• La mort pour... tome 3 : La mort pour divorce (M.K. Wauthoz)

     

    La mort pour... tome 3 : La mort pour divorce (M.K. Wauthoz)

    Lien pour le trouver sur amazon

    Auteur : M.K. Wauthoz      

    357 pages numérique

    Thème : Horreur/Fantastique

      *******

    Fait partie de la trilogie

    La mort pour...

    de M.K. Wauthoz

    Résumé :

     

     « Je m’appelle Caroline, j’ai 17 ans pour toujours ... mais ce toujours pourrait bien s’avérer plus court que je l’imaginais. Ramenée d’entre les morts par mon père, j’ai découvert le monstre que j’étais devenue et les atrocités que je pouvais commettre. Et pourtant, j’étais encore loin du compte car c’est moi qui ai déclenché le pire.

    Pour échapper au joug de mes tortionnaires, j’ai libéré l'apocalypse en exécutant malgré moi le plan des deux Familles. Les zombies, retenus prisonniers depuis des décennies, furent relâchés et envahirent le monde tel un tsunami inéluctable.

    A présent, les Familles veulent me retrouver.

    Vous m’avez suivie jusqu’ici, mais serez-vous assez solides pour endurer avec moi ce qui va suivre ? » 

    Du bleu à l'âme, épisode 1 (L.S. Ange)

    La mort pour... tome 3 : La mort pour divorce (M.K. Wauthoz)

     

    Je remercie l'auteur M.K. Wauthoz pour l'envoi de ce dernier tome. J'adorais la couverture du tome 2, mais celle-ci surpasse sans problème la précédente.

     

    Dernier tome, derniers actes, derniers combats.

     

    Nous retrouvons Caroline qui vient de fuir le manoir - non je n'en dirais pas plus dessus. Peilane, l'ange et elle sont dans le monde réel, celui où les humains vivent et pas uniquement les sicars. Fuir n'est pas simple surtout lorsque l'on a une des plus grande famille qui vous colle au train. Avec ses deux acolytes, Caroline va chercher une solution pour remettre le monde en place et virer les zombies qui dévorent tout sur leur passage. Entre temps nous retombons sur Marc, son ex qui la croit morte d'ailleurs, en pleine guerre contre les "affreux" avec des amis à lui.

     

    « Notre présence au bar et le manque de discrétion de nos amis gardaient les zombies à notre porte. Si le vacarme nous mit mal à l’aise pour manger, nos hôtes en riaient, plaisantant régulièrement pour les provoquer. Ce n’est que tard dans la nuit, quand tous furent calmés, que le bruit s’atténua pour finalement disparaître totalement lorsque nous montâmes nous coucher. Charles, Louis et les autres semblaient heureux d’avoir un peu de compagnie amicale et les quitter pour nous reposer semblait impossible. Lorsqu’Axelle s’endormit contre moi, ils se rendirent compte de notre épuisement et nous libérèrent enfin.
    Le lendemain, nous partîmes en direction du sud et de la propriété de mon oncle. J’avais proposé à nos nouveaux amis de nous accompagner mais ils refusèrent. Quitter leur village natal n’était manifestement pas une option envisageable. »

     

    Je dis peu de choses, oui parce que j'ai peur de trop en donner. Ce qui est bien ici, c'est que le monde s'ouvre devant nos pieds. Nous avons le visuel de Caroline mais également celui de ces anciens amis, ceux de son ancienne vie mortelle. Bien entendu le fait que nous revoyons les anciens entre deux n'est pas une simple coïncidence, ils vont forcément se retrouver mais dans un contexte plus que non désirable.

     

    Survivre devient une manière de vivre. Chacun va devoir trouver un coin pour tenter de rester en vie. Tomber sur des humains encore humains n'est pas simple, encore faut-il qu'ils soient toujours du bon côté de la barrière. Lutter pour rester à visage humain, c'est ce que Caroline et son amie vont faire sans cesse. En guerre nous pourrions croire que la solidarité existe, sauf que ce n'est qu'un vain mot. La lutte de pouvoir est toujours présente, la mise à mort encore plus forte. Comment faire dans ce cas pour faire confiance ?

     

    L'auteur arrive à nous emmener sur différents chemins pour tomber sur un seul entonnoir possible qui n'était pas visible du départ. Les traitrises ? Il y en a toujours. Savoir qui est à l'origine des coups bas devient une question incessante, surtout lorsque nous entrons dans le domaine des Laneiros et que nous savons qu'ils sont au courant de tout. Mais par qui bon sang ! Car plus Caroline avance et plus nous restons le bec dans l'eau. Est-ce une personne proche ou au contraire une qui les suit de très loin ? La réponse est à la fin et même à ce moment précis j'ai encore eu des doutes.

     

    « Les zombies envahissaient le campement de tous les côtés. Les soldats tombaient rapidement à court de munitions et certains étaient dévorés immédiatement. Le chaos avait pris possession des lieux et chacun se battait avec rage. »

     

    Les combats sont violents, rapides parfois, longs à d'autre. Les pertes sont inévitables. Les surprises ne manquent pas, les bonnes comme les mauvaises. Les retrouvailles sont belles et terrifiantes. A chaque fois que je me disais qu'il y avait forcément un truc, l'explication arrivait dans la foulée. J'aime beaucoup ! La fin de cette saga est... à tomber par terre. Je ne m'attendais pas à ça, ça ET encore ça. Jusqu'au bout nous avons des révélations, même si nous ne savons pas tout, laisser un peu d'imagination au lecteur ne fait pas de mal du tout.

     

    Les personnages sont énigmatiques, cachent bien leur jeu. Chacun a évolué d'une manière différente. Caroline a muri, mais n'apprend pas toujours assez vite. Le gout de la trahison ne doit pas encore avoir été assez prononcé pour qu'elle fasse confiance si facilement à toutes les personnes qui l'entourent. June est limite pathétique par moment, puis coincée entre deux feux. L'ange qui parle toujours de la même manière... Difficile aussi de parler de tous sans tout dire.

     

    « Le monde était mort. »

     

    En conclusion, j'ai adoré ce dernier tome. Beaucoup d'actions, de méninges à creuser, de suspense, d'émotions, de trahisons. Des personnages que j'ai eu du mal à lâcher. Sans oublier une écriture qui donne envie de lire toujours plus. (Merci pour la nuit quasi blanche :p)

     

     

    Défis sur Fb Logo Livraddict babelio Vous pouvez me retrouver : Vous pouvez me retrouver :

     

    « A moi (Sara Agnès L.)Des mots sur vos lèvres # 47 »

  • Commentaires

    9
    Mercredi 10 Août 2016 à 22:33

    J'aime beaucoup la couverture ! il faudrait vraiment que je découvre la série !

      • Vendredi 19 Août 2016 à 22:50

        Oui il va falloir la découvrir xD (désolée du temps de réponse, je suis partie quelques jours ^^)

      • Mardi 16 Août 2016 à 07:20

        N'hésitez pas !!!  :-)

    8
    Vampilou
    Mercredi 10 Août 2016 à 18:09
    Encore une fois, la couverture est absolument sublime et je trouve qu'elle complète à merveille la série !
    7
    Mardi 9 Août 2016 à 17:59

    Beaucoup d'actions et de suspense, je note. Ce genre de roman il faut que ça bouge.

      • Mardi 9 Août 2016 à 18:13

        ça bouge sans soucis, on découvre le pays dans toute sa splendeur xD

    6
    Mardi 9 Août 2016 à 08:53

    Merci infiniment, je suis vraiment ravi. C'est une magnifique conclusion pour ma trilogie.

      • Mardi 9 Août 2016 à 16:40

        Merci à vous pour m'avoir fait découvrir cette trilogie :)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :