• #1 : Tout savoir sur...

     

     

    Ce soir j'inaugure une nouvelle rubrique sur le blog. Il est clair qu'à force de lire un peu partout des informations sur tout et rien, les livres, les blogueuses, le cinéma, la musique et autres, cela a fait tilt. Très peu me connaissent, mais me connaissent vraiment. Alors, j'ai décidé, une fois de temps en temps, de dire 3 choses sur moi. Je ne suis qu'un nom parmi d'autres, ou plutôt un pseudo qui vit depuis plus de 7 ans : ça passe ou ça casse ! La fameuse durée qui fait peur dans un couple et bien c'est pareil ici. Plus de 7 ans que le blog vit, avec toujours plus d'articles, de découvertes, d'auteurs, de maisons d'éditions.

    Si j'ai eu la chance de découvrir un certain nombre et qu'il en reste toujours autant sinon plus à lire, décrypter, déchiffrer... Bref, je n'aurais pas assez d'une vie pour tout lire au moins une fois. Qu'à cela ne tienne, dans ce cas, j'ai des choix à faire et même si cela peut faire mal, il faut savoir dire NON.

     

     

    C'est la première chose à savoir sur moi. Le NON que j'avais du mal à donner, ce NON qui rend les chaumières tristes (que ce soit le mien ou celui d'un autre) mais ce mot en trois lettres fait mal. Pourtant, même si j'adore la lecture, je ne peux pas me dédoubler, ou me tripler (pourtant j'ai la corpulence qui va avec, mais passons) J'ai une vie, autre que le blog qui me prend déjà beaucoup de temps. C'est une passion et si je ne met pas un droit de véto avec ce NON cette passion va s'étioler, voire me dégouter. Alors forcément cela me fait mal aussi, car je n'aime pas le dire (même si je le sors de plus en plus souvent pour ma survie), c'est comme si je ne pouvais pas donner un peu de moi à une autre personne. Et ne pas aider, c'est le contraire de ma nature. J'ai arrêté quelques partenariats à cause de cela, préférant me consacrer à ce que j'aime, soit des thèmes qui me font vibrer. Il y a d'autres thèmes, mais je les garde pour plus tard.

     

     

    Ces fameux thèmes sont, pour certains et certaines, facile à trouver. Il y a évident les thrillers. Je me nourris de la peur que je peux ressentir en lisant une histoire surprenante, qui fait peur, avec du suspense, des émotions fortes. Certaines maisons d'éditions savent me plaire juste avec leurs histoires. Ces récits qui donnent une impression d'être surveillée, d'avoir une ombre dans le dos prête à surgir. Et puis il y a toujours quelque chose derrière, comme un meurtre, une mauvaise action, un vol, un terrifiant secret pour aboutir à un potentiel happy end. Ces mots me font rire en les écrivant pour la simple raison que je ne suis pas forcément une adepte des fins heureuses.

     

    Happy end, or not ? | Zhooey Blog Mode Musique Beauté Lifestyle

     

    La fameuse fin dans les livres. Alors pour le coup, je sais que beaucoup aiment "ils vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfants" mais je fais partie d'un certain nombre de personnes qui s'en foutent royalement. Il faut dire que j'aime quand les méchants de l'histoire gagnent (oui je suis presque nette dans ma tête :p), lorsque la logique suit le chemin parcouru. Un héro qui arrive à gagner le cœur de la belle, de la veuve ou de l'orphelin n'est intéressant que si le récit va dans ce sens, ce qui n'est pas toujours le cas. Et puis je vais vous avouer quelque chose : la vie n'est pas forcément rose et même si j'ai déjà entendu qu'il faut rêver dans un livre, je suis pour une histoire qui se rapproche de la vie réelle. Trop rêver, je parle pour moi bien entendu, c'est retomber plus durement dans ce que nous vivons.

     

    Voila, c'est tout pour ce soir, rien de bien transcendant, mais j'avais envie de mettre les mots sur certaines choses et puis il y en aura d'autres, des articles comme celui-ci où je vous dévoilerais des éléments, connus ou non. Il est raisonnable de penser que vous me connaîtrez parfaitement, ce qui ne sera ni vrai ni faux pour plusieurs raisons, dont une essentielle : je ne me connais pas entièrement. En attendant, je vous souhaite une bonne nuit !

     

     

    « Day's Reading # 180Dans ma boite il y a... #234 »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    8
    Mardi 13 Octobre à 13:57
    Satine's books

    J'ai tendance à apprécier les happy end aussi :D 

    J'suis pas trop fan des morts, des couples qui se séparent et tout ça ^^ 

      • Mardi 13 Octobre à 19:17

        Mais il n'y a pas de soucis, il en faut pour tous les gouts ^^

    7
    Kim
    Samedi 10 Octobre à 10:33

    Je t'avoue que je suis une fan des happy ends, et que j'en ai même parfois besoin ^^

      • Dimanche 11 Octobre à 14:57

        C'est ce que j'ai cru comprendre en lisant régulièrement ton blog :)

    6
    Samedi 10 Octobre à 09:37
    Sorbet-Kiwi
    Pour moi peu importe si la fin est heureuse ou pas tant qu’elle correspond au roman et à son contenu. Faut qu’elle soit crédible quoi. Par contre j’ai horreur des fins ouvertes ! Si je passe des heures à lire une histoire, je veux en savoir le fin mot ahah.
      • Dimanche 11 Octobre à 14:56

        Ah les fins ouvertes, c'est souvent ce que je déteste encore plus xD

    5
    Vampilou
    Vendredi 9 Octobre à 22:57
    Je ne suis pas forcément une adepte du happy end à tout prix non plus, tant que ça coïncide avec le roman !
      • Dimanche 11 Octobre à 14:56

        Oui, voila, il faut que cela aille bien avec le roman, ce qui n'est pas toujours le cas :)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :