• De ténèbres et de sang (Frédéric Livyns)

     

     

    De ténèbres et de sang (Frédéric Livyns)

     

    De ténèbres et de sang (Frédéric Livyns)

    Auteur : Frédéric Livyns

    332 pages numérique

    Thèmes : Fantastique, Terreur

     

      *******


     

     Résumé :

    « Réédition des deux romans de Frédéric Livyns, Danse de Sang et Le souffle des Ténèbres, en un seul volume.
    Versions retravaillées.

    Le souffle des ténèbres.
    Bryan et Suzy se rendent en Bretagne afin de se ressourcer. A proximité d’un étrange village que Bryan ne connait qu’à travers les récits de son grand-père, ils découvrent les ruines d’un vieux château qu’aucune carte ne mentionne mais que tous les villageois paraissent craindre. Ils décident d’ignorer les avertissements et, animés par la curiosité, entreprennent de s’y rendre. Ils vont bien malgré eux réveiller la force maléfique qui y sommeillait.
    Un huis-clos surprenant oscillant entre légendes bretonnes et fantastique contemporain.
     » Le Souffle des Ténèbres est un très bon livre d’horreur, qui n’a rien à envier à des productions étrangères » If Is Dead
     


    Danse de sang.
    Veuve depuis peu, Véronique a l’étrange sensation de toujours ressentir la présence de son époux. En cherchant des réponses à ses questions, elle va libérer un démon aussi ancien que le monde lui même: le Dévoreur. Elle seule peut mettre fin à cette vague de meurtres cruels qui s’abat sur la ville mais le temps lui est compté car, à chaque âme absorbée, le démon devient plus puissant.
    Un terrifiant thriller fantastique qui nous plonge dans l’univers du vaudou.
    « Danse de sang est un roman sans concession qui n’épargne rien ni personne » JB Leblanc »    

    La bête du Bois de Boulogne (Christine Béchar)

    La dame aux papillons (Jess Swan)

     

    J'avais déjà lu une nouvelle de cet auteur, Fréderic Livyns, dans un recueil et je m'étais régalée avec Lydia (recueil) et lorsqu'un de ces livres a été proposé en service presse, je n'ai pas hésité une seule seconde. Je remercie beaucoup Nathy pour cet envoi en ebook.

     

    Comme l'indique la quatrième/résumé, il s'agit d'un recueil de deux de ses écrits.

     

    De ténèbres et de sang (Frédéric Livyns)

    La première : "Danse de sang" est ma préférée, j'ai un véritable coup de coeur pour celle-ci. Véronique subit la mort de son mari alors qu'elle est en reportage dans dun autre pays. Dès son retour, des "choses" étranges lui apparaissent, comme la sensation d'avoir touours son mari bertrand à ses côtés. Sa meilleure amie va l'envoyer chez un ami à elle, un homme qui ne fait pas dans les pratiques traditionnelles dirais-je. Un rituel raté et tout s'accélère pour Véronique qui ne saura plus à qui se fier.

     

    Concernant les personnages, ils sont criants de vérité. Véronique ne croit pas en tout cela, pensant que ce ne sont que des charlatans, jusqu'à ce que le doute s'installe, persiste et montre le bout de son nez. Sa meilleure amie, Myriam est une fervente adepte de ces rites. Elle y croit dur comme fer et montre ce qu'une amie doit être : présente, un véritable soutien, un pilier pour l'autre. J'ai beaucoup aimé l'inspecteur qui va tomber sur les cadavres et chercher à comprendre ce qui se passe. Le malheur frappe tout le monde, il est sans pitié aucune, sans le moindre remords. Il frappe tout et tous afin d'atteindre son but. Le mal absolu, celui dans l'ombre qui se sert des gens pour assouvir son besoin, sans oublier les détails dans chaque meurtre – il faut être accroché à certains passages, un véritable délice !

     

    "— Il y a un problème ? demanda l’un d’eux, un grand homme d’une cinquantaine d’années aux épaules saillante.

    — Tout va bien, Monsieur, restez assis, dit le steward en suivant sa collègue.

    Il frappa à son tour à la porte sans plus de succès. N’insistant pas davantage, il tira de sa poche le passe qui lui permettait d’ouvrir en cas d’accident. Sur le pas de la porte, il marqua un temps d’arrêt avant de reculer précipitamment, une main plaquée sur la bouche. Il y avait du sang partout sur les murs et une odeur infecte régnait dans la pièce. Il n’y avait plus aucune trace du père Gonzague à l’exception d’une chaussure dans la cuvette des W.C. Une chaussure de laquelle dépassait une jambe brisée à la base du tibia."

     

    L'auteur nous parle de vaudou, du côté sombre de la mort, enfin aussi de l'après mort. Que peut-il y avoir derrière la fin d'une vie? Notre âme va-t-elle disparaitre ou rester à nos côtés? Que l'on soit croyant ou non, cela n'a pas d'importance, seul ce que nous avons envie de croire devient important. Beaucoup de détails concernant le vaudou, mais également dans l'enquête policière qui en découle. Je me suis dit que toute cette histoire puise arriver, mais les descriptions, le fait de ne pas en faire de trop non plus dans ce thème fait froid dans le dos. J'ai été maintenu en haleine du début à la fin, j'en avais les poils qui se hérissaient tant j'étais prise dans l'histoire me demandant comment tout cela va bien finir, ou mal finir. Attendez-vous à beaucoup d’événements, une suite de meurtre qui au départ n'est pas logique, mais les éléments du puzzle s'emboitent pour démontrer LE point convergent. Il vaut mieux éviter de lire cette partie dans le noir, le risque de sursauter sera bien trop grand.

     

    De ténèbres et de sang (Frédéric Livyns)

    La seconde "le souffle des ténèbres" est différente. Elle se passe en Bretagne, au cœur d'une légende particulière. Un château qui existe, mais nullement mentionné sur une carte ou guide touristique, un couple qui a besoin de se ressourcer et de se changer les idées... Il n'en faut pas plus pour imaginer ce qui pourrait arriver.

     

    J'ai beaucoup aimé le caractère des villageois. Ils n'aiment pas ce qui n'est pas de chez eux, es légendes sont réalités pour eux, ils donnent des avertissements et si par malheur vous ne les écoutez pas, c'est vous qui amenez le mauvais oeil sur leur village... Que de souvenirs pour une personne comme moi qui a vécu de nombreuses années en Bretagne dans un coin reculé. C'est tout à fait le genre de village qui existe encore, croyez-moi ! Brian et Suzy ont un passé lourd, il est dévoilé plus tard – même si j'avais déjà une grosse idée sur le "truc' qui leur était arrivé, je n'étais pas loin de la vérité, ayant déjà lu une nouvelle qui lui ressemble un peu – ne sont pas d'accord sur le fait d'aller ou non visiter les ruines de ce château maudit. Au final ils vont y aller, non sans que l'un des deux ne s'oppose farouchement à l'idée et c'est le drame... Un accident en entrainant un autre et l'Ankou fait son apparition, mais est-ce vraiment lui et pas quelqu'un qui prendrait son apparence histoire de mettre les nerfs de chacun des villageois à mal ? Difficile à savoir si ce n'est que supercherie ou non et puis arrive celui dont tout le monde redoute et là, tout le monde sait !

     

    "Arrête de te faire peur, se dit-elle. C’est alors qu’elle vit la forme. Elle sortait de la noirceur dense, d’une démarche saccadée. Elle traînait sa jambe droite sur le sol. Elle formait un angle bizarre, comme si elle était brisée. Sa tête ballottait de gauche à droite. On aurait dit qu’elle n’était plus retenue par des cervicales. Elle tenait une vieille poupée aux yeux arrachés qui pendait mollement dans sa main.

    C’est un cauchemar.

    Mais elle savait que ce n’était pas le cas. Un horrible sourire défigura les traits de l’apparition qui continuait d’avancer vers elle. Lentement. Inexorablement.

    Suzy recouvra ses facultés motrices. Elle essaya de se réfugier dans sa chambre. La panique s’emparait d’elle. La porte résista comme si quelqu’un de massif se pressait de l’autre côté du battant afin de l’empêcher d’entrer. Elle entendit un grognement. Le bruit d’un animal furieux grattant de l’intérieur.

    Les escaliers ! Suzy se précipita dans leur direction. Elle devait atteindre la lumière ! Là, elle serait en sécurité ! Arrivée en haut de la volée, une violente douleur lui vrilla les entrailles et lui fit perdre l’équilibre. Elle dévala les marches et s’arrêta lourdement sur le carrelage du rez-de-chaussée.

    Avant de perdre connaissance, elle crut entendre un petit rire moqueur provenant de l’étage."

     

    L'histoire est intéressante, très bien écrite, avec des détails et des éléments prenants. Par contre, même si j'ai aimé l'histoire, certains points ne m'ont pas fait frissonner comme la première. Surement parce que j'ai lu le livre d'une traite – oui, complètement fêlée, je suis d'accord – mais aussi parce que les légendes de Bretagne, j'ai baigné dedans depuis toute petite. Ce qui est connu ne fait plus autant frissonner que l'inconnu. Peut-être aussi parce qu'elle est très courte et que l'étoffer aurait pu être un plus, je ne sais pas.

     

    Toujours est-il que je me suis demandé comment tout cela allait se terminer, une fois n'est pas coutume et surtout qui gagnerait! Je suis déçue de savoir le qui a gagné, flute, j'aurais aimé l'autre camps juste pour faire râler les autres lecteurs. La fin est grandiose, il n'y a pas d'autres mots et sachez que l'auteur est très doué pour raconter les histoires glauques et terrifiantes.

    Pour des soirées horrifiantes, n'hésitez pas, il suffit de vous le procurer. Attention, âmes sensibles s'abstenir :p

     Logo Livraddict

    babelioDéfis sur Fb

     

    « Clin d'oeil (Mel 2.2)De ténèbres et de sang (Frédéric Livyns) - SP Lune Ecarlate »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :