• A kiss in the Dark (Cat Clarke)

    A kiss in the Dark (Cat Clarkes)

    Auteur : Cat Clarkes (robert Laffont


    393 pages

     4ème de couverture :

     

    « Lorsqu'Alex et Kate se rencontrent, l'attirance est immédiate. Il a de l'humour, un beau visage et un brin de timidité : tout ce que Kate recherche chez un petit ami.
     
    Elle est jolie, craquante, avec un irrésistible soupçon de naïveté : Alex ne peut résister à son charme.
     
    L'un des deux cache pourtant un lourd secret qui va non seulement peser sur leur amour naissant, mais aussi menacer leur vie... »

    Liens de Sang Tome 1 (Callie J. Deroy)

    Yem ou le combat d'une femme (Gilles Milo-Vacéri)

    Cette lecture fait partie du challenge 5livres/2semaines du blog de ma copinaute F. du blog Book-Attitude, nous l’avons donc lu en lecture commune. Et quelle lecture ! J’ai adoré l’histoire, d’où mon coup de cœur, bien entendu.

    La 4eme de couverture ne dévoile rien et par conséquent, j’en ferais de même. Par contre comment vous expliquer un minimum sans faire de faux pas ? Cela sera dur c’est certain, mais trouver cette possibilité est ma priorité, car autrement, il ne vous servira à rien de l’acheter, puisque tout sera dit. Il s’agit de mon premier livre de Cat Clarkes et pourtant, j’ai les 3 autres dans ma pal, allez savoir pourquoi celui-ci a retenu mon attention plus facilement. La couverture je pense. Elle semble simple et pourtant, j’ai vu plus qu’un simple visage, de l’innocence surtout, mais aussi le silence. Ensuite, j’ai eut un message de ma chère Francesca comme quoi elle trouvait étrange le début. (Oui, elle avait commencé avant moi, comme d’habitude mdr) J’ai donc ouvert mon livre et… j’ai eut du mal à le lâcher. Le secret ? Il se trouve dans le premier chapitre, mais ce n’est pas vraiment le plus important. Un secret peut se taire, ou se révéler, mais entre ces lignes il ne sera pas dévoilé de suite, pour les personnages, entrainant des situations de plus en plus improbables.

    Le livre commence avec un avant, avant que ce secret ne soit dévoilé, raconté par Alex et à peu près au milieu du livre, nous tombons sur le après, qui sera les yeux de Kate.

    Alex, 16 ans, est quelqu’un qui ne se sent pas à sa place. Il a une façon de voir les choses qui sont différentes, il a beaucoup de points communs avec Kate, 15 ans, comme ce concert qui a été leur première rencontre organisée. Alex se sent coupable de cacher des choses à la jeune femme qu’il aime et j’avoue que plus le livre se laissait dévoré, plus je me demandais comment tout cela allait finir. Alex a peur de perdre Kate si elle découvrait ce qu’il lui cache et cela fait mal au cœur de le voir s’engouffrer un peu plus chaque jour dans un mensonge toujours plus gros, mais Alex aime profondément Kate et il ne sait pas comment faire pour lui dire. Trouver le bon moment est difficile. Car il s’agit vraiment de ce point, deux jeunes adolescents qui s’aiment et qui vont devoir affronter un secret, risquant de leur faire du mal à tous les deux.

    « J’ai eut l’impression que les yeux de Mme McAllister me perçaient deux trous dans le cerveau au mot « distraire ». Il n’y avait aucun doute possible. Le sous-entendu était très clair. Je me demandais juste si elle allait le dire franchement. Allait-elle vraiment me demander de me tenir loin de sa fille ? Je n’ai rien répondu, luttant contre le besoin de m’excuser, de la rassurer, de dire ce qu’elle voulait entendre.
          –  Tu sembles être un garçon intelligent Alex.
    J’ai haussé les épaules. Elle n’avait pas tout à fait raison.
          – Je suis sûre que tu veux ce qu’il y a de mieux pour Kate.
    J’ai opiné. Bien sûr que je voulais ce qu’il y avait de mieux pour Kate. Mais je préférais ne pas trop y penser, au cas où ce qu’il y avait de mieux pour Kate m’exclurait du tableau. Je pensais la rendre heureuse – c’était ce que Kate répétait, en tout cas. Mais si sa mère avait raison ? Et si passer du temps avec moi compromettait son avenir ? »

    L’amour peut-il survivre au plus gros mensonge ?

    Cette question est la plus importante. L’amour excuse tout, ou presque tout, mais comment faire pour surmonter ce secret ? La première partie est très prenante, la tension ne fait que monter graduellement au fil des pages. La relation qu’Alex entretient avec Kate est très belle, ils sont jeunes, mais ils sont également matures. Les mensonges ne sont là que pour maintenir Kate auprès d’Alex ce qui fait mal, car nous appréhendons toujours que tout soit découvert et que tout s’arrête malgré tout. La seconde partie nous montre deux jeunes gens où le secret a percé et où il faut faire avec. Oui, mais comment ? La confusion sera très important, le choc de la vérité, la tristesse de se rendre compte jusqu’à quel point le mensonge a pris de l’ampleur, mais si cela ne s’arrêtait qu’ici. Les mensonges vont s’engendrer, devenant de plus en plus gros, allant jusqu’à un point de non-retour. Et la situation s’inverse, ce n’est plus le secret d’Alex qui prend de l’ampleur, mais celui de Kate qui va les amener à se détruire rapidement. Nous n’avons plus les pensées d’Alex, mais nous avons des moments où nous pouvons le comprendre, l’entendre, le voir agir et cela vaut tout l’or du monde. Nous ressentons sa paix intérieur, Alex est plus calme, plus posé depuis que son secret est dévoilé, même si maintenant sa vie ne sera plus jamais comme avant.

    Kate est douée en musique, bonne élève, sa mère lui inculque les bonnes manières, voire un peu plus. Leur relation mère/fille est conflictuelle au niveau de la musique, car la mère voudrait que Kate se donne plus à fond, mais autrement, c’est une relation saine, où les deux femmes peuvent se parler de tout ou presque. Les jardins secrets sont importants à n’importe quel âge. Lorsqu’elle apprendra le secret d’Alex, elle ne demandera rien… sa réaction est excessive dans un sens et en même temps elle à besoin de faire mal pour que sa peine puisse s’atténuer un peu. Est-ce que cela suffira ? Ou au contraire est-ce que cela ne servira qu’à augmenter sa propre peine ?

    « J’ai alors compris que plus personne ne me considérerait comme quelqu’un de normal. Ça aurait dû me faire plaisir. Est-ce que je n’avais pas justement cherché à changer cette image de nana ennuyeuse qu’on avait de moi ? Personne ne me l’avait jamais balancé en face (en dehors d’Astrid la fois où je n’avais pas voulu boire de la vodka à une soirée pyjama) ; mais je savais que les gens se le disaient en me voyant. Un seul coup d’œil et ils pensaient avoir fait le tour de la question : une geek qui jouait du piano et qui n’avait jamais rien fait de très intéressant. C’est bien pour cette raison que j’avais commencé à écouter d’autres musiques que du classique, et à acheter de nouveaux vêtements. Et pour cette même raison que j’avais commencé à aller sur le forum de Saving Serenity et à discuter avec Alex. Tout me ramenait à cette peur rampante qui avait pris possession de mon esprit. Celle qui me répétait que je passais à coté de la vie… »

    Quelques personnages secondaires me paraissent importants. Le premier est Jamie, le grand frère d’Alex. Il est plus vieux, pas forcément plus responsable, mais leur entente est presque parfaite. Il est un pilier pour Alex, sachant garder les secrets, mais sachant aussi le conseiller et le pousser à aller de l’avant. C’est un frère qui est prêt à tout pour aider et défendre sa famille, sans user de violence. Les mots suffisent parfois pour être entendu, parfois même un simple regard suffit. Le second personnage est Astrid. Dans chaque livre il faut bien un de ce type, un de ceux que l’on ne peut pas voir, un de ceux qui fait que nous n’avons qu’une seule envie : l’enterrer ! Et c’est tout à fait ce que j’aurais aimé faire à cette Astrid. Elle est la meilleure amie de Kate, enfin du point de vue de cette dernière, mais elle ne fait que paraître et jouer avec les sentiments des autres. Les ragots vont bon train, surtout lorsque l’on a une langue aussi acérée qu’elle ! Je sais que la peur de se retrouver seule peu faire faire n’importe quoi, mais rester avec une fille pareille comme amie, non merci.

    Intelligents, doués, avec beaucoup de charme et de volonté, voila comment l’auteure nous présente ses personnages qui semblent si réels. Leur personnalité est plus ou moins forte selon les protagonistes, mais ils donnent du poids à l’histoire. Les suivre fut avec plaisir, nous ne pouvons que nous rappeler que notre cœur c’est mit en émoi au même âge et avec tout ce que cela implique. J’ai beaucoup aimé la première partie, plus que la seconde et même si j’aime beaucoup le couple, j’ai une préférence pour Alex, car c’est sur lui que tout repose. Beaucoup de passions entre en compte, de tendresse aussi.

    Je ne cesse de me demander comment j’aurais réagis si cela m’étais arrivé et en fait, je n’en ai pas la moindre idée. Aurais-je crié ? Taper du pied ? Ignorer cet état de fait ? Ou tout simplement resté tel que, oubliant ce mensonge et continuer sur le chemin ? Tant de questions sans réponses, tant que nous ne sommes pas dans cette position.

    J’ai adoré le livre en entier, les émotions sont présentes, les doutes, l’incertitude, la vengeance, l’amour, la passion, la tristesse, la souffrance, la confusion. La fin est très belle malgré toutes les étapes franchies, les mensonges révélés au grand jour et le regard des autres mit en arrière plan. C’est sur ce dernier point le plus cruel, le regard des autres. Ce regard qui nous fait devenir un autre, ce regard qui nous oblige à faire comme ce que la société voudrait. Nous sommes enfermés dans un carcan qui nous oblige à réprimer nos pulsions et l’amour dans tout cela ? L’auteure nous fait passer un message, qui devrait être universel : tomber amoureux d’une personne, ce n’est pas tomber amoureux d’un paraitre, mais de qui elle est vraiment. Si nous pouvions tous faire pareil, le monde se porterait mieux, pas vrai ?

     

     Logo LivraddictbabelioLecture commune avec Immortel, tome 1 (Claire Wallaert)

     

    « La duchesse insoumise ( Christine Merrill)Robert Laffont Editions »

  • Commentaires

    4
    Mardi 2 Septembre 2014 à 14:13

    Je sais, je suis douée pour écrire les conseils, mais pas pour les appliquer ! winktongue

    3
    Mardi 2 Septembre 2014 à 14:02

    j'aime beaucoup ta conclusion, parce que en fait c'est trop ça !! 

    2
    Mardi 2 Septembre 2014 à 13:48

    Merci ma douce yes

    1
    Mardi 2 Septembre 2014 à 13:42

    voici mon lien, partenaire ! ;) http://book-attitude.eklablog.fr/a-kiss-in-the-dark-de-cat-clarke-a109154480 

    maintenant je lis ta chronique :) 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :