• Simon, tome 1 : à demi-mot (Léon de Griffes)

     

    Simon, tome 1 : à demi-mot (Léon de Griffes)

    Lien pour le trouver sur amazon

    Auteur : Léon de Griffes     

    262 pages numérique

    Thème : érotisme

      *******

    Fait partie de la série

    Simon

    ATTENTION pour ADULTES !

    Résumé :

     

     « Le talentueux Simon, auteur érotique trentenaire au succès relatif et à l’humeur passablement grincheuse, désespère d’être rangé dans les mêmes rayons que la plupart des romans de gare. Désinvolte et sûr de lui, il est outré d’apprendre que son dernier manuscrit n’a pas été accepté à l’unanimité par le comité de relecture : une personne l’a refusé. Stupéfait, il ne veut pas en rester là. Qui est cet impudent qui a osé recaler son roman? Pour qui se prend-il ? Il va découvrir qu’il s’agit en fait d’une relectrice, piquante et fascinante, qui ne va pas le laisser de marbre. S’engage alors un redoutable défi pour Simon, bousculé tant dans ses certitudes que dans ses sentiments…» 

    Du bleu à l'âme, épisode 1 (L.S. Ange)

    Je ne renoncerai pas à lui, tome 2 (Lilly Sweet)

    17/20

    Juste avant de débuter : pardon pour mon avis qui est quelque peu en dehors des clous, mais écrire un avis classé "normal" pour cette lecture qui est pleine d'humour et de piquant, impossible de rester sage, sobre et sans humour :p

     

    Lorsque l'auteur, Léon de Griffes est venu me demander si j'avais envie de lire son livre tout en sachant que je ne suis pas une adepte de la littérature érotique j'ai pris le temps de la réflexion. La peur de ne pas aimer est bien présente dans ce cas, mais comme j'avais déjà eu l'occasion de lire un autre de ces livres sous le même thème, je me suis dit pourquoi pas. Je le remercie par ailleurs pour me l'avoir fait parvenir.

     

    La couverture va bien avec le thème d'ailleurs, même si je n'en suis pas fan – exact je suis une insensible.

     

    Concernant l'histoire, nous faisons la connaissance de Simon, un auteur d'érotisme – tiens donc – qui va pour une fois dans sa vie d'écrivain avoir un avis négatif à son dernier livre de la part d'une personne dans le comité de relecture – ô rage ô désespoir, pourquoi tant de haine ? Simon est outré, qui a bien pu oser refuser son livre ? Sacrilège ! Forcément une prude, une femme qui n'aime pas le sexe ! Et j'en passe. La rencontre entre les deux sera inévitable – vraiment bien fait pour faire avancer le shimiliblick – et va laisser des traces chez l'un comme chez l'autre. Autant l'avouer, Louise – car oui, c'est bien une femme qui a mis son véto – a beau être charmante, elle n'en est pas moins stricte dans ce qu'elle décide. Et le fait de ne pas aimer ce roman va les confronter à un défi.

     

    D'accord du départ, promis je n'ai pas eu d'à-priori, je me suis dit que l'histoire ne cassait pas trois pattes à un canard. Un homme, une femme, une confrontation... Mais au final il y a une véritable histoire et pas juste deux personnes qui ne sont pas d'accord et qui vont terminer ensemble. Et des personnages qui sont travaillés.

     

    « Il devait se mortifier, mais il ne voulait absolument pas aller trop vite. Il savait le risque de tout faire rater parce qu’il pouvait être trop oppressant, trop pesant. Et puis, il aimait aussi son indépendance et ne voulait pas qu’elle le pensât toujours disponible.
    Pourtant, il avait envie de la voir, de la toucher, de la sentir. Il se demanda si ce n’était qu’une attirance physique, mais il constata que ses pensées ne tournaient pas autour de son corps nu et des choses que cela pouvait évoquer, non il pensait vraiment à elle, à son sourire, à ses yeux, à sa manière de marcher ou de parler. C’était un sentiment incroyable. Lui qui avait toujours détesté perdre le contrôle, il se blottissait dans cet abîme sans fond avec une insouciance confondante. »

     

    L'histoire d'abord. Oui elle est érotique et ce livre ne doit pas être lu par les plus jeunes car certaines scènes sont très explicites. Mais il n'y a pas que cela dans le récit. Les événements vont arriver, des obstacles ainsi que des quiproquo et surtout des caractères bien définis qui ne va pas forcément aller dans le "bon" sens. Un auteur, une lectrice et un certain nombre de problèmes qui s'accumulent. Lorsqu'un jeu se met en place entre les deux, ils apprennent à se connaître par le biais des mots.

     

    Les personnages ensuite. Si j'ai mis une aussi bonne note à ce livre c'est à cause, ou grâce aux personnages. Simon est un auteur érotique oui, mais dans la réalité il est gêné dès qu'il parle de sexe et c'est encore pire dans l'intimité. Il m'a bien fait rire. Cet homme va-t-il réussir à se remettre en question face à un sentiment qu'il ne semble pas connaître? Comme l'indique le résumé, il semble beau garçon, mais déteste se regarder et en jouer. Il aime écrire l'érotisme sans sentiments, sans véritable passion, sans une vraie histoire ?

     

    « Simon eut un petit rire discret, éteignit son portable et ramassa ses affaires. Il allait se lever quand il remarqua un petit papier placé sous son verre avec un numéro. Il leva la tête et les deux jeunes filles lui sourirent ostensiblement. Il vira cramoisi, planqua le papier dans la poche de son jeans et s’enfuit pour rejoindre sa garagiste… »

     

    Quant à Louise, elle cache bien son jeu, d'ailleurs nous ne savons toujours pas qui elle est réellement. Je sens que son nom de famille est important, sauf qu'il n'est pas donné ! Affaire à suivre dans le prochaine épisode pour cette miss. Nous avons également Marie-Lee qui m'a fait pitié. Impossible de la détester, elle paraît si peu saine dans sa tête que j'ai eu mal au coeur pour elle malgré ce qu'elle fait subir à sa meilleure amie. Ses propres sentiments et envies sont en cause et ne réfléchis pas aux conséquences qu'une fois qu'il est trop tard.

     

    « Il venait de penser « amour ». Depuis le tout premier instant ... il n’avait jamais ne serait-ce qu’imaginé ce sentiment. C’était un mot à ne pas prendre à la légère, c’était un mot important, c’était un mot conséquent. Il ne pouvait pas le penser sans le concrétiser. Il fallait lui donner une réalité, immédiatement. »

     

    Tout petit bémol, c'est un érotisme – oui, je le savais en acceptant – donc forcément certaines scènes sont développées et j'avoue en avoir sauté une. Je dis bien petit bémol, parce que ce n'est pas du porno – ouf – l'écriture est fluide, les mots bien choisis. Attention, pensez qu'il s'agit d'un homme qui parle, donc les mots ne sont pas forcément les mêmes que ceux d'une femme, quoique ici, Louise est surprenante. Et puis ses fameux gros seins... Mais qu'est-ce que les mecs ont avec cela? Ce ne sont que deux globes qui sont accrochés là, sur la poitrine, c'est parce que vous n'en avez pas en fait, avouez ? (rires) Oups, je m'égare.

     

    En d'autres termes, provocation et subtilité sont les maîtres mots de ce premier volet. Des surprises qui ne se voient pas venir et cela m'a plu. De bons personnages et une histoire qui tient bien la route. Émotions, trahisons, doutes, mauvaises surprises, personnages qui nous apprennent des choses sur le passé d'autres. Voir Simon perdre ses repères est jouissif. Mais une question me trotte dans la tête, tous les auteurs qui écrivent de l'érotisme décrivent leurs fantasmes ?

     

    Logo Livraddict

    babelio

     

    Défis sur Fb 

     

    « Simon, série (Léon de Griffes)Sexcort, saga (Gilles Milo-Vacéri) »

  • Commentaires

    6
    Mardi 14 Juin 2016 à 21:26

    Oh un livre qui nous fait tourner la tête dans tous les sens ! Je note, merci ! ^^

      • Mardi 14 Juin 2016 à 21:49

        Peut-être pas tous les sens, mais pas loin, mdr. Merci d'être passée  smile

    5
    Mardi 14 Juin 2016 à 17:01

    Malgré quelque petits bémols j'avais bien aimé cette lecture pour laquelle il me tarde de connaitre la suite. 

      • Mardi 14 Juin 2016 à 17:12

        Nous n'avons pas tous les mêmes bémols ^^ mais j'ai envie de connaître la suite, tout comme toi :)

    4
    Mardi 14 Juin 2016 à 08:35

    Il faut que je le lise. J'ai déjà lu des nouvelles et j'ai énormément apprécié son style.

      • Mardi 14 Juin 2016 à 16:52

        Il a un style bien a lui, c'est vrai :)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :