• Super-héros, tome 1 : Origines (Maxime Gillio)

     

     Super-héros, tome 1 : Origines (Maxime Gillio)

    Disponible sur le site de la maison d'édition Flammarion Jeunesse 

     

    Super-héros, tome 1 : Origines (Maxime Gillio)

    Auteur : Maxime Gillio

    Illustrations : Oriol Vidal

    240 pages papier

    Thème : Jeunesse (10/13 ans)

    *******

     Fait partie de la série

    Super-héros

     

    Résumé :

    « Depuis qu’il est petit, Sam est différent : il peut dessiner le futur !

    Le jour où il se fait brutaliser par le caïd du collège, deux ados aux super pouvoirs débarquent et l’emmènent dans une école secrète : le Repaire.
    Sam se rend compte alors qu’il n’est pas le seul à être spécial. Cette école est destinée à des gens extraordinaires, comme lui. Mais des ennemis rôdent...

    Une nouvelle génération de super-héros voit le jour
    . »  

     

    La bête du Bois de Boulogne (Christine Béchar)

    17/20

     

    Je remercie la maison d'éditions Flammarion pour ce nouveau partenariat. Un format qui plaît, une couverture lisse et des illustrations de début du livre qui nous montrent les pouvoirs des personnages que nous allons côtoyer durant quelque 240 pages.

     

    Sam, 13 ans, est muet depuis que ses parents sont morts. Il vit chez sa tante et son oncle depuis, quelque peu reclus, aimant le dessin. Il a un don, pas de celui qui pourrait le mettre en haut d'une affiche, mais plutôt celui qui lui montre l'avenir en dessinant. Un jour, alors qu'il rentre tranquillement chez lui, des petites frappes le maltraitent afin qu'il dessine pour eux. Le chef est loin d'être bête et a vu ce dont Sam est capable. Deux adolescents viennent à son secours, Victor et Zoé. S'ensuit une nouvelle vie, un nouvel avenir, une nouvelle destinée pour Sam.

     

    L'avis de Corentin :

     

    J'ai adoré ! Ils ont des super pouvoirs comme les adultes. Ils ont de la chance, car ils vont développer leur don et se faire des copains. Il ne reste plus que le manoir qui les garde le temps de leurs études ressemble à celui de Poudlard serait parfait. Il adore le pouvoir de Zoé qui peut modifier son physique à volonté en touchant n'importe quelle matière, il suffit qu'elle la porte sur elle et en se contrôlant, le tour est joué. Le fait que Sam dessine parfaitement ce qui va se passer dans un futur proche l'a impressionné.

     

    Que ce soit des adolescents comme lui qui sont capables de partir pour sauver l'un des siens, digne d'un James Bond, lui a beaucoup plu. J'entendais des "oh" et des "yes" durant sa propre lecture. J'ai de la chance, il aime découvrir les histoires comme moi, ce qui est un avantage certain. Grâce à cela, il réduit les jeux vidéos pour finalement se prendre pour l'un de ses futurs super-héros. Son passage préféré est celui au réfectoire, avec les repas et le fait que Sam reçoive du poisson au lieu de saucisse. J'en ai entendu parler pendant... un sacré moment. Je pense que tout le monde a compris que Sam Et Zoé sont ses préférés, pas de doute là-dessus.

     

    Il a trouvé Victor méchant avec ses vilains mots et ses attitudes provocantes. Il s'est pris pour Sam défendant Antoine. Il a fallu que je lise pour mieux comprendre son point de vue. Théa est, selon ses propres mots, chiante à ne pas vouloir faire comme les autres, Shugon est trop bizarre et pour Farès, c'est trop cool sauf quand il commence à devenir trop animal. L'histoire va vite, les ennuis aussi et il n'a pas compris la façon dont la directrice, madame Smith, réagissait par moment.

     

    « ... à l'exception des bureaux et des fauteuils, il y avait de fortes chances pour que la décoration du bureau ne soit composée que de projections holographiques saisissantes de réalité. Sam plongea la main dans les flammes virtuelles, récupéra sa chaussure et retourna s'asseoir.

    Mme Smith jouait avec un drôle d'objet qu'elle avait pris dans un coffre, caché derrière le faux globe terrestre. Ça ressemblait à ces dosettes de café qu'achetait son oncle. Une sorte de patch rond et plat, gris foncé.

    - Je peux en effet changer la décoration de mon bureau selon mes goûts et mon humeur.

    Des adolescents qui se transforment, des pièces qui s'adaptent aux élèves, un bureau à la déco changeante... Sam se demanda ce qui était vraiment authentique dans ce château. »

     

    Mon avis : 

     

    Le livre est adapté au 10/13 ans sans aucun problème. L'histoire est entraînante. Elle démarre vite avec le jeune Sam qui voit de nouveaux arrivants lui sauver la mise. Sa vie est triste, il a perdu ses parents très jeune, vit chez son oncle et sa tante depuis et ne se sent vivant que lorsqu'il tient un crayon et une feuille de papier entre les mains. Il sait qu'il a un don, celui de voir l'avenir en le dessinant. Il ne sait pas si sa famille le sait, mais lui le cache. La peur de ne pas être comme les autres, d'être seul, nous pouvons la ressentir dans ses débuts. Et puis il rencontre Victor et Zoé qui seront une aide précieuse, s'il veut ne pas prendre de coups. Alors qu'il est emmené loin des siens, il se retrouve dans une école pour surdoués (un brin Xmen sur les bords tout de même) afin qu'ils puissent apprendre à vivre normalement.

     

    Normalement est un bien grand mot. La raison première de cette école est d'aider tous ceux qui sont dans le cas de Sam à apprendre à vivre avec son don. Ce pouvoir qui diffère les uns des autres et qui n'est pas si simple à contrôler. Sam ne se sent plus seul, il existe d'autres personnes comme lui, plus ou moins. Chacun doit faire face à ses propres peurs, de ne pas blesser les autres, de ne pas se faire mal, d'être capable de se contrôler totalement. L'école m'a énormément fait penser aux X-men (je suis une grande fan) sans professeurs. L'originalité dans le récit est le fait que les cours sont donnés sans avoir recours à un adulte, ou un enfant, peu importe. Il n'y a que la directrice et son adjoint qui sont présents. La magie, l'évolution futuriste aide également au besoin des élèves et de l'école.

     

    L'origine ou les origines. Je pensais qu'il s'agissait de la manière dont les pouvoirs sont apparus chez chacun d'entre eux, je n'en suis plus trop certaine à ce jour. Les origines, du bien, du mal, des dons, de l'école, du pourquoi... Il y a beaucoup d'éléments qui peuvent correspondre à ce simple sous-titre. Les super-héros... Cela plaît assurément au plus jeune. Comment devenir un super-héros, avec ou sans pouvoir, car c'est le cas de certains adolescents dans le livre qui vont démontrer qu'il n'y a pas besoin d'en avoir pour faire partie de la bande. Ils sont nombreux, Sam, Zoé, Victor, Shugon, Julie, Farès, Théa, Antoine, même si le dernier est à part. Ils ont peur du regard des autres, de ceux qui sont sans dons, mais entre eux, il y a des différences qui sont soutenues par la directrice. Ce personnage, je ne l'ai pas trop compris dans le sens où elle a des réactions particulières. Est-elle bonne ou non ? Est-ce qu'elle est vraiment là pour les protéger tous, à moins qu'elle ne pense se servir d'eux d'une manière ou d'une autre ? Madame Smith reste un mystère entier, je n'ai pas réussi à la décrypter. J'ai hâte de savoir ce qu'il va se passer dans la suite de leurs aventures.

     

    « - Le problème ne vient pas de ses parents, mais de Théa elle-même. C'est elle qui ne veut pas nous rejoindre. D'où votre présence. J'espère que trois jeunes comme vous sauront davantage la convaincre qu'une vieille dame stricte dans mon genre. Son pouvoir est exceptionnel, et j'ai impérativement besoin que vous la fassiez changer d'avis.

    Sam ressentit un léger malaise. Mme Smith s'exprimait davantage comme un recruteur de l'armée que comme la directrice d'une école. Après tout, si cette Théa n'avait pas envie de les rejoindre, pourquoi l'y forcer ? »

     

    L'histoire est peuplée de rebondissements, d'actions et de questionnements. En tant qu'adulte, il y a un point qui m'a fait tiquer : les ados partent en guerre avec un seul adulte pour sauver l'un des siens ? Je reste sceptique sur ce sujet. Nous découvrons les personnages les uns après les autres dans des situations parfois cocasses, parfois non. Il y a du mouvement perpétuel facile à suivre. Il y a beaucoup de surprises qui se suivent. Le fait que la directrice et une autre personne ont fondé cette école et la divergence entre les deux m'a rappelé de nouveau Charles-Xavier ! Les illustrations du début donnent le ton et j'avoue qu'il y en aurait eu dans le livre en plus nous aurions apprécié encore plus. Le vocabulaire est bien fourni pour les lecteurs de cet âge et la taille de police me plaît. (Avec mes yeux tout pourris, c'est la taille parfaite pour lire)

     

    L'auteur nous démontre que les personnages se complètent à plusieurs reprises. Ils ont des dons, oui, mais pas que. Ce sont des adolescents qui ont des besoins, des envies et une certaine forme de jalousie parce que le pouvoir d'un autre semble trop bien ! Finalement ils sont comme tous les ados à vouloir ce qu'ils n'ont pas et à croire qu'ils sont nuls. Heureusement les événements surviennent et chacun va comprendre qu'ils sont doués dans leur domaine. Il y a un méchant qui est mis en avant, mais est-ce vraiment ce personnage ? Et si il y avait anguille sous roche ? Les caractères s'affirment, des jeux se dévoilent et le mystère s'épaissit une fois le point final posé.

     

    En conclusion, un premier épisode de super-héros miniature, pas si petits que cela. Des personnages attachants, des dons qui doivent encore se développer, de l'action et du mystère à découvrir. Une première mission qui a porté ses fruits et nous attendons la suite avec impatience !

     

    https://www.flammarion-jeunesse.fr/media/cache/couverture_medium/flammarion_img/Couvertures/9782081423893.jpg

     

     

    « Super-héros,série (Maxime Gillio)L'Ordre d'Horus, série (Luna Wolf) »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    8
    Samedi 16 Novembre à 09:28

    Il me semble qu'Ophélie a beaucoup aimé également ! 

      • Samedi 16 Novembre à 13:40

        Oui, il est bien pour les filles et les garçons :)

    7
    Mardi 5 Novembre à 08:13

    Ça m'a l'air pas mal même si je ne suis pas le public visé ! ;)

      • Mardi 5 Novembre à 21:11

        il est vrai que c'est pour plus jeunes, mais, il est vraiment pas mal pour les plus agés :p

    6
    Samedi 2 Novembre à 23:13

    Il a l'air chouette, j'arrête pas de le voir partout !

      • Dimanche 3 Novembre à 14:40

        Mon fils a adoré et moins j'ai beaucoup aimé xD, donc oui, il est chouette :p

    5
    Vampilou
    Samedi 2 Novembre à 19:59
    Même si le public est plus jeunesse, j'adore l'auteur, alors j'aimerais bien tenter !
      • Samedi 2 Novembre à 21:03

        Je ne connaissais pas du tout mdr, merci Flammarion de cette découverte également xD

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :