• La voie de la Sorcière (Cécile Guillot)

     

    La voie de la Sorcière (Cécile Guillot)

    Auteur : Cécile Guillot  

    144 pages papier

    Thème : fantastique/Magie Wicca

      *******

    Fait partie de la trilogie

    La fille d'Hécate

    de Cécile Guillot

    4ème de couverture :

    «  Je croyais n'être qu'une étudiante ordinaire et sans doute trop renfermée. Et puis, il a eu cette expérience étrange, la découverte de mon don... Maintenant je dois apprendre à m'accomplir en tant que sorcière, développer mes pouvoirs et trouver ma place en ce monde. Tout aurait-été parfait s'il n'y avait pas eu ces cauchemars et ces malaises. Quelqu'un cherche à me nuire ! Mais qui pourrait bien me harceler ainsi ?
    Et, pour ne rien arranger, j'ai aussi un mémoire à écrire pour valider ma dernière année de psycho. Ma vie n'est vraiment plus de tout repos !"

    Maëlys nous ouvre les portes d'un univers étrange et déroutant, celui de la Wicca. La quête spirituelle qui est sienne va l'exposer à des menaces insoupçonnées. Surtout que le destin pourrait bien placer sur son chemin, les clés qui l'aideront à résoudre les mystères d'une existence parsemée d'ombres… Car, une sorcière peut-elle s'épanouir coupée de ses racines, ignorante d'un passé dont pourrait dépendre l'avenir ?
    »  

    La bête du Bois de Boulogne (Christine Béchar)

    A quatre doses de la mort (Gilles Milo-Vacéri)

    Les Editions du chat noir, édition que je suivais déjà depuis quelques temps. Ce titre, "La Voie de la Sorcière", jen avais entendu parler, j’avais longuement hésité à cliquer sur la finition de la commande, peut-être parce qu’il ne s’agissait apparemment pas d’une histoire surnaturelle comme je lis régulièrement, peut-être pas. Toujours ait-il qu’à force de voir la couverture qui me tentait, j’ai acheté les deux tomes d’un coup, autant faire les choses bien. Je me suis imaginé que j’allais adorer le premier tome et attendre la suite par la poste me semblerait bien trop longue. Et bien j’avais raison ! Ce tome à tout simplement été dévoré pour plusieurs raisons que je citerais plus tard. Déjà, un petit récapitulatif de cette « Voie de la Sorcière ». 

    Le roman débute sur une préface, qui même si elle est très instructive, enrichissante, je n’avais qu’une envie, la survoler pour arriver au début du roman, car bien trop lourde, trop d’informations qui en dehors du contexte du livre m’ont quelque peu rebuté. Mais le début arrive et là, tout peux commencer. Directement embarqué dans l’aventure, ce qui est très intéressant, surtout dans le fait que nous ne connaissons pas Maëlys, mais certains détails nous raconte comment elle était avant de savoir, tout en continuant tranquillement ce petit bonhomme de chemin. 

    Maëlys est une jeune femme, étudiante en dernière année de psychologie, très solitaire et peu encline à vouloir se retrouver entouré d’autres personnes, que se soit des hommes ou des femmes. Elle est très douée dans son domaine de prédilection et ses stages sont tous des réussites, elle s’investi énormément dans ses études et son travail en tant que stagiaire afin de combler un manque. Sa vie n’est pas toute rose, elle à déjà vécu des drames et tente de surmonter le tout en « s’abrutissant », mais cela la mène à un très bon niveau d’études. Cette jeune femme est toujours en perpétuel questionnement, que se soit sur elle-même que sur ceux qui pourraient l’approcher de trop près. 

    Elle va rencontrer plusieurs personnes et à partir de ce moment précis, sa vie va en être bouleversée.

    Alex, un jeune homme étudiant en paranormal et le professeur Martinez qui vont lui faire découvrir sa vraie nature en révélant ce qui sera appelé un don. Maëlys est méfiante d’ordinaire et elle va le rester durant de longs moments, que se soit au niveau de ce jeune homme qui la perturbe, mais également au niveau du fait qu’elle se découvre être une sorcière. Autant pour Alex elle va rester sur ses gardes et la tension est telle dans le livre que je me suis posée énormément de question sur cette fameuse belle gueule qu’il avait et que pouvait-il bien cacher ! Autant pour le fait de se découvrir sorcière, elle va s’y résoudre, non sans mal tout de même, mais assez rapidement. Dorine, ainsi que sa mère dont je me demande ses véritables pensées, mais en Dorine, Maëlys va trouver une amie fidèle et bien plus encore. Sans oublier Patricia qui me donne l’impression d’être comme une mère pour elle, même si on la voit peu. Peut-être qu’un peu plus, non, surement qu’un peu plus de détails sur les personnages secondaires auraient étoffé le livre, oui, mais donner plus d’ampleur à ces personnages, voire plus de descriptions pour mieux se les approprier.

    J’ai beaucoup aimé le fait que Maëlys cherche sa voie sur le seuil de la porte des Wiccan et entre doucement, avec toutes les explications nécessaires pour comprendre sans non plus perdre le fil du cours de l’histoire. Les herbes, les plantes, le thé, les pierres… J’ai eut peur, je l’avoue de tomber sur un harry potter ou plutôt une Hermione à la baguette magique, mais il en ait autrement et c’est plus réaliste que les lumos et compagnie, même si j’ai adoré la série HP. C’est rafraichissant, bien plus intéressant et de plus, j’ai reconnu beaucoup d’herbes et de minéraux utilisés pour un bienfait immédiat, pour se re-concentrer et j’ai appris également la signification d’autres dont je n’avais pas connaissance. L’auteur à fait beaucoup de recherches et c’est vraiment appréciables pour toute personne qui s’intéresse à ce genre de pratique, mais également juste pour le plaisir d’en savoir plus sur les plantes.

    J’ai très peu de regret sur ce tome, à part que j’aurais aimé en avoir plus à lire, un tome trop court, mais pour ma part ce tome est bien réussit, avec juste les doses d’émotions lorsqu’il le fallait. Un peu d’humour, un peu de tristesse pour ne pas dire beaucoup et l’apprentissage qui est ni trop lent, ni trop rapide. Certains passages m’ont fait sourire, comme les échanges de mail entre Alex et Maëlys, tel que celui-ci :

     « Sujet: RE: Bonjour
    A: A.White@gmail.com
    De: maelys13@hotmail.fr
    Date ven. 22 janv 2012 20:17:59+0100

    Je vais te paraître pathétique mais je n'ai pas d'amis. Je suis seule. »

    Dans tous les cas, je le conseille fortement. Les dialogues montrent la fragilité de la jeune femme, mais les détails sur les cauchemars donnent froid dans le dos, des sueurs tant les détails sont précis, tandis que les appels aux déesses sont tout simplement parfait. Un extrait de la façon dont le détail fait tout :

    « Je me mis à sangloter, impuissante, par terre.

    Un chatouillement persistant me tira de mon désarroi... Le cuir chevelu me démangeait d'une manière atroce. Je me grattais avec vigueur, ayant retrouvé un peu de forces, et une pluie de petits insectes se déversa sur ma main avant de s'enfuir sur le plancher. Il y en avait partout! J'aurais voulu crier, mais j'avais trop peur d'ouvrir la bouche et de laisser entrer ces bestioles. C'est donc dans une sorte de grincement aigu qui s'échappa de ma gorge tandis que j'essayais de me débarasser des parasites à grandes volées de claques.  Je parvins tant bien que mal à me relever et m'apprêtais à continuer ma besogne quand je me rendis compte qu'il n'y avait rien. Avais-je halluciné?

    Je titubais jusqu'à mon lit désorientée. Luna miaulait tout doucement. De violents crampes d'estomac débutèrent. Je me pliai en deux, une subite bouffée de chaleur m'enflammant le visage alors que des grosses gouttes de sueur se formaient sur mon front. Trempée, je me mis à avoir froid. Je grelottais recroquevillée sur le lit, me tenant le ventre. J'avais l'impression d'avoir avalé une grosse pierre. Des haut-le-cœur me secouèrent et je vomis. Pas d'aliments à moitié digérés, ni de suc gastrique, ce qui sortait de ma bouche semblait plus étrange et déroutant: des clous et autres ferrailles. Je me remis à pleurer. J'étais pourtant bien réveillée, de cela j'en étais sûre! Est-ce que je devenais folle? »

    Le deuxième tome me ferait pencher sur la recherche de son passé, mais rien n’est jamais tracé dans une histoire et j’espère revoir Alex d’une manière ou d’une autre. Oh, j’allais oublier mon petit coup de cœur pour Luna, si adorable et si félin !

    Logo Livraddict

    babelio

    « La fille d'Hécate (Cécile Guillot)Le Parfum du Mal (Cécile Guillot) »

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :