• Aliens, Vaisseau et Cie (J.C. Gapdy)

     

     

     

    En vente aux éditions Assyelle et sur Amazon

    Aliens, Vaisseau et Cie (J.C. Gapdy)

    Auteur : J.C. Gapdy

    480 pages numérique

    Thèmes : SFFF, nouvelles

      *******

    Résumé :

    « A l'instant où la sonnerie stridente le tirait de son sommeil, Hèmèth sut que ce n'était pas un exercice. Son coeur s'emballa, mais il réagit immédiatement, dans la lumière diffuse qui baignait sa cabine. Ses pieds nus se glissèrent dans les chaussures antigrav et il bondit jusqu'à la porte qui n'était qu'à deux pas de sa couchette. Saisissant au passage un gilet anti-pesanteur, il se faufila par l'ouverture. Le couloir était éclairé de rouge et de jaune, strié par les lampes tournantes d'alerte du vaisseau. Une forte odeur de brûlé lui piqua les narines et son corps se mit à trembler." Onze nouvelles où Aliens, Vaisseau et tout le reste, sans oublier les Compagnies JKil'D, Boltic® ou Trade Stellar Transit Inc., s'entremêlent dans un univers où il ne fait pas toujours bon vivre, car la folie, tout autant que le dévouement ou la tendresse, sont à jamais le propre de l'humain. Onze nouvelles où futur et réalité se mélangent et, parfois, se rejoignent.? »

       

    La bête du Bois de Boulogne (Christine Béchar)

    Aliens, Vaisseau et Cie (J.C. Gapdy)

    15/20

     

    Je remercie Southeast Jones pour cette nouvelle lecture. Il s'agit d'un service presse particulier et je tiens à remercier également l'auteur, J.C. Gadpy. La science-fiction pure n'est pas forcément le thème de prédilection, j'aime lorsque c'est mélangé avec un autre thème. J'ai voulu tester et voir si ce n'était pas de trop "science-fiction" justement.

     

    Il s'agit bien d'un recueil de 11 nouvelles qui ont toutes un rapport avec l'espace, les aliens, la vie extérieure à l'humanité, la robotisation, et autres agréments du genre. Elles font toutes la même longueur ou presque. "Vivez, éliminez !" "L’enfant électrique dans l’œil du vaisseau" "Importance toute relative" "Aliens, vaisseau et Cie" "Cибирский" "Shojan survolant les rizières" "Les rescapés de l’Éridan" "Neutral Game" "Monoamine Oxydase A" "Votre Sainteté" "Rêve d’aliens". Tout autant de titres que d'histoires, tout autant d'histoires que d'imagination dans l'esprit de l'auteur (à moins qu'il ne vienne d'un autre monde !) Toutes les nouvelles débutent par une citation de Philip K. Dick. (Blade Runner, Total recall, Planète hurlante ne sont que quelques exemples tirés de cet homme)

     

    "Vivez, éliminez !"

    C'est l'une de mes préférées. Humour noir (ou pas) le détective Philippe réalise une enquête très difficile sur/dans la société Boltic. Une société qui promets monts et merveilles dans la pointe de la technologie (le vivre éternellement dans un corps sain en quelque sorte) La confrontation entre celui qui ne veux pas de cette technologie parfaite, qui ne l'est pas à ses yeux. Et ceux qui ne jurent que par cette vision du futur parfaite. Au départ, cela m'a fait un peu penser au film i-robot (avec Will Smith). La manière de voir de l'inspecteur se rapproche de beaucoup à notre détective ici. Et puis un événement va chambouler ces certitudes. Personnellement, je ne suis pas certaine de vouloir vivre de cette manière, par contre j'aime beaucoup le slogan !

     

    « Avec Boltic®, vivez, éliminez. Vivez éternellement en éliminant ce corps vieillissant et inutile. Avec Boltic®…  »

     

    "L’enfant électrique dans l’œil du vaisseau".

    Avec celle-ci, ce fut plus compliqué pour mon cerveau de comprendre vraiment ce qui se tramait. Marvin et Ted sont frères et acteurs dans une série télé qui cartonne. Leur mère est partie dans l'espace et la seule chose qui reste d'elle est un message d'urgence vital. Son vaisseau était mal en point. Depuis, plus rien. Pour les deux frères, il ne leur reste que leur boulot d'acteur. Mais pas uniquement. Ted a une sorte de don. Qui fait peur. Qui le fatigue énormément telle une maladie qui le ronge de l'intérieur. Et si tout cela était écrit ? Le destin semble se moquer des sentiments.

     

    "Importance toute relative"

    Un conflit, une guerre de continents... Rochinko, major de son état travaille dans les services secrets. Pilote également, il effectue bon nombre de convoi jusqu'à ce dernier avec des officiers "allemands". Un vaisseau découvert, une vie extraterrestre vivant sur Terre. Certains passages étaient un peu trop long à mon gout. Ce récit ne m'a pas vraiment plu à part le final.


    "Aliens, vaisseau et Cie" 

    Un voyage en vaisseau qui tourne au cauchemar. Un virus qui arrive à s'accrocher à l'un des membres de l'équipage. Ce dernier va malheureusement devenir aveugle et au final, la mort sera inéluctable pour lui. La quête de ce virus ne sera pas vaine. Qui a bien pu l'apporter et pourquoi ? La commandante va devoir mener l'enquête tout en cachant son secret le plus profondément possible. Elle est sympathique à lire et certains points sont de véritables surprises.

    "Cибирский"

    L'Alsace est devenue la Sibérie par son grand froid permanent. Alex surveille les alentours lorsque ses yeux tombent sur deux jeunes qui semblent vouloir fuir quelque chose ou quelqu'un. Il va leur porter secours, non sans prévenir sa compagne. Alors que l'histoire paraît simple, la situation dégénère et devient très étrange. Le monde devient autre, une énergie s'échappe et les personnages apprennent ce dont ils sont vraiment capables. J'avoue même m'être perdue dans l'histoire sans savoir où j'en étais.

     

    "Shojan survolant les rizières"

    J'ai beaucoup aimé cette histoire, toute aussi abracadabrante que la plupart d'entre elles. Le futur est toujours aussi présent et le personnage entend des voix qui lui indique la voie à suivre s'il veut survivre. L'apocalypse serait pour bientôt ? Peut-être, ou alors il ne s'agit que d’hallucinations auditives. Qui sait vraiment si ce n'est pas uniquement la folie d'un homme, à moins que tout soit voulu ?


    « J’ai vu passer le taxi volant alors que j’étais encore au troisième. Je l’ai hélé. Et, là, je me suis dit que, parfois, mais parfois seulement, j’arrivais à avoir un peu de chance. Le véhicule s’est placé en chuintant près de la rambarde et, en tanguant dangereusement, a ouvert une portière. Je n’ai pas regardé qui était déjà installé ; je me suis glissé à l’arrière et j’ai frôlé ma destination sur l’écran face à moi. C’était un vieux taxi, qui avait encore un pseudo-robot comme pilote, ce qui est idiot parce qu’il ne sert à rien et bouffe une place folle. J’ai regardé à ma gauche. Il n’y avait qu’un petit vieux, endormi. Pas d’autres passagers. »

     

    "Les rescapés de l’Éridan"

    Hèmèth et Nanaël se retrouvent seuls dans une capsule de survie. Le vaisseau où ils étaient à été détruit, il ne reste plus que eux deux. aucun autre survivant. Et l'immensité devant leurs yeux. Où vont-ils pouvoir poser leur capsule ? Comment vont-ils vivre ? Je me suis éclatée avec celle-ci ! J'ai eu le cerveau retourné je ne sais combien de fois jusqu'au final qui m'a bien eu !

     

    "Neutral Game"

    Je dois avouer que pour ce récit, j'en suis encore à me demander où j'ai été emmené. Des cours, des étudiants, des professeurs étranges, des idées étranges. Je pense que je suis passée à côté de cette histoire.


    "Monoamine Oxydase A"

    Lisa et Phil. Deux personnages qui vont voir leur rêve devenir un cauchemar. Deux identités, un monde où avoir un enfant atteint d'une quelconque maladie vous oblige à avorter. Et un suicide. Des pensées qui ne cessent de hanter le restant, puis une nouvelle vie qui va s'ouvrir devant lui. Jusqu'à ce que les fantômes du passé refont surface. J'ai adoré cette histoire, totalement plongée que je n'ai pas vu les indices et je suis tombée de haut. La surprise était telle qu'elle n'a eu de cesse de me hanter à mon tour la nuit suivante.

     

    "Votre Sainteté"

    Howard est un jeune homme de 14 ans qui va à son école. Les contacts physiques sont interdits et encore moins entre personne de sexe opposé. Mais un jour, une jeune fille de 15/16 ans l'attrape par la main. Un simple geste qui va provoquer une véritable déferlante de sensations... Alors là, ce monde est fait pour les femmes ! Enfin, il faut faire attention au vœu que l'on désire faire à haute voix. La soumission, le sexe fort, tout n'est que futilité, dérisoire et j'avoue que j'ai longuement souri en imaginant les scènes décrites. Point de sexe dans ce récit, juste une position de force et de pouvoir que tout homme, pardon toute femme rêverait (ou pas.) Encore une histoire que j'ai adoré !

     

    "Rêve d’aliens".

    « – Ta vérité n’est jamais celle des autres. Ta vérité n’est qu’une infime partie de toute la vérité. Et, souvent, ta vérité sera fausse, ne sera qu’un leurre, qu’une apparence de la vérité. La vérité n’existe pas. Pas plus que le mensonge. L’un comme l’autre ne sont que des facettes déformées de la réalité. Des choses que le prisme de nos pensées, de nos cultures, de nos éducations ou de nos absences d’éducation, transforme à l’infini pour nous faire croire à la justesse de ce que nous pensons ou croyons savoir. Ce qui importe de la vérité ou du mensonge est ce qu’ils nous font faire, ce qu’ils nous font croire et nous amènent à devenir. »


    Je n'en dirais pas plus sur cette nouvelle, car l'extrait me suffit largement pour mettre en bouche, pas vrai ?

     

    Un rapide récapitulatif de ces 11 nouvelles qui laissent beaucoup d'imagination. en parlant de cela, l'auteur n'en manque pas. Les robots ont la mainmise la plupart du temps, autrement ce sont les femmes au pouvoir (Cela pourrait faire un très bon slogan !) C'est un recueil de pure science-fiction. Ajoutez à cela de la post-apocalypse (car il faut bien l'admettre le monde futur craint !). Il y a beaucoup d'humour noir la plupart du temps. Du sarcasme à profusion dans certaines, je pense particulièrement à Importance toute relative. Même si je n'ai pas apprécié toutes les nouvelles, la plume de l'auteur est incroyable. Il a un don pour nous entraîner dans ses délires psychotique (oui j'ai osé le dire). En bref, c'est un auteur à découvrir pour son imagination incroyable et son écriture piquante.

     

     
    Défis sur Fb Logo Livraddict babelio Vous pouvez me retrouver : Vous pouvez me retrouver :

     

     

     

    « Parutions du 15 décembre 2017 (Marie Lerouge)Assyelle Editions »

  • Commentaires

    4
    Vampilou
    Lundi 18 Décembre 2017 à 16:57
    C'est un univers particulier, mais j'aime bien !
      • Mardi 19 Décembre 2017 à 07:18

        C'est vrai c'est particulier :)

        Merci !

    3
    JC Gapdy
    Dimanche 17 Décembre 2017 à 08:28

    Avec mes remerciements pour cette chronique détaillée, enjouée et imagée, qui change agréablement de certaines trop sérieuses que j'ai parfois lu sur ce recueil. cool
    C'est la première où chaque nouvelle est ainsi présentée, tant sur le fait d'aimer ou non que dans le détail, au lieu d'être simplement citée par son titre. Bravo pour ce travail et merci.
    J'y joins mes excuses pour vous avoir retourné le cerveau plusieurs fois, pour avoir hanté l'une de vos nuits à cause de la MOA et, pire, vous avoir entrainé dans mes délires psychotiques. glasses
    Promis, je ne ferais plus. Enfin pas trop souvent...
    En vous souhaitant de très belles fêtes de fin d'année et surtout une belle continuation dans votre blog que je commence à parcourir avec plaisir.

      • Dimanche 17 Décembre 2017 à 21:23

        Bonsoir et merci à vous déjà ! Ensuite, je dois dire que j'ai trouvé pire que moi niveau délire, donc j'ai vraiment apprécié (comme quoi, il y a toujours pire que soit xD) Et puis j'aime me faire transporter ainsi dans des lieux totalement imaginés avec des personnages psychotiques ou non et une histoire recherchée ! Passez de bonnes fêtes de fin d'année à vous aussi et au plaisir de vous relire :)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :