• True Moon, T1 Le sang du secret (David Gilson)

     

    True Moon - Le sang du secret

     

    Auteur : 

    : 2013

    282 pages papier

    Thème : Romance contemporaine

      *******

    Fait partie de la série

    True Moon

    (David Gilson)

    Résumé :

     

    « Matt, jeune homme de 24 ans, vit seul avec sa tante à Paris. Une nuit, il fait un cauchemar, voyant ses parents mourir dans un accident de voiture. Depuis ce temps, il voit les fantômes et peut leur parler. Il décide donc de quitter Paris pour retourner à Angoulême afin de déceler la vérité sur leur disparition. Au cours de son aventure, il rencontrera une voyante et se fera de nouveaux amis. Mais un autre jeune homme croisera son chemin et ils tomberont fous amoureux l'un de l'autre. Mais Matt ne va pas tarder à découvrir la véritable identité de son amant et comprendre qu'ils ont presque 229 ans d'écart. Au fur et à mesure de l'avancée de ses recherches, Jack détectera le secret de Matt, le jour de ses 25 ans, que lui-même ne connaît pas. Il court un grand danger et commence pour Jack une course contre la montre afin de sauver l'élu de son coeur. Quel est le secret de Matt ? Qui se cache derrière la mort de ses parents ? »  

    Du bleu à l'âme, épisode 1 (L.S. Ange)

    Fighting for love : Tempting princess - Tome 2 (Gina L. Maxwell)

     

    Je ne me souviens pas de comment je suis tombée sur ce livre, je sais juste que c’était sur Facebook et que le titre était accrocheur, me faisant penser à True Blood, qui n’a absolument RIEN A VOIR avec cette histoire. J’ai hésité quelques secondes, c’était pour dire que j’avais envie de l’avoir en main ce livre, le quatrième de couverture était très tentateur laissant une part de mystère dans toutes les questions déjà posées. Donc, commandé, reçu et lu. Lu assez vite, même si c’était durant ma semaine de travail, le livre n’est pas non plus un gros livre bien épais, mais pas besoin de beaucoup de fioriture pour trouver un livre bon.

    Dès le début, j’ai été happé par le fil de l’histoire, tout va très vite, que ce soit de la première page à la dernière. J’avoue avoir eut quelques soucis avec la façon d’écrire. Je m’explique, dans le livre, on parle du Je, au Il ou Elle, au Nous et au Je et on va un peu dans tous les sens. Le début, j’ai dû le relire plusieurs fois pour comprendre si c’était normal et une fois légèrement habituée, j’ai fait avec, au final cela ne m’a pas plus dérangé que cela, j’avais l’opinion de Matt en ayant celle des autres, même s’il n’était pas présent, je trouvais cela divertissant. La plupart des livres que j’ai pu lire sont soit à la première personne, soit la troisième, mais pas autant mélangé. Passé ce détail, puisqu’une fois que j’ai compris le système d’écriture, je me suis laissée emporter dans l’histoire. Histoire qui va très vite, comme je l’ai dit, mais je le répète, parce qu’il n’y à pas un seul vrai moment de tranquillité pour Matt de sa naissance à ses 25 ans.

    Ses parents sont donc morts peu de temps après sa naissance, et l’une des premières personnes que l’on lit, se trouve être Astride, la sœur de la mère de Matt. Personnellement, je n’ai pas eut d’atomes crochus pour elle, elle me parait froide, lisse tout au long du récit. Elle ne pleure pas sa sœur, pas de crise d’hystérie non plus, ni même de véritable peine. Lorsque son neveu (Matt) grandi et décide donc de partir pour Angoulême, elle le laisse faire, alors qu’elle sait réellement ce qui c’est passé et que donc il existe un danger pour lui. Danger dont j’ai compris tardivement de quoi il s’agissait, mais les explications sont bien données, un peu trop d’un coup… Non, j’aurais râlé en disant, mais pourquoi tout n’est pas écrit ! Donc non, c’était bien ainsi. D’ailleurs, il y à des références mythologiques romaine, mais également concernant la plus ancienne et la plus secrète organisation des ‘Maitres du Monde’ dont je tairais le nom, à vous de les découvrir dans le livre. De plus Astride me semble trop détaché de tout, sauf à un moment donné qui me fait dire que c’est trop tard pour que je l’apprécie.

    Matt, l’un des personnages principal pour moi, pas le héro, car même si le livre commence avec lui, pour moi, le tome 1 tourne autour de lui et de Jack, dont je reviendrais plus tard dessus. Matt est un jeune homme, qui au début n’assume pas son homosexualité, mais va prendre confiance en lui au fil des pages et pas que sur ce sujet, parce qu’il me semble très timide également. Il va faire la rencontre de Gwenda, une jeune femme bohémienne qui à des dons particuliers, de quelques personnes de son âge à la fac : Etienne, Stéphanie et Christina, et bien entendu le fameux Jack. Matt me semble très crédule, il croit en beaucoup de choses, mais je pense que cela serait peut-être dû à son propre passé qui n’a pas du tout été mis. J’ai juste compris qu’il avait vécu une mauvaise relation amoureuse avant, à une très bonne amie Helena et c’est tout malheureusement. Le petit passage sur ses 5 ans était bien trop court à mon gout, même s’il mettait encore plus de doute sur la suite des événements. Il y à quelques dialogues attendus, mais d’autres m’ont bien fait rire.

    « — J’ai 228 ans !

    Je faillis m’étouffer en buvant mon chocolat.

    — Je croyais que tu en avais 28 ?

    — Oui, avec 200 ans de plus ! »

    Ce qui m’a fait tilt ! Une petite erreur de calcul est à noter : Jack à 204 ans d’écart avec Matt, 228 ans pour le premier et 24 pour le deuxième lors de leur rencontre, cela fait bien 204 et non 229 comme indiqué dans la 4ème de couverture, mais ce n’est qu’un détail, j’imaginais même Matt qui devait avoir les yeux ronds de surprises. Ce que je trouve vraiment dommage, ce sont les descriptions qui manquent, autant sur les personnages en eux-mêmes, que sur les lieux. Savoir ce qu’ils sont vraiment, je dirais que c’est succinct, on passe en surface sur eux tous. En même temps, j’ai lu que c’était une websérie. Par définition, il s’agit d’une série conçue pour être diffusée sur le Web, d’un croisement entre le monde des fanfictions et celui des romans. Mais je suis pour plus de descriptions dans la saison 2, s’il faut faire une pétition, je serais la première à signer ! Cela aurait pu étoffer le livre, par contre, les sentiments sont bien décrits, on ressent bien les attachements des uns aux autres, surtout dans la famille de Jack.

    Etienne me semble être le lourd de service, gentil, mais lourd tout de même, Stéphanie me parait effacé et Christina, indéfinissable. Il y à une aura de mystère autour d’elle qui me dit qu’avec un peu de chance, j’en apprendrais plus dans le prochain ? *fais mes yeux de Chat Potté, on ne sait jamais !* Quand à Jack, le beau gosse, celui qui fait tourner les têtes des femmes et des hommes, faisant partie d’un groupe assez en vue. Cela m’a ramené des années en arrière où il y avait toujours les clichés de servi dans les facs, mais oh combien réel ! Du plus timide au plus introverti sans oublier de passer par le groupe qui attire tous les regards à ceux dont on ne prête jamais attention. Le regard des autres est toujours cruel, surtout lorsque l’on se retrouve du ‘mauvais coté’. Quand au bal de fin d’année, je sais que par chez nous, c’était les soirées étudiantes et la dernière était du genre délurée, bien pire que tout ce qui avait pu exister dans l’année, j’aime beaucoup la façon dont tout cela à été décrit, même brièvement, cela donne plus de vie au roman. Par contre l’âge que se donne Jack fait vieux je trouve pour un étudiant de fac, enfin après cela dépend de quelles études il fait…

    La relation entre Matt est Jack est si fusionnelle, si rapide, si coup de foudre, j’aurais bien aimé connaitre ce type de relation. La tendresse émane d’eux deux, leur besoin l’un de l’autre également, chacun de leurs gestes montrent combien ils peuvent s’aimer, combien ils tiennent l’un à l’autre et leurs amis, famille s’en rendent bien compte également.

    J’ai aimé les références à quelques films, même si je ne suis pas persuadée que se soit fait exprès, mais au moins deux m’ont sauté aux yeux :

    « Je me détaillais de nouveau dans le miroir comme pour y trouver des réponses quand la buée revint et qu’une phrase s’inscrivit de nouveau. Surpris de revoir ce phénomène, je reculais de peur et pus lire :

    — Tu va mourir… »

    « Je démarrais la page Google, tapai « loups-garoupe » et cliquais. J’examinai ce qui se présentait, et sélectionnai « Lycanthrope – Wikipédia ». Une page apparut ; ma lecture pouvait commencer.»

    Le premier m’a fait donc penser à Shining ! Oui, lorsqu’il y à écrit TROMAL dans le miroir ! Et le deuxième à Twilight le premier chapitre, lorsque Bella fait des recherches sur le vampirisme ! J’ai apprécié ces clins d’œil, même si je me dis que cela ne doit rien avoir avec ces deux films, en fait, j'irais poser la question à l'auteur.

    Malgré quelques petites choses qui ne m’ont pas plu indiqué plus haut, l’histoire en elle-même est très intéressante, les ennemis sont différents de ceux que l’ont voit habituellement, tout comme la relation amoureuse, sans compter la manière dont le tout est approché, avec subtilité, tendresse et ironie parfois. J’attends avec impatience la suite de cette série, la fin de cette saison 1 est cruelle, bien dans l’optique des séries télé où on se pose la question suivante : ‘Mais pourquoi il s’arrête là ?’ Parce que oui, je veux connaitre la suite de leurs aventures, à tous ces personnages et espérer qu’ils réussiront tous à s’en sortir, parce que malheureusement, ce ne fut pas le cas dans la première partie.

    Ce tome existe sous deux formats, en Ebook et papier, donc pour tous les budgets, il ne vous reste plus qu’à vous décider QUAND vous irez sur le site de l’imprimeur pour l’acheter ;), peut-être lorsque la saison 2 sera sorti pour éviter de vous retrouver frustré comme je le suis, ou tout simplement maintenant parce que vous avez envie d’en savoir plus sur Le Sang du Secret ?

    Un extrait que j’ai vraiment beaucoup aimé et dont j’ai envie de faire partager à ceux qui lisent jusqu’au bout les avis ;)

    « —Depuis que je te connais, je ne pense qu’à toi ! Comment te faire entendre cet orchestre dans mon cœur ! Comment me faire comprendre que mes yeux brillent pour toi ? Vois-tu cette lumière qui anime mon esprit quand tu me parles ?
    Il montrait les premiers signes de malaises, mais continua :
    — Seras-tu aveugle et sourd pendant longtemps pour sentir enfin le moteur de mes jours et de mes nuits est gravé dans ton nom ?
    De nouveau un tressaillement. Il toucha son ventre en me lançant un regard douloureux.
    — Ton souffle m’interpelle chaque seconde ! Je ne respire que pour toi !
    Il s’avança délicatement vers moi et posa sa main droite sur ma joue gauche. Une bruine tombait dans la forêt. La pleine lune éclairait fort dans les parages.
    — Comment te prouver que je t’aime à la folie, et surtout te montrer que tu as illuminé ma vie le jour où j’ai posé les yeux sur toi ?
    Il avait mal et moi j’étais angoissé. Je versais des larmes de crainte et d’amour. Cette étrange sensation s’empara de moi.
    — Comment te dire que tu es l’homme de ma vie ?… »

     

    Logo Livraddict

    babelio

     

    Avis de mes partenaires :

    Concours des partenaires

    « La Dent Longue (Marika Gallman)La fille d'Hécate (Cécile Guillot) »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :