• Comment sauver la peau d'un mort-vivant, tome 1 : guide pour nécromancien en herbe (Hailey Edwards)

     

    Comment sauver la peau d'un mort-vivant, tome 1 : guide pour nécromancien en herbe (Hailey Edwards)

    Disponible sur Amazon

    Comment sauver la peau d'un mort-vivant, tome 1 : guide pour nécromancien en herbe (Hailey Edwards)

     

    ******* 

    Auteur : Hailey Edwards

    308 pages numérique (epub)

    Thème : Bit-lit

      *******

     

    Fait partie de la série

    Comment sauver la peau d'un mort-vivant

     

     

    Résumé :

    « Grier Woolworth passe ses nuits à parcourir les rues du centre-ville de Savannah pour conter à des touristes des histoires d’âmes perdues et autres tragédies à vous glacer le sang. Exception faite de la crinoline et de l’ombrelle, ce n’est pas le pire des boulots. Et même si le salaire est merdique, les pourboires suffisent à payer les factures d’électricité de son propre manoir hanté, et à approvisionner les placards en Ramens.

    Pour une ex-assistante nécromancienne qui se cache parmi les humains, la vie est presque normale. Jusqu’au jour où la société qui a excommunié Grier lui offre une seconde chance d’être davantage qu’une fille ordinaire. Dommage qu’on n’ait pas jugé bon de la prévenir qu’être extraordinaire peut vous faire tuer.

    Avertissement : Ce livre raconte l’histoire d’une ex-tôlarde/ex-héritière, qui a une perruche zombie pour animal de compagnie et dont le voisin n’est autre qu’un ex-soldat/ex-béguin. Attention, tous ces ex pourraient bien en cacher d’autres. »  

     

    La bête du Bois de Boulogne (Christine Béchar)

     

    Dans le cas du Blog tour, j'ai eu l'opportunité de faire partie des chanceux pour découvrir ce premier tome. Je les remercie pour cette découverte. Mais pas uniquement. Pour ceux qui lisent mes chroniques, j'y ajoute toujours des extraits, pour cette chronique il y aura un extrait qui a été choisi par eux (je l'ai coupé en deux), mais pas de panique à bord, il donne une mise en bouche parfaite. Avant toute chose, voici déjà un petit cadeau que la maison d'édition offre trois exemplaires ebook du roman. Il est réalisé avec une forme rafflecopter. L'utilisation est simple, il suffit de se connecter par email ou par facebook et de valider les options pour participer. Le concours est global pour tout le monde et la maison d'édition se charge de tirer les gagnants au sort et d'envoyer les romans.


    a Rafflecopter giveaway


    Passons maintenant au livre en lui même. Grier est une jeune femme de 21 ans qui vient de sortir de prison nommée Atramentous, après y être restée 5 années. reprendre ses habitudes est difficile, surtout que le crime dont elle a été accusé était le meurtre de sa seule parente proche, sa tante Maud. Une nouvelle vie débute pour elle, avec ses cauchemars qui ne la laissent pas tranquille, ce boulot qui ne lui donne pas assez pour pouvoir manger correctement à sa faim et cette vieille maison qui est hantée. Raconter des histoires du passé dans la ville de Savannah la nuit ne lui remplit pas les poches, mais c'était l'occasion pour elle de remettre un pied dans la vie active et de retrouver son amie Aurélie. J'allais oublier, Grier est nécromancienne, assistante, ce qui lui permet toutefois de protéger sa maison Woolly d'intrus en tout genre et de ressusciter sa perruche Ruche. Une vie de rêve, pas vrai ? Bien entendu, cette vie "rangée" ne le reste pas longtemps. Un descendant des Volkov débarque tranquillement avec une proposition vampirique. De nombreux "prétendants" s'amusent à lui faire peur et c'est sans compter sur celui dont elle était amoureuse durant de nombreuses années : Boaz, qui est revenu de l'armée avec un passage sur une mine. Et ce n'est que le début de son aventure !

     

    " L’inconnu s’avança doucement dans la faible lueur de la lune, la peau dénuée de toute imperfection et le regard insondable. Sa présence me cloua au sol et, pour la deuxième fois de la soirée, je me sentis sondée par des yeux de prédateur, bien que ceux-ci ne possédaient pas l’attirance primitive de ceux de Volkov. Il s’agissait donc d’un vampire transformé.

    — Pouvons-nous bavarder ?

    — Il est tard, et je suis fatiguée.

    Et j’avais judicieusement développé un certain instinct de survie.

    — Il faudra reporter à une prochaine fois.

    Bon point pour lui : il se décala pour me laisser accéder au porche.

    — Je représente une personne désireuse de faire votre connaissance.

    Un frisson de mauvais augure se propagea dans mes bras, et je raffermis ma prise sur le pieu.

    — J’ai suffisamment d’amis, merci.

    — N’êtes-vous pas curieuse de savoir pour quelle raison vous avez été libérée d’Atramentous ? s’enquit-il en s’approchant d’un pas nonchalant, sa démarche fluide. Seuls les pires criminels sont envoyés dans ce trou, et seulement au bout d’interminables délibérations. Vous n’étiez qu’une enfant lorsque les grilles se sont refermées derrière vous. Seize ans. La plus jeune détenue de sa longue et triste existence. Et, si l’on en croit la rumeur, vous n’avez même pas eu droit à un procès.

    Ma bouche devint sèche. Arrête ça tout de suite. Arrête. Ça. Tout de suite."

     

    Du départ, je me suis amusée, non pas qu'une jeune fille de 16 ans soit incarcérée et en ressorte plus morte que vive, mais elle m'a amusé et surtout sa maison Woolly. C'est un personnage à part entière. J'en parlerai plus longuement tout à l'heure. L'histoire est surprenante du départ, comment une adolescente peut être enfermée de cette manière ? Et puis les détails arrivent et les relations de sa famille se montrent petit à petit. Grier tente de tout faire pour joindre les deux bouts, calculant tout même si parfois il lui faut sauter une visite (on n'oublie pas qu'elle est comme qui dirait guide touristique) pour en récupérer deux plus tard. Grâce à sa bonne entente avec Aurélie, elle peut se permettre de prendre du temps pour ressusciter sa perruche. D'ailleurs, pourquoi une perruche pour animal de compagnie qui est morte un certain nombre de fois et qu'elle fait revenir régulièrement ? Une perruche zombie, c'est étrange, bizarre, peu commun. Par le biais du blog tour, j'ai eu la chance de poser une question avant de découvrir le livre et cela me chiffonnait cette question. Et voici la réponse de l'auteure :

     

     "J’ai choisi une perruche zombie parce qu’une de mes tantes adore les Rollings Stones, et je voulais une excuse pour utiliser le nom de Keet Richards.

    (en anglais perruche c'est parakeet)"

     

    Ma curiosité a été assouvi et j'en suis ravie ! Après l'amusement du départ, les personnages viennent les uns après les autres, mettant plus de pagaille dans la vie déjà compliquée de notre héroïne qu'il n'en faut. Elle doit se protéger, ne laisser personne entrer chez elle, enfin sa maison décide qui a le droit d'entrer. Les complications s'amusent à ses dépens. Et puis ce Volkov qui ne lui donne aucune explication... C'est ce qui manque au premier abord, des explications. Pourquoi est-elle devenue aussi attirante tel un pot de miel pour les ours du quartier ? Et même un peu plus loin ? Il y a anguille sous roche. L'auteur donne de minuscules indices nous permettant de faire de nombreuses hypothèses. Elle a tout perdu, donc que lui reste-t-il réellement ? Une aventure qui nous entraîne dans un monde surnaturel où les vampires sont différents par le fait qu'il en existe plusieurs "sorte". L'auteur touche du doigt les autres créatures. Les humains, parfaitement humain, sans don, sans secret en quelque sorte vivent avec eux sans le savoir. Un exploit pour les uns comme pour les autres de cacher leur singularité. Le récit semble nous perdre dans des suspicions toutes plus grandes que les autres. Qui est derrière tout ce qui lui arrive ? Qui l'a amené à ce point de sa vie ? Elle est jeune et pourtant reçoit des responsabilités et des contraintes sans le vouloir. Il reste des questions sans réponses, mais nous avons déjà suffisamment à digérer et à maudire avant d'avancer plus loin.

     

    J'en reviens aux personnages. Je vais commencer par mon préféré et c'est Woolly ! Impossible de ne pas ressentir des émotions fortes pour cette maison qui a des réactions parfaitement humaines. Il ne lui manque que la parole, mais elle est capable de très bien se faire comprendre. Son besoin de ne pas être seule, son besoin d'avoir un moyen de joindre la maîtresse de maison, Grier est tout simplement adorable. Elle veut se protéger elle et son humaine et peut se rendre "malade" de ne pas y réussir. Grier n'est pas compliquée, mais elle a vécu des choses graves et ne sait plus trop à qui se fier. Aurélie est une très bonne amie, même si la jalousie entre elles peut pointer le bout de son nez. Elle ne se pose pas forcément les bonnes questions, espérant qu'on l'oublie vite. ce qui est impossible pour des raisons que nous découvrons petit à petit. Et puis Boaz, le frère d'Aurélie qui s'est rendu compte trop tard que Grier était devenue une femme. C'est un être possessif, qui adore la charrier, s'amuser avec elle et ses sentiments. Il me fait penser à un grand gamin devant LE jouet qu'il veut et ne sait pas comment faire pour le toucher. Mais dès qu'un danger survient, il est capable de la protéger au péril de sa vie. Son passé nous donne déjà pas mal de détails sur ce dont il est capable d'effectuer.

     

    "— Vous êtes l’unique dérogation accordée par une Grande Dame, une grâce exceptionnelle. Pourquoi ? demanda-t-il en tapotant l’une des ailes de son nez. À votre place, une telle dette me rendrait nerveux.

    Le sol se déroba sous mes pieds tandis que la bombe qu’il venait de lâcher explosait.

    J’aurais dû mener mon enquête sur les raisons de ce petit miracle personnel bien avant, mais j’avais été si heureuse de recouvrir ma plaie d’un pansement et de faire semblant que les centaines de coupures ne me vidaient pas lentement de mon sang. Depuis que j’avais recouvré ma liberté, j’avais repris ma petite vie, une vie paisible, une vie sans danger. Il faut croire que le danger rôde toujours, pas vrai ?

    La main qui m’avait guidée vers la lumière pouvait tout aussi bien me rejeter violemment dans l’obscurité.

    La Grande Dame m’avait épargnée, et je lui en étais reconnaissante. Au lieu de ça, une chaleur fiévreuse fit frissonner mon corps tout entier.

    — Je vais me coucher.

    J’eus les chocottes en lui tournant le dos pour agripper la poignée de la porte d’entrée.

    Je tenais toujours la sphère en laiton lorsque sa main se retrouva sur mon épaule dans un contact qui appelait mon attention. J’eus à peine le temps de comprendre le danger que cela représentait que Woolly lui envoya une décharge électrique à travers moi. Je fis volte-face alors que le vampire était éjecté du porche et rencontrait violemment la pelouse, avant d’atterrir parfaitement accroupi dans un réflexe félin.

    — Bonne nuit, Grier, dit-il, un éclat de rire dans la voix, comme s’il avait trouvé la décharge amusante.

    Je me glissai à l’intérieur de la maison et fermai à clé derrière moi.

    J’avais vu deux vampires en une soirée. Quelles étaient les chances pour que cela relève de la coïncidence ?

    Maigres, voire nulles. J’insiste sur le nulles.

    En admettant qu’il ait raison au sujet de la grâce de la Grande Dame, qu’attendait-elle en retour ? Et surtout, étais-je en mesure de lui donner..."

     

    J'ai beaucoup aimé Neely, Volkov, la Grande Dame, Odette, Linus, Ruche, des personnages qui gravitent autour de Grier. Certains sont là pour l'aider de n'importe quelle manière, d'autres attendent qu'elle se décide à accepter. Ce qui n'est pas une mince affaire. Je ne voyais pas Volkov de cette manière, j'avais des doutes sur lui. comment croire un tel homme surtout au vu de ce qu'il est. Il y a de nombreuses zones d'ombres autour de lui qui donnent envie de les repousser pour découvrir tous les secrets. Car il en reste encore. J'imagine parfaitement que le tome 2 sera sa fête ! N'empêche j'ai adoré la comparaison avec l'herbe à chat. Le final de ce premier tome nous laisse sur pas mal de questions et également sur des réponses qui m'ont titillé depuis le début du livre.

     

    En conclusion, je me suis beaucoup amusée, même si à un moment les manières de certains laissent à désirer, les prisons dorées ne sont toujours pas admises. L'histoire se lit très vite, avec plusieurs rebondissements, des surprises et encore d'autres à venir. Le surnaturel n'est pas trop chargé et les relations "amoureuses" ne prennent pas trop de place, laissant le mystère entourant les personnages prendre plus d'ampleur. Un premier tome qui met vraiment l'eau à la bouche. J'ai vraiment hâte de découvrir la suite !

     

    Des mots sur vos lèvres # 98


     

    Défis sur Fb Logo Livraddict babelio Vous pouvez me retrouver : Vous pouvez me retrouver :

     

    « Comment sauver la peau d'un mort-vivant, série (Hailey Edwards)Top Ten Tuesday # 104 »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    4
    Vampilou
    Mardi 26 Mars 2019 à 17:56
    Il est dans ma PAL celui-là, il me fait méga envie !
    3
    Mardi 26 Mars 2019 à 17:12

    Comme tu le sais, ce n'est pas pour moi :(

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :