• Publicité pour adultes, tome 1, épisode 3 (S. Greem)

     

    Publicité pour adultes, tome 1, épisode 3 (S. Green)

    Publicité pour adultes, tome 1, épisode 1 (S. Green)

    Auteur : S. Greem    

    167 pages numérique

    Thème : Érotisme

      *******

    Fait partie de la série

    Publicité pour adultes

    de S. Greem

    4ème de couverture :

    « Derrière le décor brillant de l’agence de publicité Russell & Buzz, l’atmosphère devient de plus en plus irrespirable, par le fait des luttes de pouvoir dont Ian est l’enjeu. Le rideau se lève et le jeune DRH n’est plus disposé à jouer le rôle qu’on lui impose. Et sur ce fond de conflits, un drame sentimental se met en place. Ian se retrouve acculé à un choix décisif : l’amour ou sa carrière professionnelle ? Quels sont les liens entre les différents acteurs ? Et quelles vérités taisent Ian et Terry ? »   

    La bête du Bois de Boulogne (Christine Béchar)

    Je remercie Serge des éditions Artalys pour l'envoi de ce service presse numérique.

     

    Il s'agit de la suite des deux premiers épisodes déjà publiés aux éditions Artalys. Donc je vais éviter de faire un résumé qui pourrait spoiler le début de cette histoire.

     

    Nous suivons les aléas de la vie de Ian, DRH au sein de cette maison de publicité, mais également de ceux qui l'entourent : la fameuse "Confrérie des Oursons" comme j'aime les appeler.

     

    Déjà un bon point, moins de sexe et plus d'explications et de révélations dans ce tome. L'histoire reste la même à savoir que l'agence de publicité est un monde de requins, mais où l'amitié semble exister. Par contre, nous avançons dans un système où le profit reste la base et tout ce que peuvent dire les personnes qui y travaillent n'est jamais entendu. Un engrenage qui est mis en place et dont personne ne semble pouvoir en ressortir indemne.

     

    Ian change doucement, il montre une autre facette de sa personnalité. Le fait de se rendre compte qu'une personne n'est pas présent à ses cotés, lui donne un sentiment de manque cruel. Il évolue en fonction des autres, mais également de ce qu'il veut, même si les souvenirs et cauchemars ne cessent de le hanter.

     

    Emy est toujours aussi incompétente, incapable de gérer sa société et j'en passe bien d'autre. Pour elle je me dis que tout est fini, soit c'est un rôle qu'elle se donne, soit elle est totalement à côté de la plaque. Sincèrement, je la verrais plus dans un emploi sans responsabilité, ou alors qu'elle vive aux crochets d'un homme hyper friqué. La gestion n'est vraiment pas son fort.

     

    « Ouf, elle est partie !
    Je restai quelques secondes debout, à contempler les arbres sous le souffle du vent, les mains dans les poches.
    Les directeurs d’agence commencent à s’entrebouffer.
    La lutte pour le pouvoir ne faisait pas exception à l’agence. De manière explicite. À la banque, les employés étaient tout de même plus subtils. J’avais toujours été habité par mes démons et mes manies, mais j’avais le mérite de n’avoir jamais marché sur les platebandes d’un collègue pour arriver à mes fins. Sauf une seule fois, pour un bonus de fin d’année, mais je l’avais regretté par la suite.
    Je me remis au travail, à l’écoute du moindre bruit venant de l’extérieur, espérant de toutes mes forces entendre arriver Rachel ou Marco afin d’avoir leurs versions. Je ne pouvais pas me lever pour aller à leur rencontre, sinon Emy aurait compris que j’avais été informé de leurs projets. J’attendais donc impatiemment dans ma grotte. »

     

    Bien entendu, nous avons les autres personnages qui vont et viennent dans l'histoire, beaucoup moins que dans les précédents, mais à cause des arrêts maladies, ces derniers se font rares dans l'intrigue. J'ai aimé en apprendre plus sur Terry, son passé, qui elle est vraiment. J'avoue que je ne l'avais pas du tout vu venir. Sans compter de nouveaux protagonistes dont on entend parler mais pas encore croisés, comme le père de Ian – enfin si peu vu. Des tensions existent depuis pas mal de temps entre plusieurs personnages, ce qui pimente le décor.

     

    En bref, un épisode plus soft – sans drogue, sexe & rock'n roll – avec une ambiance de travail qui dégénère. Nous y trouvons des émotions plus présentes que dans les précédents volumes et l'auteur nous écrit une fin qui m'a surprise. L'histoire se recentre sur Ian, reste à savoir comment tout cela va se terminer.

     

     

     

    Logo Livraddict

    babelioDéfis sur Fb

    « Marche vers le crépuscule (Christophe Guillemain)Défi du mois de décembre 2015 »

  • Commentaires

    1
    Vampilou
    Mardi 1er Décembre 2015 à 16:13
    Il va vraiment falloir que je lise cet épisode, il me tarde de découvrir la suite de cette série !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :