• Le cycle des Acmènes, tome 1 : Namathée (Florent Bainier)

     

    Disponible sur Amazon

     Dévore-moi !, tome 1 : L'Imaginarium (Tiffany Schneuwly)

    Auteur : Florent Bainier

    : 24 novembre 2017

    500 pages papier

    Thème : Fantasy/Fantastique

    *******

    Fait partie de la série

    Le cycle des Acmènes

    Résumé :

    «  Namathée » est un roman d’action et d’aventure dans le plus pur style heroic fantasy, une fresque épique à l’âge du bronze relatant la quête initiatique d’un homme qui a tout perdu et doit tout reconquérir.
    Arcan a perdu la mémoire, et aurait perdu la vie s’il n’avait pas été sauvé au cœur du désert par une troupe de soldats venus de Namathée. Envoyés par la prêtresse du Temps, ils appartiennent à un peuple millénaire, protégé depuis toujours par les dieux. Mais leur roi est mort, et les signes divins désignant son successeur tardent à se manifester. Autour du royaume, les armées ennemies se font menaçantes, et convoitent les richesses de ses terres. L’empire sarthe, les tribus nomades oughares, et les mercenaires lorestiens se liguent afin de s’en emparer. Arcan devra apprendre à déchiffrer ses rêves prémonitoires pour tenter d’empêcher l’anéantissement de ceux qui l’ont aidé, et enfin découvrir qui il est. »

    Yem, tome 1 : le grand rift (Gilles Milo-Vacéri)

    Le cycle des Acmènes, tome 1 : Namathée (Florent Bainier)

    18/20

     

    Je remercie l'auteur Florent Bainier pour m'avoir fait parvenir son premier livre, il y a un petit moment déjà. Le manque de temps me fait repousser certains livres sans le vouloir, ma mémoire me fait défaut parfois. Et pour ce premier tome, il s'agit du dernier livre lu au mois d'avril, encore un manque de temps flagrant pour être à jour.

     

    Ce n'est pas la couverture qui a attiré mon regard, mais plutôt le résumé et la façon dont l'auteur a présenté son livre. J'aime beaucoup ce côté de l'histoire où nous sommes en présence des légions, des temps anciens où les Dieux étaient parti intégrante de l'histoire de l'Homme.

     

    Un corps dans un barque continue son bonhomme de chemin sans se réveiller. De l'autre côté, une prêtresse du Temps le voit dériver. Une vision lui apparaît : il faut aller le sauver coute que coute. Envoyant une mission d'hommes, Tarcyt en est le meneur. Dix jours dans le désert pour retrouver une hypothétique barque avec à son bord un homme probablement mort ne lui plaît pas plus que cela. Surtout qui'l est en congé. Mais il croit en la prêtresse du prénom de Forourgh. Le corps est récupéré in-extrémis. De retour en Namathée, le survivant se réveille bien des jours après, la mémoire totalement perdue. Il prendra le prénom d'Arcan. Cet homme est différent de tous les autres et il va faire en sorte d'appartenir à Namathée en usant de ses bras. Le sort va en décider autrement lorsqu'il va assister à un massacre. Arcan va devoir prouver sa valeur afin d'aider le peuple de Namathée à rester libre.

     

    L'histoire parle d'hommes, ou plutôt de guerriers. Les épées, les boucliers, les lames, les flèches sont des armes utilisées régulièrement pour repousser l'ennemi en dehors du territoire. Le peuple de Namathée vit depuis plus de mille ans sur ces terres, respectant la nature, les Dieux et ceux qui les représentent : 4 prêtres et la prêtresse. L'auteur a fait beaucoup de recherches et y a mis son grain de sel. Il y a de la stratégie militaire lors des combats, avec les traîtres, les alliés. Il y a beaucoup de coutumes, que ce soit au niveau de la façon dont il faut "enterrer" les morts, mais également sur la manière dont chacun sert et/ou se sert. Les descriptions sont telles que j'ai eu par moment l'impression de suivre un film sans les arènes certes, mais ce type de film. Grandiose par les décors, les acteurs, les actions. Une civilisation qui croit encore en les Dieux et qui sont fervents dans leurs actes et paroles. Aider le prochain, même si c'est un étranger qui traverse leur terre est toujours d'actualité.

     

    « Alors qu'il finissait sa série d'invectives par un cri de guerre, il vit les premiers cavaliers s'effondrer d'un coup, disparaissant soudainement comme engloutis par la terre. Que ce soit à gauche, à droite ou devant lui, tous tombaient les uns après les autres. Il voulut ralentir sa monture, mais poussé par la charge de ceux qui étaient derrière lui, il ne put rien faire. A son tour, son cheval s'enfonça dans un trou, l'entraînant avec lui dans sa chute. Sonné, il cherchait à reprendre ses sens sans même tenter de trouver une explication à ce qui venait d'arriver. Mais une douleur atroce lui déchirait les entrailles. Des hurlements emplissaient ses oreilles, du sang lui sortait par la bouche, la terre dans ses yeux l'aveuglait. Puis tout devint flou, sa vision se troubla, le bruit disparut... »

     

    Lorsque la guerre éclate, ce n'est pas une toute petite, non, elle est réfléchie, calculée. Usant de personnages qui sont dans les deux camps, les Sarthes mènent la danse un temps. Ils ont des atouts dans leur manche, savent qui graisser la patte afin d'obtenir des résultats et ainsi mettre la main sur la cité de Namathée. Sauf que ces derniers, même si leur roi est mort depuis un an et qu'il n'y a personne qui a repris le flambeau (les Dieux n'ont désignés personne) il y a toujours ces gardes qui font très bien leur travail. De plus, il y a cette présence des aigles qui est très importante, car ils sont liés aux Dieux. C'est une partie qui vient en plus, un peu de surnaturel dans certains échanges. Lorsqu'il y a risque de mort, lorsqu'il y a cette aide providentielle sous la forme d'un aigle de plumes noires.

     

    Le pouvoir est en plein coeur de cette guerre. Certains veulent le pouvoir pour asservir les autres, tandis que d'autres n'en veulent pas, car ils savent la responsabilité qui va les incomber. Pourtant ils seraient de très bon roi. Arcan est un homme à part dans le sens où lorsqu'il est recueilli il est très faible. En même temps plus de 10 jours dans une barque, inconscient, cela n'aide pas. De plus il est blond, la peau pâle. Personne dans la région ne lui ressemble. Ni la couleur de peau ni celle des cheveux. Il est intelligent et ce n'est pas son amnésie qui l'empêche d'être sur de lui. Il n'hésite pas à se mettre en danger et a parfois des idées suicidaires ! Tarcyt est un homme de valeur, protecteur des faibles, il est également un forgeron en dehors de la guerre. Il n'hésite pas à se mettre devant ses hommes dans les cas d'attaque et son cerveau tourne à plein régime lorsqu'il s'agit de stratégie. Il y a de nombreux personnages, mais on arrive à ne pas se perdre en route, malgré les noms peut connus. J'ai beaucoup aimé Delaram qui est étonnante pour son âge mais aussi Forourgh qui a beau rester sur ses gardes elle n'en reste pas moins humaine. Un gros point pour Yatis, il m'a donné envie de le prendre dans mes bras.

     

    « Tout en soutenant le regard de son adversaire, il leva la main gauche à plat en signe d'apaisement envers ses soldats, et feignant de déposer son épée à terre, se releva au dernier instant pointe en avant. Mais Arcan d'un bond se décala sur le côté, avant de contre-attaquer, forçant le général sarthe à faire trois pas en arrière.

    Il y a peu de moments de calme dans une bataille, mais parfois, lorsque deux guerriers d'exception se rencontrent, ceux qui se battent à leurs côtés savent se mettre en retrait, respectant autant leur champion que celui de leurs ennemis. Autour des deux hommes, les combats avaient cessé pour laisser place au duel. Dans la salle centrale de la tour, percée des deux portes opposées menant chacune au chemin de ronde, se tenaient à une extrémité les soldats sarthes, à l'autre les Naméthéens et Yatis. La lumière orangée de la fin de journée se reflétait sur les épées des deux adversaires qui s'observaient, tels deux félins prêts à s'entredéchirer.   »

     

    L'auteur a une très belle plume qui se laisse lire si facilement que j'ai eu du mal à lâcher le livre pour aller dormir. D'ailleurs, il m'a suivi pour que je le termine. De bonnes descriptions, quelques schémas pour montrer quelques unes des manœuvres, mais j'avoue qu'elles n'auraient pas été là cela ne m'aurait pas dérangé. Tout simplement parce que c'est très bien expliqué et que ce n'est pas long. L'histoire va crescendo. L'entrée en matière de Arcan pour arriver à une guerre totale entre plusieurs peuples. Il y a très peu de temps morts car dès que le personnage principal fait un pas, il arrive quelque chose. De bon ou non (souvent non d'ailleurs).

     

    En conclusion, un premier livre ET un premier tome qu'il faut découvrir même en tant que novice dans ce thème. Un beau mélange d'histoires, un peu de surnaturel et de l'action. Sans oublier des personnages qui vont au-delà de leur limite. Vivement la suite car la fin de ce tome promet beaucoup de choses très intéressantes !
     

     

    Défis sur Fb Logo Livraddict babelio Vous pouvez me retrouver : Vous pouvez me retrouver :

     

    « Top Ten Tuesday # 60Unité d'élite, série (Victoria Sue) »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    10
    Samedi 26 Mai à 06:14

    Malgré ton avis positif, je ne suis pas tentée par ce livre. Je suis contente que tu es apprécié ce moment lecture.

      • Dimanche 27 Mai à 14:14

        Je ne m'inquiètes pas, on n'a pas tous les mêmes goûts mais j'aime bien lire les avis ^^

      • Samedi 26 Mai à 17:42

        Ce sera pour une autre lecture. Je suis sûre que tu auras d'autres belles découverte à me faire faire. 

      • Samedi 26 Mai à 16:34

        Ce n'est pas grave, en tout cas, oui j'ai été ravie :)

    9
    lheuredelire
    Vendredi 25 Mai à 23:13

    Ca a l'air pas mal ! pourquoi pas quand j'aurais un peu plus de temps :p

    8
    Mercredi 23 Mai à 22:13
    Ce n'est clairement pas pour moi mais ravie que tu aies passé un bon moment livresque
    7
    Vampilou
    Mercredi 23 Mai à 16:40
    Effectivement, le mélange des genres est extrêmement intéressant !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :