• Péché de sang, tome 2 (Bettina Nordet)

     

     

    Auteur : Bettina Nordet

    378 pages papier

    Thème : Bit Lit

      *******

    Fait partie de la trilogie

    "La geste des exilés"

    de Bettina Nordet

     Résumé :

    « Certains collectionnent des timbres, d’autres, comme moi, les emmerdes.

    Primo, j’ai découvert il y a peu que je ne suis pas humaine. Secundo, mes parents biologiques sont respectivement une salope manipulatrice et un connard psychorigide, malade du contrôle. Tertio, ce dernier a lancé des mercenaires loups-garous à mes trousses, dans l’espoir de me voir accomplir une prophétie où je tiens le premier rôle et, malheureusement, la faction maternelle caresse très exactement le même projet – à son profit naturellement. Quarto, imaginer mon ex-fiancé plumé jusqu’à l’os – au sens propre – me procure des frissons d’extase. Quinto, mon ex-amant ne peut me voir en peinture que s’il se trouve sur une terre consacrée ; tu parles d’un pratique ! Et sexto, je fréquente au quotidien bien trop de créatures appartenant au folklore fantastique. Autant dire que j’aspire à plus de normalité, ce qui ne semble pas au programme.

    Car, alors que ma vie sentimentale semble enfin s’éclairer, un terrible danger
    menace l’humanité. Évidemment, entre loups-garous & CO à mes basques ainsi que le procès qu’on me colle aux fesses, ce bon vieux Karma s’est dit que j’avais du temps libre à revendre pour tenter de sauver la planète.
    Des vacances à la montagne, c’est tout ce que je souhaite ! Mais voilà, le génie de la lampe, cet enfoiré, possède un sale sens de l’humour…
    »   

    La bête du Bois de Boulogne (Christine Béchar)

    Péché de sang, tome 2 (Bettina Nordet)

    Second volet et je regrette déjà de l'avoir lu car il va me falloir ATTENDRE avant d'avoir le dernier livre de cette trilogie, car il n'est pas encore sorti !!!!! (Va pleurer dans son coin pour la peine) Déjà un petit mot pour la couverture de ma chère Alexandra V. Bach, je suis trop en adoration/amour (si, si cela se dit dans mon dictionnaire façon Gaby) de son travail – d'elle aussi, mais chuuuuuuuuuuuuut – et j'avais beaucoup beaucoup aimé la première couverture, mais celle-ci elle est encore meilleure – d'ailleurs, je l'ai sous les yeux en écrivant mon avis – elle est lumineuse ! Hâte de découvrir son œuvre pour le troisième. (Non je n'insiste absolument pas pour que le livre sorte plus vite, mdr, mais si cela pouvait l'être se serait un super cadeau d'été :p )

     

    Maintenant place au récit. Que dire à part que j'ai adoré une fois de plus la plume de Bettina ? Tout aurait pu être si simple pour Jana et pourtant les ennuis la collent comme une sangsue à une plaie ouverte. Les conspirations sont multiples, il ne s'agit plus uniquement de ses parents, mais de toute la communauté magique, ou presque. En fait, plus je réfléchis et plus je me demande qui n'est pas intéressé par Jana d'une manière ou d'une autre sans vouloir obtenir quelque chose d'elle... Bref, elle est de retour parmi nous après avoir échappé à tous les plans foireux pour faire réaliser une prophétie si vieille que personne n'est d'accord sur la véritable signification. Dire qu'elle aurait dû être tranquille, mener une vie paisible sous la protection de Phen, c'est vite dit. Le contrat qu'elle a sur sa tête semble toujours d'actualité et sa vie est plus que jamais en danger. C'est sans compter sur la médisance de certains personnages qui vont tout faire pour la renvoyer chez elle manu militari en passant par la case buveurs de sang. Bien entendu, ce n'est que la partie très haute de l'iceberg, d'autres rebondissements feront leur apparition, juste pour déboussoler tout le monde.

     

    « Je calculais mes chances de parvenir à l'atteindre, sans même parler de le blesser à un endroit vital, et j'en arrivai à la conclusion que ces dernières avoisinaient le zéro absolu. Je haussai les épaules avec un petit sourire contrit et jeta le morceau de verre sur le quai, où il cliqueta joliment.

    Le démon s’avança vers moi et je me forçai à ne pas reculer. Je restai immobile, bien campée sur mes jambes, tandis qu’il se penchait pour me susurrer de sa voix de basse :

    - Dommage que je doive te ramener intacte et avec toutes tes facultés. Je t’aurais bien baisée… !

    - Mon grand, tu m’aurais baisée volontiers. Bien, c’est pas sûr….

    Ses narines se dilatèrent sous le coup de la colère. Qu'il était donc jouissif de se lâcher de temps en temps ! Restait à espérer que son désir de remplir son devoir serait supérieur à celui de me montrer ce dont il était capable, travaux pratiques à l'appui.»

     

    Côté personnages, waouh, c'est le premier mot qui me vient à l'esprit. Je sais enfin qui est Kell, Phen, Mayron, Trysten et bien d'autres. Dans le premier tome, certains n'étaient là qu'en sous-marin, mais ici l'auteur nous apporte les arbres généalogiques de chacun ou presque : le Pied ! Je m'attendais à beaucoup de choses, mais concernant Phen, franchement je me suis posée exactement la même question que Jana à la fin du livre, me disant que oui, en le sachant c'était super évident, pourtant je ne suis pas blonde comme elle, mdr. Il est vrai qu'habituellement je parle des personnages, pour le coup, cela risque d'être un peu compliqué juste que j'adore toujours autant lire leurs aventures. Disons que j'avais beau avoir des doutes sur certains points, il m'était impossible de savoir qui était réellement Trysten, l'auteur nous donne les informations au compte goutte jusqu'à ce que la bombe explose, c'est phénoménal ! Mayron me plait toujours autant et savoir ce qu'il risque alors qu'il est venu une fois de plus sauver Jana, c'est adorablement déprimant. C'est un sacrifice qu'il fait et qu'elle apprendra plus tard. Habituellement je n'aime pas les histoires où il y a une fille et tout autour que des beaux mecs, ce qui est le cas ici, mais chacun d'entre eux à ce petit quelque chose qui fait que son cœur flanche à chaque fois et le mien aussi, même si j'ai une préférence pour l'un d'entre eux, je parle de Mayron, je serais dans son cas, lequel pourrait-elle choisir? Au moins elle ne se les tape pas tous et lorsqu'elle en a un dans les bras, elle ne va pas courir après un autre. Et non, très peu ont eut le droit de l'avoir pour lui tout seul également.

     

    Une grande partie de l'histoire se passe autour de Trysten et de son passé. J'ai beaucoup aimé les passages avec lui, découvrant plus que sa génétique. Il est fort, impressionnant, à de grandes valeurs morales et fait tout pour s'y tenir. Le changement de Jana va le rendre fou et il aura beau résister, un lien puissant va se faire entre les deux et crée une histoire dans l'histoire. Hansel, Gretel, Raiponce, et bien d'autres encore, qu'est-ce que j'ai pu rire avec leurs répliques de sous-entendu.

     

    « - Salut Raiponce, murmurai-je en claquant des dents. Alors, tu l'as trouvée la maison en pain d'épices?

    J'eus droit à un sourire amusé d'une blancheur éblouissante.

    - Je crois que tu confonds les contes, Gretel, remarqua-t-il en me caressant la joue de sa paume, me communiquant sa chaleur.

    - Bah, moi tu sais, du moment que je ne finis pas comme le Petit Chaperon Rouge, dans l'estomac d'une bébête poilue...

    Il rajusta gentiment ma capuche.

    - Elle n'est pas restée dans le ventre du loup. Le chasseur a éventré l'animal et l'en a sortie.

    - Ah, oui, c'est vrai. J'avais oublié ce détail. (Je lui donnai une pichenette sur le bout du nez.) Bon, alors monsieur le Chasseur, pouvez-vous nous mener à la maison de mère-grand?

    Il fronça exagérément les sourcils.

    - Ça dépend. As-tu la galette et le petit pot de beurre?

    - Le petit pot de beurre? Me feriez-vous une proposition indécente, monsieur le Chasseur?

    Il éclata de rire.

    - Dans tes rêves, Petit Chaperon Rouge. (il crocheta mes épaules). Allez viens, avant de te transformer en statue de glace...».

     

    Il m'a manqué un personnage, même s'il est quasiment constamment dans les pensées ou imagination des autres protagonistes : Kell. Mais avec le final, je vais m'attendre à ce qu'il soit plus présent dans le dernier tome et éviter de m'imaginer trop d'événements, car avec Bettina, il vaut mieux la laisser faire et voir ce qu'elle va nous concocter de bon à déguster. Et je dois avouer que tout ce que je peux imaginer n'est que bien pâle en comparaison de ce qu'elle nous offre.

     

    Toujours autant d'humour sarcastique ET décapant/pourri – je n'ai pas d'autres mots pour l'annoncer ainsi – qui me font bien rire, des surprises à foison qui m'ont laissé assise, sans compter les expressions que j'ai pu laisser échapper à chaque revirement de situation. Bettina m'avait prévenu que j'allais avoir envie de la tuer et elle a eut raison. Je l'ai maudit jusqu'à la cinquième génération, j'ai pleuré – critère valide pour avoir un coup de cœur... non, c'est pas vrai mdr – à cause d'un événement final qui m'a obligé à refermer le livre un moment pour récupérer une boite de mouchoirs et jouer de la trompette. Elle adore nous faire souffrir, moi en l’occurrence, avec les bâtons dans les roues qu'elle met à ses personnages, pas uniquement notre héroïne, non, ils en prennent tous pour leur grade. C'est vrai pourquoi un seul devrait souffrir ? Autant que tous y aient droit un minimum, c'est ça, c'est surement le minimum syndical imposé en droit de souffrance physique et psychologique pour la trilogie. Tout ça pour dire que le second tome est à dévorer sans modération !

     

     Logo Livraddict

    babelioDéfis sur Fb

     

    « Second Concours Archipel Suspense Mai 2015Sorties Juin 2015 - Editions du Chat Noir »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :