• Il suffit d'une nuit, tome 1 (Frédérique Arnould)

     

    Il suffit d'une nuit, tome 1 (Frédérique Arnould)

    En vente sur L'Ivre-Book

    La trilogie du voile, tome 1 : Souvenirs volés (Selina Fenech)

     

    Auteur : Frédérique Arnould

    142 pages numérique

    Thème : Romance

      *******

    Fait partie de

    Il suffit d'une nuit (série)

     

    Résumé :

    « Cela fait un an que Théa est plongée dans la dépression. Quand enfin elle parvient à remonter la pente, une nouvelle catastrophe lui tombe dessus.

    Difficile dans ces conditions de s’ouvrir à l’amour...
    C’est pourtant bien lui qui va venir frapper à la porte de la jeune femme. Théa devra alors surmonter les obstacles qui se dressent devant elle et se battre pour tenter de renouer avec le bonheur. Mais cela sera-t-il suffisant ? »  

    La bête du Bois de Boulogne (Christine Béchar)

    Il suffit d'une nuit, tome 1 (Frédérique Arnould)

    15/20

     

    Lorsque Frédérique m'a proposé de lire son nouveau livre, j'ai accepté avec plaisir. Je la remercie d'ailleurs pour me l'avoir fait parvenir en format numérique. La couverture est simple mais montre une sensualité et une douceur que nous allons découvrir.

     

    Théa, 36 ans est tout sauf heureuse. Elle fait des efforts devant son fils et sa sœur pour paraître en meilleure forme qu'elle n'est réellement mais cela ne suffit pas. La perte de son mari il y a un an est un souvenir trop vivace, mais c'est sans compter sur ce qu'elle apprend sur sa santé défaillante. Comment surmonter tout cela alors qu'elle n'a toujours pas surmonté la perte du père de son fils ? Le silence, la dépression la guette, heureusement elle a une amie très chère, Ingrid qui est une vraie pile électrique. Quant à son fils, Julien, il aimerait pouvoir aider mais ne sait pas comment - surtout sans savoir de quoi il retourne. Il suffit juste de la bonne personne pour avoir envie de se battre afin de vivre.

     

    « Théa rejeta l’appel et rangea son iPhone.
    — Laisse-moi quelques jours pour démêler tout ce sac de nœuds. Après, quelle que soit ma décision, je te promets de le contacter.
    Caroline souffla, exaspérée. C’était à croire que Théa fuyait le bonheur. Elle ne dit plus un mot, mais sentit son cœur se serrer. Elle ne supportait pas de voir sa sœur souffrir comme ça. »

     

    Il ne s'agit pas d'une romance banale, nous avons des personnages qui sont différents de ce que nous pouvons voir. Déjà Théa est une femme, pas une adolescente. Elle a un vécu, un passif, un enfant de 6 ans et un avenir qui n'est pas prometteur pour le moment. Julien a 24 ans, il a la tête sur les épaules, revenant du Canada pour des raisons qui lui sont propres. Ingrid est une mère aimante, tout comme Théa, et elle croque la vie à pleines dents - comme les hommes d'ailleurs.

     

    Tout va très vite, ce qui me dérange un peu, mais en même temps la vie est courte et il faut pouvoir profiter à fond du temps qu'il reste. Personne ne sait quand cela s'arrêtera et profiter devient primordial. L'attirance est mutuel, le désir aussi. Le désespoir disparait pour réapparaître. Et si aimer était un espoir ? Et si aimer ne servirait à rien ? Tant de questions et si peu de réponses. La fin nous laisse sur une suite plus que probable, mais de nombreuses questions reste en suspend. Est-ce que l'amour est vraiment plus fort que tout ? Comment survivre après la perte d'un être cher ? Pour Théa, il suffit d'un sourire de son fils pour aller un peu mieux, mais ce n'est pas toujours suffisant.

     

    « — Je crois que tu es mal placé pour m’en vouloir. Tu t’es laissé tripoter durant de longues minutes par une inconnue. Tu penses à ce que j’ai pu ressentir ?
    — Je l’ai fait uniquement parce que je ne supportais plus de te voir collée à Maxime.
    — Ce n’est pas un jeu, Julien. C’est sérieux. Et je refuse que tu m’entraînes dans ce genre de relation chaotique. Je crois qu’il vaut mieux qu’on arrête avant d’aller trop loin. »

     

    Nous retrouvons pas mal de "réalités" dans le texte. La dépression peut toucher tout le monde. Le fait de le cacher aussi. Vouloir s'en sortir est une chose, mais avoir la force en est une autre. Le relationnel prend souvent un coup lorsque le silence s'installe. L'auteur arrive à inclure quelques notes de suspense en plus de tout ce qui arrive personnellement à Théa.

     

    En conclusion, le récit est empli de sentiments. Tristesse, envie, bonheur, joie, doute, peur... Tellement d'émotions qui ne nous laisse pas indifférent. Bien que cela soit rapide, j'ai apprécié ma lecture. J'avoue avoir hâte de découvrir la suite.

     
    Défis sur Fb Logo Livraddict babelio Vous pouvez me retrouver : Vous pouvez me retrouver :

     

    Edit au 31/12/2016

     

    Attention, nouvelle couverture du tome 1

    Il suffit d'une nuit, série (Frédérique Arnould)

     

    « Défi du mois de Novembre 2016 Paquets cadeaux créatifs (Ghylenn Descamps) »

  • Commentaires

    4
    Vampilou
    Jeudi 10 Novembre 2016 à 17:32
    Ah, je dois bien avouer que celui-ci me fait extrêmement envie !
    3
    Jeudi 10 Novembre 2016 à 13:00

    J'ai beaucoup aimé ce premier tome.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :