• Délicatesse d'Assassin (Christine Baillet)

     

    Délicatesse d'Assassin (Christine Baillet)

    disponible sur amazon

    Auteur : Christine Baillet

    235 pages

    Thème : Policier

     

     

    Résumé :

    « Pourquoi cet oxymore dans le titre ? Vous le découvrirez en dévorant ce polar sans modération, même si l’intrigue se passe au beau milieu d’un vignoble bourguignon. 1992, un cold case - 2016, un crime multiple. Au fil de l’enquête, vous voyagerez et rencontrerez des personnalités aussi étranges qu’attachantes.Dans ce deuxième roman, l’auteure poursuit le parcours initiatique de Pauline qui s’improvise criminologue. Dans le premier opus “Pour un ailleurs”, Pauline partait à la rencontre de la voie par laquelle ses actes s’accorderaient parfaitement à ses pensées. »   
     
     

    La bête du Bois de Boulogne (Christine Béchar)

    17/20

     

    1992 - Une femme mariée disparait en mer avec son fils et une autre personne. Pas de corps, pas d'indice, rien. Où est-elle passée ? Le mari décède dans un accident peu de temps après... Le château Montperthus devient orphelin quelque temps jusqu'au retour d'un disparu sans gravité.
     
     
    2016 - Alexis, le propriétaire du château Montperthus disparait étrangement. Une poupée de cire est à sa place dans le fauteuil qu'il occupe régulièrement. Le chien reste à ses pieds. Charles, son garde du corps et ami ne comprend pas ce qui se passe et appelle la gendarmerie. Un adulte qui disparait ? Ce n'est rien, cela arrive tout le temps, alors pourquoi les appeler ? Peut-être parce que la poupée de cire est de mauvais gout, que la plaisanterie est tout sauf drôle.
     
     
    24 ans entre les deux phénomènes, 24 années où les secrets n'ont pas cessé de rester cachés. Est-ce qu'il y a un point commun entre toutes ses disparitions ? Pourquoi Charles semble si démuni ? Est-il vraiment un ami, ou un garde du corps qui a raté sa vocation ? Par chance, une de ses amies, Pauline débarque à sa demande au château, et l'enquête prend un tournant.
     
     
    Je remercie chaudement la maison d'éditions Librinova pour la découverte de leur titre. Ne connaissant pas l'auteur et encore moins leurs livres, c'est avec grand plaisir que j'ai accepté et je ne le regrette pas. Délicatesse d'assassin est à la fois doux et dur. Une plume légère par moment qui arrive à montrer des détails dont nous ne soupçonnerions même pas. Les mots sont doux, les phrases laissent un soupçon de mélancolie par moment, tandis que les crimes, car il y en a plusieurs sont terribles. Ce n'est pas une histoire simple de disparition, un cold case, une affaire non classée qui demande encore du travail. Au-delà des disparus, il y a des meurtres, des saccages, des vols. Les uns après les autres, nous entrons dans une sphère qui fait froid dans le dos. Une affaire familiale qui montre en apparence un bonheur sans faille et puis lorsque nous grattons un peu, la noirceur des lieux et des habitants se montre.
     
     
    Alexis est l'héritier du château de Montperthus. Il y vit depuis quelque temps avec Charles, son ami et garde du corps. Ce dernier le lâche quelques secondes des yeux et pouf, le voilà qu'il disparait, laissant derrière lui un double en cire. L'enquête démarre lentement, car la gendarmerie ne croit pas en cette disparition. Une bonne blague, ou une mauvaise, peu importe. Et puis pourquoi un tel héritier serait parti en laissant derrière lui autant de belles choses ? L'argent, le pouvoir, le domaine a déjà un passif, un de ses riches propriétaires qui ont tout. Pauline arrive pour des vacances dans la région. Un appel de la part de Charles et elle arrive au château, ne sachant pas à quoi s'attendre, comme nous d'ailleurs. L'empoisonnement d'un chien, d'un oiseau, la disparition également de chevaux et puis ce triple homicide dans un restaurant un peu plus loin. C'est très sympathique comme vacances de découvrir que le restaurant dans lequel vous allez manger est fermé pour cause de plats particuliers.
     
     
    Et ce n'est que le début ! Les personnages ne savent plus sur quel pied danse surtout la juge Renoir qui fait pitié. C'est vraiment le personnage qui nous fait nous poser des questions : qu'est-ce qu'elle fout là ? Envoyé tel un substitut du procureur, elle débarque pour sa première affaire dans une horreur sans nom (mais pas décrite pour autant dans le gore). Toute jeune, un peu boulotte comme l'auteur le dis, elle ne se fait pas que des amis dans cette affaire et ce n'est pas le Commandant Bach qui va se priver de la remettre souvent de côté. Les meurtres dans le restaurant n'ont pas de liens avec la disparition d'Alexis, quoi que... Et si le lien venait de plus loin ? De 24 ans ? Voire plus ?
     
     
    Les questions en manquent pas, les personnages nous font travailler les méninges et celui qui est le tueur n'est pas forcément celui ou celle que nous pouvons croire. Le domaine de Montperthus est un domaine familial qui garde ses secrets bien plus profondément qu'un corps en terre. Le mystère est si épais qu'il est difficile de savoir vraiment ce qui se passe. Jusqu'à l'ADN qui est mis en avant. Ce qui fait que nous sommes nous et pas un autre, peut-être la mère, le père, l'oncle, peu importe de toute manière la science arrivera toujours a démêler l'histoire. Un récit qui est facile à suivre, qui nous emporte dans une famille qui sait cacher la vérité.
     
     
    Petits bémols, j'ai l'impression qu'il y a autre chose, un autre livre, une autre histoire avant entre Pauline et Charles, car leur histoire est de longue date, comme leur amitié et peut-être autre chose. J'ai eu l'impression d'être un peu perdue par moment, de ne pas comprendre leur connivence. Et puis, il y aussi cette fin qui me dis qu'il y aura peut-être une suite, ailleurs, loin de la terre, sur un voilier par exemple. La fin est comme qui dirait rapide, un peu plus de développement aurait été pas mal du tout.
     
     
    L'auteur joue avec nos nerfs en passant d'une année à l'autre, en montrant des événements, en nous décortiquant les aléas de la vie des châtelains. La fidélité semble être oubliée, tout comme les sentiments. Lorsque j'indique des secrets, ils sont lourds à porter pour ceux qui sont dans la confidence et pour ceux qui la découvre c'est encore pire. Je pense à Alice et à ce qu'elle apprend. Pauline est un personnage qui n'a rien à voir avec les autres dans le sens où elle n'a pas vécu dans ce domaine, ne les connaît pas. Elle a un regard neuf, une logique qui est différente et surtout met les pieds dans le plat et pas le plus petit. Mais grâce à cela, elle va faire avancer l'enquête à grands pas. Petit top, car oui il y en a un : il s'agit d'Andrews, ce personnage qui n'a la nationalité française que depuis 5 ans et qui n'a pas encore un parfait français, comme si cela pouvait être un vrai problème. J'adorerais découvrir plus en détail ce protagoniste.
     
     
    En conclusion, un policier qui m'a plu, sachant embrouiller les esprits sans pour autant oublier de nous donner de quoi nous mettre sous la dent pour vouloir avancer. Et lorsque le "méchant" de l'histoire est enfin découvert, c'est toute un arbre généalogique qui se dévoile sous un tas de secrets inavoués.

     
    Extrait choisi :
     
      « — Cold case, disparitions, homicides prémédités, mises en scène macabres, tentatives d’empoisonnement et animaux tués, ah ! Oui, j’oubliais, un amnésique retrouvé dans une grange, un vol, vous appelez ça des maux, vous ? L’art du minimalisme, de l’approximation, une spécialité Bellignon, en plus du reste ?
    Bach, sarcastique, n’avait pas élevé le ton sur l’inventaire funeste, Pauline fixe Charles :
    — Pourquoi ne m’as-tu pas parlé de ça, Charles ? Tu m’as appelée pour me revoir, pour t’aider et tu ne me dis pas tout ! Explique-moi.
    Bach tranche et signifie sa garde à vue à Charles, abasourdi. Un véhicule de police banalisé arrive et l’embarque, il ne dit rien, docile, il se laissait emmener avec les menottes. Pauline reste éberluée.
    Le commandant accepte qu’elle les accompagne. Sa version quant aux propos de Charles est indispensable. Elle ne croit pas que cet ami si proche puisse être mêlé, d’une quelconque façon, à une affaire aussi sordide. Non, non, et non, pas lui.
    »

     

     

    « Dans ma boite il y a... #234Top Ten Tuesday # 185 »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    14
    Jeudi 15 Octobre à 16:59

     pas pour moi non plus. Dommage pour les bémols

      • Jeudi 15 Octobre à 19:41

        Ils ne sont pas si gros, sinon il n'aurait pas une aussi bonne note :)

    13
    lheuredelire
    Mercredi 14 Octobre à 14:43

    Ta chronique donne avis, avec la couverture je ne me serais pas arrêtée dessus

      • Mercredi 14 Octobre à 20:20

        Il est vrai que je n'ai pas parlé de la couverture, car elle ne rend pas justice au livre au final :)

    12
    Mercredi 14 Octobre à 11:36
    Sorbet-Kiwi

    Je ne suis pas certaine qu'il soit fait pour moi celui-ci, mais je me réjouis de voir que tu as aimé. Et qui sait, peut-être que tu auras la chance de découvrir un avant et un après plus tard :D

    11
    Mardi 13 Octobre à 13:32
    Satine's books

    Celui ci pourrait grandement me plaire, je note =)

      • Mardi 13 Octobre à 19:16

        Yes, j'espère que tu aimeras lorsque tu pourras le lire :)

    10
    Kimysmile
    Mardi 13 Octobre à 12:02

    Pas pour moi je pense ^^

      • Mardi 13 Octobre à 19:16

        Connaissant tes lectures, je ne pense pas non plus ^^

    9
    Lundi 12 Octobre à 23:49
    Je l'avais déjà vu passer mais, bon, force est de constater qu'il ne me tente pas des masses (en revanche, le titre est très bien trouvé!). Surtout, je n'aime pas quand on a l'impression d'avoir manqué un autre livre concernant les personnages :/
      • Mardi 13 Octobre à 19:15

        Pas de souci, on ne peut pas tout lire et encore moins tout aimer :)

    8
    Vampilou
    Lundi 12 Octobre à 20:27
    Le résumé m'intrigue et j'aurais bien envie de découvrir le fin mot de l'histoire !
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :