• L'emprise du désir (Charlotte Featherstone)

    Auteur : Charlotte Featherstone

    Edition : Harlequin 

    3

    4ème page de couverture :

    Parce qu'il croit avoir perdu à jamais lady Anaïs, la femme qu'il désire plus que tout au monde, lord Lindsay s'est laissé emporter entre les bras d'une autre maîtresse, aussi voluptueuse mais autrement dangereuse : l'opium.

    Semblables à de langoureux baisers, ses volutes sensuelles caressent son visage et se posent sur ses lèvres, l'emportant vers des cimes inexplorées.

    Et quand survient l'extase, le rideau de fumée se déchire, et, le temps d'un rêve, il possède en imagination la belle Anaïs.

    Hélas, pour accéder encore et encore à cet instant magique, Lindsay a besoin de plus en plus d'opium, qui devient vite pour lui une sombre maîtresse, exigeante, insatiable.

    Alors, le jour où lady Anaïs resurgit dans sa vie, encore plus troublante, encore plus désirable, il comprend qu'il va devoir faire un choix. Car il ne pourra les posséder toutes les deux...

    Liens de Sang Tome 1 (Callie J. Deroy)

    Il s’agit de l’un des deux livres qu’une amie m’a prêtés gentiment. Je pensais ne pas les lire dans l’immédiat, mais la 4ème était tentante et je dois dire que je ne regrette pas de l’avoir lu si rapidement. Sachez qu'il vaut mieux commencer par ce livre avant d'attaquer L'éducation de Jane (mon avis).

    Lindsay est un gentilhomme dont le vice est celui de l’opium. Il pense ne pas en être dépendant et pourtant, sa vision des choses est erronée. Partagé entre son amour pour cette maitresse voluptueuse et Anaïs, il ne saurait pas où donner de la tête, ni son cœur. Lindsay est le meilleur ami, le confident, son ami d’enfance, celui avec qui Anaïs partage tout. Mais il aimerait plus, beaucoup plus et un soir, il lui confiera ce qu’il veut d’elle. Cet homme est bon, il veut faire le bien autour de lui, si fort de caractère, obligé de prendre des décisions très tôt pour tenir d’une main de fer le domaine de sa famille, même si son père est toujours en vie. Ce dernier m’a fait pitié, plus je lisais et plus je comprenais les regards de dégout qu’il pouvait susciter, même si ce dernier se rendra compte à un moment donné ce qu’il est vraiment.

    Anaïs est une jeune femme, aristocrate également, mais sa famille, ou plutôt sa mère ne l’aime pas, parce qu’elle est différente de ses sœurs. Plus plantureuse, peut-être plus banale, mais elle est belle, intelligente, le cœur sur la main. De son coté, elle voit Lindsay comme son chevalier blanc, son armure immaculée la protégeant de tout et de tous. Son amour, elle le lui offrira sur un plateau, ne croyant pas à son bonheur. Tous les deux ne sont pas loin de la trentaine, enfin non, lui à 30 ans, tout juste et cela fait seize ans qu’il se tait sur cet amour, mais l’opium aidant, il ne tiendra plus son secret. Malheureusement, une nuit va tout faire basculer et leur destin en sera à jamais bouleversé.

    « - Revenez à moi, Anaïs, supplia-t-il à travers le battant. J’arrêterai. Je peux arrêter. Donnez-moi juste… une raison de le faire.

    J’ai commis des erreurs, moi aussi, Lindsay. Et je prie pour réussir à garder mon secret aussi longtemps que je logerai dans cette maison. Je ne peux pas être à vous.

    Elle aurait voulu lui hurler ces mots. Au lieu de ça, elle se détourna lentement et s’éloigna. Elle n’était plus celle qu’il avait aimée, elle ne pouvait plus l’aider. Elle avait failli et bientôt il découvrirait l’étendue de sa faute. »

    Je ne pouvais pas être pour l’un ou pour l’autre, leur déchirement mutuel les assomme, entre le premier qui trouve refuge auprès de sa maitresse des fumées, cette maitresse qui vous ôte toute sensation autre qu’une fausse plénitude de bonheur et vous laisse ce gout amer en bouche lorsque vous reprenez le pas sur une réalité dur. Et la seconde se retournera vers l’un des meilleurs amis de Lindsay : Garrett Broughton. Ce dernier est très amoureux d’Anaïs et fera tout pour l’aider à soulager sa peine. Il sera très présent aux cotés de la jeune femme et se dévouera sans compter. Garrett mérite le bonheur, mais il ne pourra pas le trouver auprès de notre héroïne, leur amitié est plus forte que le sentiment amoureux qui se propage dans les veines de notre ami.

    L’histoire de Lindsay et Anaïs n’est pas banale dans le sens où les héros ne sont pas tout beaux tout roses. Entre l’Opium et les secrets, leur passion naissante va se faire étouffer pour repartir de plus belle pour arriver à un point de non-retour. La douleur, la colère, les ressentiments sont plus forts que tout ce qui à pu être passion et amour. Les secrets trop longtemps enfouis seront-ils plus forts que l’obsession que l’un et l’autre ont mutuellement ? Les rancœurs sont là, bien palpables comme tous les sentiments qui se promènent au gré des pages. L’amour rend aveugle, mais dans ce livre, ce sont les drogues, les secrets qui sont les rendent aveugles et les font se rejeter, surtout Anaïs. Elle à tellement peur que son secret soit découvert, qu’elle serait prêt à accepter n’importe quoi pour qu’il l’oublie. Les sentiments ne se commandent pas, ils sont toujours en eux, mais la réalité est bien plus dure et aucun des deux ne veut passer au-delà de leurs obstacles. Et quel obstacle pour Anaïs ! A force de lire entre les lignes, j’ai trouvé très rapidement de quoi il s’agissait et cela c’est confirmé un peu plus loin.

    « Il se redressa avec lenteur, comme hébété. Impossible… Impossible.

    - Lindsay, dites quelque chose.
    - Depuis mon retour, je vis l’enfer, murmura-t-il d’une voix blanche. Je ne cesse de vous imaginer avec Broughton, vous donnant à lui, l’aimant. Mais je n’ai pas…
    Il s’interrompit tandis que la réalité s’inscrivait en lettres de feu dans son esprit.
    - Vous m’avez caché la vérité. Pourquoi ?
    - Vous m’avez abandonnée !
    - Jamais de la vie ! gronda-t-il. Je vous ai cherchée partout. Je suis venue chez vous cent fois. Je suis allé à Londres. On m’a congédié sans que je puisse vous parler. J’ai essayé par tous les moyens de vous retrouver. De m’excuser. Quand vous êtes partie en France, je vous i suivie. Je vous ai cherchée là-bas pendant des semaines.
    Elle pâlit.
    - Vous avez disparu du jour au lendemain.

    - Pour vous trouver ! »

    Il s’agit d’une passion dévorante qui les brûle à petits feux et nous fait plonger dans une noirceur, suivant la fumée vorace et brûlante. J’ai beaucoup aimé la façon dont l’auteure décrit la relation entre Lindsay et l’opium, une véritable sensation de bien-être et de malaise combinée. J’ai un peu moins aimé le début du livre que j’ai trouvé, désolé de l’expression, mais un peu trop niais, heureusement il ne dure pas longtemps. (le sentimentalisme pur et dur, je crois que cela ne me conviens pas vraiment ;) )

    Logo Livraddict

    babelio

    Défis sur Fb
    « Dark Side - saga (Nathy)Harlequin Editions »

  • Commentaires

    4
    Samedi 24 Mai 2014 à 22:45

    En fait, c'est un tome qui peut s'arrêter là, puisque la "suite" (honte à moi, je n'ai pas fini d'écrire la chronique) parle de deux personnages que l'on voit dans ce tome. Et nous retrouvons Lindsay et Anaïs dans le second. Ils peuvent être lus indépendamment, mais si tu veux lire les deux, il vaut mieux lire celui-ci en premier, sinon, il va y avoir quelques subtilités qui risquent d'échapper à un oeil non averti. smile

    3
    Samedi 24 Mai 2014 à 19:54

    Je trouve la couverture jolie. Et le résumé tentant, ton avis également. Mais ça reste pas mon genre de lecture actuel. Plus tard, sûrement. En tout cas, superbe chronique, comme toujours. C'est pas un tome unique alors?

    * Be

    2
    Jeudi 22 Mai 2014 à 17:40

    Et oui, je t'ai fait confiance là dessus (j'avoue que j'ai quand même préféré le suivant)

    1
    lola
    Jeudi 22 Mai 2014 à 17:36

    Tu vois je te l'avais dit que c'était un chouette livre :)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :