman. N'empêche, c'est trop bien d'avoir un cousin qui utilise la magie pour faire ce qu'il veut,
    - Sauf qu'il n'a pas le droit !
     
     
    Approchez-vous et venez juste à côté de cette étrange porte qui ne s'ouvre avec une clé cachée dans un tiroir du bureau du père de Meallan. Il vaut mieux rester caché pour ne pas se faire attraper, même si la famille a l'air gentille comme tout. Un papa, une maman, des oncles et tantes, des cousins et cousines et un secret qu'il faut garder. Car même si le père de Meallan est un mage, il ne veut pas que les autres le sache et encore moins que son fils utilise ce fameux don. Héloïse est au courant de ce que son cousin est capable de faire, car il l'a déjà soigné avec son pouvoir. Il n'est pas visible, il chauffe un peu la peau et fais moins souffrir qu'une écharde retirée avec une pince, par exemple. Meallan est un filou, adore remplir son journal intime de ce qu'il ressent et ce n'est pas que pour les filles ! C'est un petit garçon qui sait qu'il fait des bêtises, pourtant il continue, tout à fait normal, car c'est pour la bonne cause. Lorsqu'il use de ses yeux et de son don de persuasion, il compte régler tous ses problèmes, ce qui ne fonctionne pas toujours.
     
    ASTERIX: LE SECRET DE LA POTION MAGIQUE Bande Annonce (2018 ...
     
     
    La famille de Maellan est mage de père en fils. Le secret pèse à tout le monde, autant le petit garçon que ces cousins qui doivent rester bouche cousue, sous peine d'avoir la mémoire effacée. Dans notre monde, il est logique de cacher ces dons, cela pourrait causer de sérieux problèmes. D'ailleurs ce qui serait pas mal serait que le papa prenne le temps d'expliquer à son fils comment contrôler son don, car ce dernier, en cas de frayeur arrive à faire des choses extraordinaires, mais dangereuses aussi. En plus, il faut bien avouer que le papa ressemble plus à un baba-cool avec ses longs cheveux, ses bottes par tout temps et ses vêtements qui se rapprochent plus du moyen-âge. Est-ce que par hasard il ne serait pas de cette époque ?
     
     
    Toujours est-il que Meallan a une passion en dehors de tout cela : les loups ! Il les trouve fascinant et rêve souvent de ces animaux. Lorsque la maîtresse emmène sa classe au Zoo, il saute de joie et fais ce qu'il faut pour avoir l'autorisation parentale. Car il y a plusieurs éléments à savoir : les parents du petit garçon ne veulent pas qu'il aille voir les loups, ne pas en parler, ne pas y penser. Quand la maîtresse prévient le papa que son fils est obsédé par ces animaux et devrait trouver d'autres passions, Meallan ne veut pas, mais n'a pas le choix. Pourtant il faut bien savoir que lorsque l'on interdit quelque chose à quelqu'un (enfant ou adulte... ne suivez pas mon regard), nous faisons toujours le contraire.
     
     
    Forcément, Meallan va dire oui et faire l'inverse de ce que l'on attend de lui surtout qu'il attend encore des réponses à ses questions.
     
     
    Alors, visitons le zoo, à votre droite les chimpanzés, un peu plus loin les reptiles (brrrr), puis nous avançons tranquillement jusqu'aux éléphants. En relevant la tête nous apercevons des girafes ! Non, ce ne sont pas les animaux que nous attendions, nous ce que nous voulons ce sont les LOUPS ! C'est bien le thème de l'histoire et ils sont bien là. Entourés d'une grille si haute que personne ne peut sauter par-dessus. Aux yeux de Meallan, ces animaux sont tristes et rien ne peut lui ôter l'idée qu'il faut les sauver, qu'il faut qu'ils soient libres et non enfermés. Un zoo, c'est bien pour découvrir les animaux, mais sont-ils vraiment heureux ? C'est une question que nous pouvons nous poser. Si dans certains ces petites et grosses bêtes y sont nés sans rien connaître d'autre, ce manque de liberté est peut-être pesant. Nous ne sommes pas dans leur tête.
     
     
    loup noir | Tumblr
     
     
    Le lien qu'il y a entre Meallan et l'un des loups est fort sans vraiment savoir pourquoi. Les rêves, les doutes, les questions, le petit garçon a une tâche à accomplir : le sauver, coute que coute, même si pour cela il faut faire beaucoup de semblant. L'idée est une réelle obsession pour lui et rien ne semble vouloir l'arrêter. Ni le manque de moyen financier, ni le fait qu'il ne puisse pas conduire, ni le fait qu'il ne sache pas se servir correctement de ses dons. Il veut que le loup soit libre, il trouvera comment faire, même s'il faut mentir plusieurs fois. Avoir dix ans n'est pas non plus une barrière. Oui il lui manque des choses, mais il a la conviction de réussir, d'arriver à son but.
     
     
    Entre deux, il y a cette histoire de chiot qui vient de naître, de l'envie de posséder un animal, mais ce n'est pas une peluche. Si Meallan le comprend aisément, qu'il faut s'en occuper, lui faire des câlins, ne pas l'utiliser puis le jeter plus tard lorsqu'il sera grand, il vit avec ses cousins et ils sont plus petits. Arriveront-ils à respecter l'animal tout en s'occupant de lui ? Un sujet délicat que toute famille qui se doit devrait se poser.
     
     
    L'écriture reste simple adaptée pour les 8/11 ans, tout comme les illustrations qui restent un peu enfantine, mais pas bébé. Le livre est uniforme dans son ensemble. Les chapitres sont courts et faciles à suivre agrémentés de dessins. C'est sympa comme livre de ne pas avoir que de l'écriture et de pouvoir disposer d'un temps de repos pour mieux assimiler le texte. J'ai travaillé en école primaire et maintenant dans un collège, je peux vous assurer que les moyens aiment avoir de quoi lire et regarder.
     
     
     
    Moi, Meallan, fils et petits fils de mage (Laurence Colin)
     
     
     
    Quelques petits points manquent malgré tout. Meallan pose beaucoup de questions à ses parents, et les réponses ne sont pas là. Nous ne savons pas réellement qui est son père, pourquoi il a cette "posture", pourquoi personne ne doit parler de loup, pourquoi il n'explique pas à son fils comment contrôler ses pouvoirs (ou les brider un minimum pour éviter des catastrophes), qu'est-ce que la forêt cache réellement ? C'est quoi le lien entre Meallan et les loups ? Beaucoup de questions sans réponses, peut-être qu'il y a une suite de prévue ? Elle serait la bienvenue.
     
    En conclusion, une histoire de secret lourd à porter pour un petit garçon. Beaucoup de mystères entourent sa famille qui restent encore à découvrir. Ajoutez à cela de la magie, des loups, une conviction de réussir et vous aurez un joli récit avec plusieurs thèmes forts.
     


    « J’avais bien compris que les hommes n’aimaient pas les gens différents, surtout ceux qu’ils ne pouvaient pas contrôler. Et moi, je n’avais pas envie que mon père ou moi soyons comme ces animaux au zoo, exposés aux regards et aux moqueries de tous.
    — Je sais Meallan, dit-il enfin, mais moins tu y penses et tu en parles, moins ce sera difficile pour toi.
    — C’est difficile pour toi ?
    Son regard me transperça : il était d’une de ces tristesses. C’était bien la première fois !
    — Parfois oui, bien sûr, répondit-il. C’est pour cela que j’accepte de temps en temps de guérir des gens »

     

     

     

    « Day's Reading # 152L'éveil de l'ombre, série (Tiphaine Levillain) »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    8
    Vendredi 19 Juin à 20:28

    J'adore les thèmes de l'histoire, je garde l'idée sous le coude pour un cadeau à un des mes neveux ^^

    7
    Kimysmile
    Dimanche 14 Juin à 08:38
    Ça a l'air mignon !
    6
    Samedi 13 Juin à 20:55

    Ça m'a l'air sympa comme tout !

    5
    Vampilou
    Samedi 13 Juin à 18:42
    Ça m'a l'air d'être un très bel album !
      • Samedi 13 Juin à 18:50

        Mon fils est trop grand pour cet album, mais je sais que je le lirais à mes gamins de colo, c'est certain !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :