• Panama, Tome 1 : Affranchis-moi (Eva Adams)

     

     

    Panama, Tome 1 : Affranchis-moi (Eva Adams)

    Lien sur Evidence Edition

    Knysna (O. Nadaco)

     


    Auteur : Eva Adam



    591 pages numérique (epub)

    Thème : Érotique

     

    Attention pour les plus de 18 ans !

     

    *******

     

    Fait partie de la trilogie

    Panama

     

    Résumé :

    « Emma, la trentaine, mariée, trois enfants, habite un confortable appartement parisien. Elle exerce son métier de psychologue au cœur de la capitale et Carl, son époux a récemment été promu associé au sein du cabinet d’avocats pour lequel il travaille. Mais depuis un certain temps, elle sent sa vie lui échapper : son mari l’ignore et ne la touche plus, son activité professionnelle stagne et la routine l’enlise. Jusqu’à cette soirée où elle rencontre le bel Esteban qui réveille en elle ses rêves enfouis, ses désirs cachés, ses fantasmes trop longtemps ignorés. Incapable de résister au charme et au pouvoir qu’exerce sur elle cet homme, elle se laisse emporter dans un monde inconnu, fait de passion, de plaisir et de soumission où le sexe s’invite à chaque rencontre et la rapproche un peu plus de la véritable Emma !»
     

    Yem, tome 1 : le grand rift (Gilles Milo-Vacéri)

    Panama, Tome 1 : Affranchis-moi (Eva Adams)

    15/20

     

    Je remercie Cyrille de pour l'envoi de ce premier service presse numérique dans le cadre de notre partenariat. Alors, ceux qui me connaissent vont me dire, de l'érotique comme premier service presse ? Et oui, c'est même moi qui l'ai demandé. Cela fait un sacré moment que je vois passer la couverture, que je suis l'auteur et je me suis dis pourquoi ne pas découvrir ses écrits ? surtout que j'apprécie la façon dont l'auteur s'approche de ses lecteurs, même si pour le moment je n'ai pas encore eu la chance de la voir en vrai !

     

    La couverture est belle, sensuelle avec une dose de soumission, ce qui tombe bien puisque c'est comme qui dirait en partie le récit - rires.

     

    Emma Vidarli, 31 ans, maman de trois enfants qu'elle adore, mariée à un homme qui s'en fout complètement. Pourtant elle veux raviver cette flamme entre eux, mais des mois sont passés et le lit reste désespérément froid. Carl trouve toujours l'excuse du boulot... Une excuse facile qui pourrait se comparer aux migraines du soir d'une femme qui n'a pas envie. Sauf que j'avais cru comprendre que c'était un moment de détente, on m'aurait trompé ? Bref sans tous les cas, lors d'une soirée avec son meilleur ami et ancien amant d'avant mariage, Emma va faire la rencontre d'un homme, Esteban Cruise, qui a des vues sur elle. Et quand je dis vues, c'est très directif ! Le résumé indique qu'elle va se laisser aller, mais à quel prix ?

     

    « — Vous n’avez pas répondu à ma question. Vous êtes une femme libre c’est vrai, une femme mariée aussi, en tout cas pour le moment, mais rien ne m’arrête quand je veux quelque chose. »

     

    Une histoire compliquée tout de même avec quelques personnages qui ne savent pas ce qu'ils veulent ce qui mets du piment. J'ai bien écrits quelques, car pour d'autres, ils foncent, ils savent et prennent sans chercher à comprendre. Je ne suis ni soumise, ni dominante, donc j'aurai du mal à dire si ce que l'auteur écrit est proche de la réalité, mais je pense que c'est réaliste, à part quelques points de détails. Je pense à la façon dont Emma se fait embarquer lors de la soirée de leur rencontre et qu'il profite d'elle? Je dirais bien en tout bien tout honneur, mais ce n'est pas forcément vrai et ce n'est pas non plus forcé. Comme je le dis, l'histoire est compliquée.

     

    Emma ne veut pas quitter sa famille, son mari, car elle l'aime, ou le croit. Lorsque l'on n'a pas ouvert les yeux il est difficile de savoir si l'amour que l'on a ressenti durant de nombreuses années ne s'est pas transformé en une habitude tenace. Une fois que les œillères ont disparues, c'est plus simple de comprendre ce qui se passe dans le cœur et dans la tête et ainsi de tout mettre en accord. (De cela j'en suis certaine) Pour Emma elle ne veut donc pas changer sa vie, pourtant elle va goûter à l'adultère et ne plus savoir réellement ce qu'elle veut. Elle rêve que son mari la prenne comme avant, mais c'est le calme plat. La libido ne veut plus rien dire de ce côté. Tandis qu'avec Esteban c'est l'apothéose.

     

    « Juste le temps de m’habiller, je dépose les enfants à l’école et rentre au chaud, je suis enfin seule à la maison pour m’occuper de moi et réfléchir à ma vie. À quel moment les choses ont-elles changé ? Que faire pour que Carl soit moins distant ? Cette boule intense au creux de mon ventre est toujours présente, les filles ont raison, il faut que je me réveille.
    Mercredi matin, je me lève, je tâtonne à côté de moi, personne, son côté du lit est froid et n’a pas l’air défait. Est-il encore sur ses gros dossiers ? Ça commence à me fatiguer d’être seule et de vivre avec une ombre. »

     

    Concernant les personnages, je vais commencer par Camille et Chloé. Elles sont deux amies totalement à l'opposé l'une de l'autre. J'avoue avoir eu du mal avec Camille. D'accord, elle est belle, elle prend les hommes et les jette, cela passe sans soucis, par contre pour certains de ces propos - sur les enfants par exemple - ils sont vraiment durs à entendre. Je comprends qu'une femme n'en veuille pas, c'est son choix, mais de là à casser du sucre dessus. au moins elle sait ce qu'elle veut là-dessus. Jules est un amour, je n'ai pas d'autres mots. Il est capable de tout pour le bonheur de sa meilleure amie (et ex-amante). Il est souriant, voit le bon côté des choses et prêt à tout pour qu'Emma soit enfin heureuse, avec ou sans Carl. Vu comment il parle de lui d'ailleurs, c'est à croire qu'il ne l'a jamais aimé... enfin passons sur ce genre de détails qui sera très bien expliqué dans l'histoire.

     

    Carl c'est le type d'homme qui aime martyriser émotionnellement les femmes. Du départ nous lisons comment il parle à sa femme, la dénigrant sans cesse. Il y a des manières de pousser les gens à s'élever dans la société et la façon dont il le fait n'en fait pas partie. Je reste polie avec lui, mais je n'en pense pas moins  surtout vu les coups fourrés qu'il a fait et qu'il prépare en douce...

     

    Venons-en à Emma. Un doctorat en psychologie et pourtant elle aurait bien besoin de consulter... ou plutôt de faire enfermer ceux qui l'enfonce quotidiennement (cf le paragraphe du dessus...) Elle a tellement l'habitude de se faire rembarrer par celui du dessus, d'être une moins que rien à ses yeux qu'elle ne se voit plus comme une femme, mais comme une esclave. Enfants, boulot, maison, éviter ses amis surtout Camille qui est la plus délurée... Une forme d'engrenage qui la maintient dans un statut qui ne lui convient plus. Elle va s'épanouir et devenir une autre, par la force des choses. Des peurs anciennes refont surfaces avec les événements. J'ai aimé suivre sa manière dont elle se défait de ses vieux liens pour en avoir de nouveaux.

     


    « — Trois jours, tu dis ? Mais en trois jours, regarde tout ce qu’on a vécu, regarde tout ce qui se crée entre nous, tout cet amour, toute cette électricité. Tu es là, dans mes bras, dans ma maison, tout est en train de se mettre en place pour notre bonheur, donc pourquoi attendre plus longtemps, Emma ? Je te veux toute entière avec ton passé. »

     

    Et enfin Esteban Cruise. Milliardaire, tenant la moitié des États-Unis dans la paume de sa main. Il a un certain nombre d'hommes à sa botte, pardon qui travaille pour lui dans des domaines très différents. Mais passons ces détails qui ne font parler qu'argent. C'est un homme qui sait ce qu'il veut. Il voit, il se sert, il prend, il utilise. Il ne relâche rien. Certain pourront peut-être penser à Grey ? Laissez tomber ce dernier, Grey n'est rien comparé à Esteban. Cruise est de loin encore plus psychopathe que Monsieur 50 nuances. Il connaît les goûts d'Emma jusqu'à sa manière de boire son thé. Son numéro de téléphone ? Pas besoin qu'elle lui donne, il l'a déjà. Et sa playlist ? Une simple formalité à obtenir sans la demoiselle. Ce ne sont que des détails, car il y a bien plus et cela fait froid dans le dos.

     

    La relation entre les deux n'est pas sans heurt, surtout qu'il faut comprendre que le livre se déroule sur 5 jours... Que d'émotions en moins d'une semaine, que d'événements qui chamboulent bien plus que la vie d'une femme, mais celle d'une famille complète. L'arrogance, la confiance, la maîtrise de soi, tout un art de compter sur les sentiments des autres pour arriver à ses fins.

     

    « Il vient dans mon cou, m’enlace et m’embrasse tendrement, il a toujours sa main posée sur ma cuisse, je perçois son excitation monter. Je me sens dans les griffes d’un prédateur nocturne, incapable d’échapper à son attraction. Mon cerveau essaie de comprendre toutes les informations de la journée, toutes ces émotions vécues et croisées durant les dernières heures, trop dur, je n’arrive pas à tout classer. Je me laisse donc dominer par la situation et mon sensuel Esteban. Il ouvre mon pardessus fougueusement, mon corps est tout à coup exposé dans un endroit où des dizaines de personnes dansent, parlent et respirent à côté de moi. »

     

    Bien entendu il y a d'autres personnages, Annie par exemple qui se fait traiter comme une moins que rien par son patron... Ou Yveline qui a une importance sûre. Bref, l'auteur ne nous donne pas que le "couple phare" en lecture même s'il est important. Petit bémol, les scènes de sexe nombreuses sont assez cru par moment, tirant au-delà de la limite de l'érotisme. Je comprend le langage d'Esteban au départ : il s'agit de voir les réactions d'Emma, la confronter et en savoir plus.

     

    En conclusion un premier tome qui est est éprouvant au niveau des émotions de la jeune femme. Il ne s'agit pas d'une histoire de sexe, il s'agit de remettre de l'amour propre dans le cœur d'Emma. Il s'agit également de découverte, d'un apprentissage en douceur et d'un choix à faire. Celui de vivre pleinement sa vie ou de rester dans le noir.
     

     

    Défis sur Fb Logo Livraddict babelio Vous pouvez me retrouver : Vous pouvez me retrouver :

     

     

    « Anyway EditionsAffranchis-moi, tome 1, trilogie Panama (Eva Adams) - SP Evidence éditions »

  • Commentaires

    12
    Vendredi 16 Décembre 2016 à 15:44

    J'espère que 591 pages cela ne devient pas trop indigeste sur ce thème . Dans ma Pal mais pas décidée à le lire pour le moment.

      • Samedi 17 Décembre 2016 à 12:25

        Disons qu'il y a beaucoup de choses en une petite semaine (je ne compte pas ce qui se passe juste avant la rencontre) par contre c'est la suite qui ma fait peur xD

    11
    Vendredi 16 Décembre 2016 à 07:56

    Je passe mon tour pour ce livre. 

      • Samedi 17 Décembre 2016 à 12:24

        Aucun soucis :) J'ai mis le temps à vouloir le lire  avant de passer le cap !

    10
    Vampilou
    Jeudi 15 Décembre 2016 à 16:22
    Oh, ça c'est que j'appelle une excellente découverte, alors merci beaucoup ma belle !
      • Samedi 17 Décembre 2016 à 12:23

        Je suis contente que cela te plaise !

    9
    Mercredi 14 Décembre 2016 à 22:47

    Caliente la couverture ! :p ça a l'air intéressant l'histoire !

      • Jeudi 15 Décembre 2016 à 15:37

        Histoire intéressante qui ne tourne pas que autour du sexe, c'est bien mieux :)

    8
    Hamisoitil
    Mercredi 14 Décembre 2016 à 21:45

    Ah, pourquoi pas !! Ca m'a l'air d'être histoire très profonde, donc, j'ai bien envie de découvrir tout ça

      • Mercredi 14 Décembre 2016 à 21:49

        Assez (dans tous les sens du terme xD) désolée, humour pourri j'avoue :p

    7
    Mercredi 14 Décembre 2016 à 19:36

    Comme tu dis un tome éprouvant au niveau des émotions d'Emma. Et le bel Esteban , un brin mystérieux.

      • Mercredi 14 Décembre 2016 à 20:43

        Esteban, disons que lui je ne me suis pas trop attardé dessus, façon de parler. Il y a quelque chose qui me gêne chez lui tout de même xD

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :