• Trois pattes (Emmanuelle Amadis)

     

    En vente sur Rise éditions et Amazon

    Trois pattes (Emmanuelle Amadis)

     

    Auteur : Emmanuelle Amadis

    365 pages ebook

    Thème : Romance fantastique (MM)

      *******

    Résumé :

    « Sur une planète où les garous sont les habitants légitimes, Rony, un puma important et influent, découvre un humain en perdition, errant sur son territoire. Il devrait le chasser, le renvoyer là d’où il vient et l’oublier… mais il est curieusement ému par la force qui émane de lui. Rony, qui ne voulait pas de famille, devient soudainement « père » d’un jeune homme, et peine à le partager avec les siens.

    À dix-neuf ans, Mathieu se retrouve confronté à une vie qu’il n’avait pas prévue et pour laquelle il n’était pas préparé. Tout d’abord seul, puis soutenu par Rony, Mathieu devra trouver sa place dans ce monde qui lui est étranger et remettre en question ce en quoi il croyait pour mieux accomplir son destin.

    Philémon, un garou solitaire au tempérament singulier, n’attend rien et ne demande rien. Néanmoins, quand la vie de Mathieu est en jeu, il se tient à ses côtés, à la place qui lui revient. Et si l’humain en lui n’est pas du genre à se projeter dans un avenir à deux, son animal, lui, est décidé à lui faire accepter la réalité. Car, quel garou voudrait passer à côté de son augure ? »  

    La bête du Bois de Boulogne (Christine Béchar)

    Trois pattes (Emmanuelle Amadis)

     

    Je remercie la maison d'édition Rise pour m'avoir permis de lire cette histoire, dans le cadre de notre partenariat. C'est la couverture ainsi que le résumé qui m'a tenté. Et je dois dire que je ne suis absolument pas déçue.

     

    Du départ nous apprenons comment la planète a été "utilisée".  Bien des siècles passés, les garous y vivaient tranquillement. Un vaisseau spatial déposa des humains afin qu'ils puissent survivre. Bien que les garous soient la race dominante, ils vont aider les nouveaux venus à s'acclimater, à comprendre leur nouvel environnement.D'expérience scientifique en docteur maboul, une maladie se propage. Un vaccin voit le jour, mais l'harmonie entre les peuples semble devenir de plus en plus difficile. La maladie évolue, les recherches également. Les conditions pour que les humains et les garous puissent vivre ensemble devient complexe. Des textes de lois sont utilisés pour tenter de survivre.

     

    De nos jours, tout est différent des premiers jours. La méfiance est de mise et les deux espèces sont bien séparées par des délimitations. Même si quelques humains vivent dans le même village que les garous, il y a toujours un petit truc qui fait que la confiance n'est pas toujours de mise. De nos jours toujours, Rony découvre un humain en pleine forêt, perdu, désorienté, affamé. Un gosse de 19 ans pour ce garou. Quelque chose va "l'obliger" à le ramener chez lui, prendre soin de lui. Mathieu a vécu des mois terribles. Chassé de chez lui, il a dû se débrouiller seul. Il veut arriver jusqu'au prochain village d'humain, mais celui-ci est à plus de 1 000 kilomètres et à pieds les dangers sont nombreux. Ils vont trouver un terrain d'entente, mais aussi apprendre à s'apprivoiser. Et si l'animal n'était pas celui qui changeait de forme ?

     

    C'est l'histoire d'un jeune humain qui a énormément souffert. Sa propre famille l'a rejeté, banni du village auquel il appartenait. Il se retrouve dans un village composé essentiellement de garous. Même si certaines rancœurs existent toujours, Rony est un sage. Il compte remplumer ce petit qu'il voit comme un fils et le remettre droit dans ses chaussures. Mathieu a des facilités en comptabilité. Un don précieux qui va lui attirer le bon comme le moins bon. Mais cela ne sera pas tout. Il va découvrir ce que c'est que d'appartenir à une vraie famille. Celle qui n'a pas besoin d'avoir de liens de sang pour prouver que l'on s'aime d'amour ou d'amitié. Et puis il y a Philémon, un ami proche de Rony. Même si on devine l'attirance qu'il a pour le jeune humain, il n'est pas seul. Son animal est présent, bien plus présent que celui des autres. Il est considéré comme incontrôlable.

     

    « Par contre, le léopard avait dès lors estimé que si Philémon était perturbé et que ses émotions prenaient le dessus, ses réactions n’étaient plus fiables et qu’il avait le droit – voire le devoir – de s’imposer et même de garder le contrôle, autant qu’il le jugeait utile. Il profitait donc des failles émotionnelles pour réagir comme il l’entendait, ce qui avait obligé Philémon à une autodiscipline stricte pour limiter ses interventions malvenues.
    Et voilà qu’aujourd’hui, le léopard décidait qu’il voulait Mathieu. »

     

    Plus l'histoire avance et plus nous découvrons la capacité des uns comme des autres à s'adapter à chaque situation. Il y a des confrontations qui vont créer un très mauvais moment à passer pour notre jeune humain. Le danger qui le guette renforce les liens entre lui et les membres de la communauté garous. Mathieu est un adulte à nos yeux, un enfant aux yeux de la plupart des garous. C'est ainsi que je l'ai vu, un enfant qui a été meurtri physiquement et psychologiquement. Il a un corps d'adulte, mais cela ne fait pas de différence. Mathieu a besoin de se savoir utile et il le montrera, le fera savoir.

     

    J'ai un vrai coup de coeur pour cette histoire. Suivre ce garçon et le voir s'ouvrir aux autres, à ceux qui sont "les mauvais de l'histoire". Ces mots entre guillemets sont ceux des humains qui veulent devenir la race supérieure, oubliant ce qu'il s'est passé lorsqu'ils ont atterri sur cette planète. Les liens qu'il tisse avec les autres est magnifique à lire. La douceur est présente, les approches ne sont pas vindicatives. L'histoire est complexe, variée, riche. L'environnement bien détaillé, le passé également. Beaucoup de morales découlent du texte et font réfléchir un peu plus sur certain sujet de société déjà d'actualité.

     

    J'ai beaucoup aimé les personnages, qu'ils soient du bon ou du mauvais côté. Car en fait il n'y a rien de tout blanc ou tout noir. Philémon est un homme attachant qui a déjà vécu pas mal d'horreur dans sa vie. Mathieu est sa bouffée d'oxygène, son coeur. Son léopard est tout autant important. Et j'ai vraiment apprécié que les deux soient bien distinct l'un de l'autre. Cela donne une très grande complicité. Rony est tout autant adorable. Il a beau vouloir jouer les durs, il a un coeur tendre, prêt à tendre la main pour aider son prochain, qu'il soit ou non garou. Et un peu sadique aussi. Oh et je pense à un autre point qui m'a bien fait rire : les garous et leur obsession pour la bouffe !

     

    « Le plaisir de la chasse était aussi une raison suffisante pour quitter son bar. Il adorait son travail, cependant il aimait également l’absence de musique et du concert de voix bruyantes qui emplissait ses journées. Plus que tout, il aimait l’excitation de la traque de sa proie. Il n’avait pas réellement besoin de chasser pour se nourrir, aussi avait-il pris la mauvaise habitude de jouer un peu avec ses repas vivants. »

     

    L'auteur nous dévoile les travers des uns et des autres, les secrets cachés ou non (car celui de Mathieu était plus que visible) en douceur, comme le récit. Il y a des sujets graves qui sont traités et qui ne plombent pas l'ambiance et encore moins met le lecteur dans une position détestable. Bien entendu il y a des entraves, des gens bien pensants pour vous dire quoi dire, quoi penser. Il y a des épreuves avant de comprendre ce dont on a vraiment besoin. L'augure est un terme que je ne connaissais pas et la version de l'auteur me plaît beaucoup.

     

    En conclusion, c'est un roman qui a tout pour plaire, au plus grand nombre. Une histoire d'amour entre deux hommes de races différentes, qui apprennent à s'accepter, à ne pas voir le regard des autres. Apprendre à être différent, physiquement ou non. La famille a une place importante. Les sentiments sont prenants. Et l'histoire de cette planète où chacun doit trouver sa place dans ce monde fantastique est très bien à mes yeux.

     

    Un dernier extrait que j'aime beaucoup pour bien terminer cette chronique :

     

    « Des jours comme celui-ci, Mathieu aurait presque été reconnaissant que sa communauté l’ait poussé à fuir. Il se disait que si le destin lui avait réservé quelques épreuves, chacune en valait la peine pour obtenir le bonheur qu’il vivait désormais auprès de Philémon. Elles les valaient d’autant plus qu’il n’avait pas juste trouvé un amant, il avait également trouvé une famille avec Rony comme père et ce qui pouvait s’apparenter à des oncles et tantes en Erol, Pitt et Paméla, dont il était désormais assez proche pour devenir lui-même une sorte d’oncle pour leur fils. »

     

     

    Défis sur Fb Logo Livraddict babelio Vous pouvez me retrouver : Vous pouvez me retrouver :

     

     #défi2018 #challenge2018 #challengealphabétique2018

     

    « Dans ma boite il y a... # 101La romance sous toutes ses formes pour 2018 »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    4
    lheuredire
    Samedi 20 Janvier à 21:47
    tu en parles tellement bien que tu donnes envie de le découvrir :)
    3
    Vampilou
    Vendredi 19 Janvier à 16:56
    Ah, un immense coup de coeur pour moi également, je l'ai adoré !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :