• Exercice de survie (Sara Bertrand)

     

     

    Exercice de survie (Sara Bertrand)

     

    Le fils du diable est un ange, tome 1 (Kate Oliver)

     

    Auteur : Sara Bertrand

    151 pages papier

    Thème : Jeunesse

     

      *******


     

     Résumé :

     
    « Alors que l'été s'annonce à Santiago et que les examens d'entrée à l'Université se profilent, Laura, fille unique, est victime d'un grave accident de la route.
    Elle doit alors réapprendre à vivre et à surmonter difficultés et changements, liés à l'accident ou au cours des choses: le microcosme de la clinique d'abord, mais aussi la perte d'un premier amour, d'un être cher ; un déménagement de la famille pour raisons économiques.
    Quand elle rencontre Antonio, professeur de photographie, tout change. À commencer par le regard porté sur l'espace environnant...
    Roman qui n'élude rien de la réalité des atteintes au corps et à l'âme, sans jamais tomber dans le mélodrame ou la lourdeur, et sait avec habileté et délicatesse aborder une multitude d'aspects de l'entrée dans la vie adulte. …
     »   

    La bête du Bois de Boulogne (Christine Béchar)

    Exercice de survie (Sara Bertrand)

     

    J'ai eut la chance de recevoir ce livre, suite à une masse critique et je remercie Babelio ainsi que les éditions Zinnia pour l'envoi. Je l'ai fini il y a déjà un petit moment, juste que je ne savais pas comment écrire mon avis...

     

    Laura est une jeune femme de 17 ans qui a eut un très grave accident de voiture alors qu'elle allait chez des amis. Un camion l'a malheureusement percuté sans possibilité de lui échapper. Une vie qui va être bouleversée ? Non, bien plus qu'une vie, celle de Laura, de ses parents et sa grand-mère, mais tous ceux qui l'entourent tel petit ami et copines d'école.

     

    Laura est jeune, étant prête à entrer à l'université, mais cela devra attendre que l'un de ses genoux soit réparé. Le livre est l'histoire raconté par Laura à ses amies, bien après les faits, bien après tout ce qu'elle a subit : opérations entre autres, mais bien d'autres peines vont s'accumuler. Des pas à suivre difficile, le quotidien qui devient pesant suite aux inconvénients qui s'accumulent. Elle va faire de belles rencontres et de moins bonnes, mais toutes lui apportent quelque chose : l'envie d'avoir un grand frère, un petit-ami, de modifier sa vision des choses en étant poussée. Le seul hic, ce sont les personnages secondaires qui ne font que passer un peu dans sa vie, même ses parents je n'ai pas réussi à m'attacher à eux. J'aime bien le mental de Ricardo, en fait, je pense que c'est lui qui apporte beaucoup au récit. Comme je l'ai écris juste au-dessus, j'ai peu de choses à raconter sur les personnages.

     

    « J'ai choisi de photographier les mains de ma grand-mère. Je me suis dit que, puisqu'elle était ma bienfaitrice, ce serait un beau geste de l'immortaliser dans mon premier travail de photographe. De plus j'ai toujours aimé ses doigts tordus défiant l'étroitesse des os parfaits. Des mains chaudes, douces comme du coton et noueuses. Les mains de ma grand-mère. »

     

    Ce que je regrette c'est le manque d'approfondissement, j'ai eu par moment l'idée que c'était un texte lu qu'elle racontait, sans vraiment avoir beaucoup d'émotions. Je ne dis pas qu'il n'y en a pas, juste qu'il en manque cruellement. Comme si tout ce qui lui est arrivé était arrivé à une autre. En même temps, c'est un livre jeunesse, mais cela n'explique pas tout à mes yeux. Et aussi un point au niveau de l'écriture : entre ce que Laura raconte et les souvenirs, il n'y a pas de différence, par moment j'étais en train de me poser la question de savoir dans quelle époque nous étions.

     

    Une découverte du pays – le Chili – par des codes qu'il faut utiliser avec un téléphone, si on a ce qu'il faut, sinon par ordinateur. Dans un sens c'est original pour faire découvrir les lieux – je suppose – mais pour des personnes qui ne l'ont pas – comme moi – aller sur un ordinateur pour voir en même temps que la lecture, je dois dire que je suis passée à côté.

     

    Pour un livre jeunesse, c'est assez dur comme lecture, la souffrance est évoquée souvent, les drames de la vie sont abrupts. La vie n'est pas rose, certes, mais cela m'a dérangé de lire autant de cumuls et du peu d'espoir. A peine a-t-elle réussi à voir plus loin, qu'on lui met des barrières. Sinon les chapitres sont très courts et j'avoue qu'en étant plus âgée, il m'a manqué des informations, des émotions. Je n'ai pas ressenti réellement les épreuves, juste la relation avec sa grand-mère qui est très importante. Ce qui est peu en comparaison de ce que le livre aurait dû, à mon sens, apporter. Deux mots sur la fin : non achevée. Ce sentiment ne m'a pas quitté en refermant le livre, je l'ai trouvé inachevé. C'est ce qui ressort de ma lecture.

     Logo Livraddict

    babelioDéfis sur Fb

     

     

    « Le fils du diable est un ange, tome 1 (Kate Oliver)Zinnia Editions »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :