• Le Lien du sang, T3 Le Choix Final (Lola T.)

     

    Le Lien du sang, T3 Le Choix Final

     

    Auteur : Lola T.   

    250 pages papier

    Thème : Fantastique/Vampires

      *******

    Fait partie de la trilogie

    Le Lien du Sang

    de Lola T.

    4ème de couverture :

    «   Dernier tome, de la trilogie le lien du sang qui met en scène Flore projetée dans le monde sans pitié des vampires.

    Dans cet ultime épisode, un nouvel adversaire, nommé "le maitre du jeu", entre en scène. Il puise sa force dans la souffrance de l'autre et va entraîner Flore dans un monde cruel, où la douleur physique, se mêle à la perversité psychologique. Dans ce tourbillon où tout est remis en cause, le passé, le présent et même l'avenir, Flore va devoir faire des sacrifices et des choix pour définir son propre avenir.

    L'amour de Flore et William sera-t-il assez fort pour résister aux déchirures et aux doutes ? Flore arrivera-t-elle enfin à trouver la paix de l'âme ?

    Tic-tac le décompte est enclenché ! Que la partie commence. Mais qui en sortira vainqueur ? »  

    La bête du Bois de Boulogne (Christine Béchar)

    A quatre doses de la mort (Gilles Milo-Vacéri)

    Tic tac, fit la montre du lapin blanc d’Alice aux pays des merveilles, mais nous sommes bien loin des contes de fées, bien que le maitre du jeu ressemble étrangement à la reine de cœur ne sachant que dire : Coupez-lui la tête ! Quand je parle de ressemblance, je ne parle pas du tout du physique, encore heureux :p

    J’ai tenté de savourer la lecture en me tenant à un seul chapitre par jour, afin de garder le plus longtemps possible les personnages avec moi, malheureusement, il me fut très difficile de le reposer à chaque fois et au bout d’une semaine, ayant réussi à tenir à huit chapitres, je l’ai terminé. Accro ? Oui, je ne le cache pas ! Ce livre, non, cette trilogie à été réellement addictive dans tous les sens du terme. Avoir envie de connaitre la suite, cela vous arrive, cela m’arrive régulièrement, mais je n’ai pas pu ne pas le terminer dans la dernière journée. Il prend aux tripes, au cœur, les émotions sont fortes, les mots tombent justes à chaque fois. Un petit mot sur la couverture avant d’oublier : elle est splendide, un beau mélange de couleur, de l’œil du premier tome, des roses du second et une vision d’un monde chaotique en devenir.

    Comment vous faire comprendre que les sentiments de Flore, mais aussi de son entourage je les ais vécu en même temps qu’eux tous ? J’ai pleuré avec elle, et pas qu’une seule fois, pour ceux qui ont lus les deux premiers, vous savez pourquoi, Lola à l’art et la manière de faire disparaitre certains personnages dont nous n’aurions pas cru possible, mais c’est ainsi ! J’ai rit aux éclats, lorsque le temps s’y prêtait. J’ai eut l’impression de ne pouvoir respirer que lorsque l’héroïne y arrivait ! Mais il faut savoir une chose, bien que cela soit le dernier acte, « Le Choix Final » est LE Livre qui montre que l’auteure à muri. Dans le premier elle cherchait sa trace, laissant une empreinte indélébile grâce à son histoire et sa manière de mettre les mots sur les pages blanches de son manuscrit. Dans le second, déjà il y avait un petit plus, une petite progression dans l’écriture, mais avec ce dernier, le talent est bien là, bien plus présent encore que dans les premiers volets, bien plus fort. Je ne dis pas que les deux autres ne démontraient pas ses aptitudes à l’écriture, mais ici, il est plus prononcé, plus direct, plus soutenu et en même temps sans jamais tomber dans la lourdeur de pavé que j’ai pu lire chez d’autres auteurs. Ce que certains appelleraient cela une amélioration, je me dis que Lola à trouver son style, sa manière d’être avec ses personnages qui n’en font qu’à leur tête, (quelle bande de vilains tout de même !) nous percutant avec ses mots, ses scènes d’actions qui s’enchainent à vue d’œil. Mais elle sait aussi nous attendrir avec de simples décors qui nous font dire, voila ce qu’ils pourraient vivre s’ils n’étaient pas aussi persécutés ! Jusqu’où va-t-elle aller ? C’est une question à laquelle je n’ai pas su répondre.

    « Ses doigts frôlèrent doucement ma peau. J’aurais aimé avoir un pieu pour lui planter dans le cœur.
    - Tu ne me remercies pas Flore ?
    - Mais de quoi ?
    - D’intervenir en ta faveur. Si le contexte avait été différent, je pense que nous aurions pu être amis.
    Je ne pus retenir un petit rire nerveux.
    - Je ne crois pas non.
    - Bien sûr que si, tu es comme moi Flore. Pour avoir aimé une mauvaise personne, ta vie à pris un tournant autre que celui qui lui était destiné. Ah l’amour, il nous fait faire bien des folies. On aime, on souffre mais on n’oublie jamais. Comme Terence avec Joséphine, Grégoire avec toi, ou ton mari avec Amy.
    - De quoi parlez-vous ?
    Il souffla longuement avant d’embrasser mon cou sur la pointe des lèvres.
    - Bonne soirée Flore. Je n’ai pas envie de combat inutile ce soir… »

    Si vous saviez le nombre de possibilités que j’ai pu lui dire, sans compter toutes les autres pour ce dernier acte… Je pourrais en faire la liste :

    - Flore qui ne veut pas devenir vampire et qui par conséquent meurt, laissant William tout seul, obligé de se consoler avec Clémence,

    - Flore qui se fait transformer, mais par le méchant et part vivre avec (quoi ? Impossible ? humm, dans un esprit sadique tout est possible…)

    - William qui passe l’arme à gauche (oui, j’avoue que les voir heureux à la fin, j’ai dû mal à y croire, mais Roméo est Juliette sont bien connus du grand public et pourtant…)

    - MON Terence qui ferme les yeux en voulant protéger Flore (pour ce coup là, avant même de le lire, Lola était au courant que si cela arrivait, elle risquait de gros ennuis :p)

    - Quelques morts dans les précédents épisodes qui au final ne le seraient pas. (je ne vais pas vous donner les noms, surtout si certains n’ont pas lu les deux premiers !)

    - Une grosse perte dans leur rang, surtout qu’ils sont nombreux ! En particulier un certain personnage qui me met les nerfs !

    Et bien d’autres encore, mais dont je ne peux pas dire ici, car cela serait donner des indices sur le tome un et deux.

    Les dangers ? Il va y en avoir encore plus maintenant que le maitre va sortir de l’ombre et nous faire une danse macabre avec ses propres joueurs. Ce monstre, car je ne vois pas comment l’appeler autrement est obsédé par la mort, pas la sienne, bien entendu. Il va imaginer des plans, le mettant en scène comme dans une pièce de théâtre, préparant son entrée avec pertes et fracas, ne laissant rien au hasard. Son monologue étant déjà prêt, il se laisse transporter par sa haine viscérale et ne vit que pour cela : une vengeance. CETTE VENGEANCE qui dure depuis si longtemps, qu’elle à eut le temps de macérer encore et encore pour n’en laisser qu’une aura de malfaisance et envahir ainsi son propre corps, mais aussi celui de ces soldats. « La vengeance est un plat qui se mange froid », prend tout son sens ici et pour découvrir d’où elle provient ? Il vous faudra le lire et chercher, encore et encore jusqu’à avoir la clé ! Sachez que tout au long de ce tome, des révélations à ne pas savoir quoi en faire, je suis tombée des nues tant de fois, me disant que non, pas lui, pas elle, QUOI ? Et puis quoi encore ? A chaque chapitre, un élément de l’immense puzzle qui est mis en place, une pièce dont nous n’avons pas forcément fait attention avant, mais elle était là, depuis le début ! En un seul mot : patience ! Car c’est de patience qu’il vous faudra pour avoir tous les éléments et ce, jusqu’à la dernière page.

    Flore à grandit, elle qui semblait si elle-même dans chacun des tomes va en étonner plus d’un ! Il est vrai qu’à force de ce prendre des coups en pleine tête, le caractère se forge, mais j’ai adoré certains passages où elle nous montre qu’elle est autre chose qu’une « inconsciente jeune humaine ». La violence est plus présente, essentiellement verbale, le ton employé est bien plus impressionnant lorsque vous avez un monstre en face de vous qui vous sourit et qui joue à plouf, plouf se sera toi qui va mourir ! L’amour qu’elle porte à William est toujours aussi fort, malgré tout ce qui va se passer, malgré le fait qu’à un moment, seul son cœur bat et une larme de plus est tombée de mes yeux.

    « … Mon chagrin, l’anéantissement que j’avais ressenti en le croyant mort. Son retour dans mon appartement, sa différence, sa méchanceté, sa cruauté, ses yeux assombris, ses mains sur mon corps, son envie de me détruire, la douleur que je ressentais, la peur, le désespoir. Le téléphone tomba à terre et dans une rage incontrôlable, je me mis à donner des coups de ciseaux dans la toile. Je la déchirais en lambeaux, comme si elle était lui. Je jetai plusieurs pots de peinture sur ce qui restait de tissu, comme si les couleurs pouvaient effacer mes pensées. Puis je pris tout ce qui se trouvait autour de moi et envoya tout voler à travers la pièce, en hurlant, en le maudissant. Lorsqu’il n’y eut plus rien à ma portée pour me soulager, je restai debout, couverte d’éclaboussures de peintures à regarder cette toile qui ne ressemblait plus à rien. Il n’était plus rien. Une énorme douleur me traversa le cœur et je me retournai… »

    William, son amour, sa vie devra d’abord se combattre lui-même avant de pouvoir jouer dans la cour des grands. Il est amoureux, possessif, jaloux… Et cette jalousie le ronge à tel point, que cela en devient pénible. Il saura se montrer fort, agir en conséquence de cause, réussira-t-il à surmonter ces propres démons ? Car bien que le Maitre du jeu s’amuse comme un enfant, William devra d’abord réussir à se prouver à lui-même qu’il est capable de s’en sortir, avant de faire partie de ce grand tout, orchestré par un Maitre absolu des éléments du décor…

    Je ne peux pas écrire sur les personnages sans parler de Terence. J’avoue que sa dépendance au café me fait sourire, ayant la même que lui. C’est un homme qui me plait, dommage qu’il ne soit que virtuel, mais il à ce charisme qui ne le quitte pas. J’aimerais pouvoir redonner un peu de paix, un peu de sérénité dans son regard. Sa vie n’a pas été simple et ne le sera jamais je pense. C’est un homme qui à une grande force de caractère et qui sait protéger les siens, il trouvera toujours un moyen de les sauver, à n’importe quel prix !

    Nous avions eut le droit à l’histoire de Paul dans le précédent, ici, c’est au tour de Victorien de nous dévoiler une partie de son passé qui m’a énormément émue, sans compter Andrews qui va enfin nous démontrer ses talents autre que comment boire et manger. Il à un humour qui sait lui faire face à toutes circonstances. Clémence est restée la même, dommage elle aurait pu avancer au lieu de rester imbus d’elle-même, mais elle ne serait plus Clémence et il faut toujours une vilaine dans l’histoire :p. De ce coté de la barrière, j’ai pu apprécier de voir tous les amis de Flore, leur humanité est rafraichissante en comparaison de ce qui les attends, tous autant qu’ils sont. Une pensée particulière pour Ophélie, l’une des meilleures amies de Flore. Sa tristesse est si forte lorsqu’un événement va lui tomber dessus qu’il est impossible de ne pas ressentir le besoin d’attraper une boite de mouchoirs et d’essuyer les larmes qui sont des traitresses de première !

    Lola à sut suivre une logique implacable dans les gestes, dans les paroles, dans les attitudes de chacun. Comment pouvoir survivre à cela ? Comment continuer à vivre après toute cette noirceur qui empoisonne l’existence de tant de monde ? Je me suis reconnue, dans certains passages, je suivais les gestes et j’attendais des répliques qui sont venues, qui étaient celles que j’imaginais. La douleur ne s’éteint pas en un claquement de doigts et le fait que l’auteure mise sur le temps, sur l’évolution de ces personnages comme si cela pouvait arriver à l’un d’entre nous… C’est tout simplement incroyable, si réaliste que cela en donne des frissons de peur, de dégout par moment, mais de bonheur lorsqu’enfin une éclaircie apparait. Et le final est grandiose : un combat digne de la trilogie, pas un simple courant d’air et c’est fini, NON, un véritable assaut engageant des forces insoupçonnées des deux camps. Rien n’était joué, rien n’était perdu, ni gagné et je peux vous assurer que vous allez trembler jusqu’à la dernière ligne !

    « J’avais, en peu de jours, découvert plus sur William que depuis notre rencontre. J’aimais la vie paisible avec lui et je me voyais bien vivre loin de tout le monde pour profiter chaque jour au maximum de notre amour. Ces papiers me renvoyaient de plein fouet que l’avenir ne serait peut-être pas pour nous. Il releva mon menton de son doigt froid.
    - Je te protégerais au péril de ma vie. Et si le destin voulait t’arracher à moi, je prie Dieu pour lire dans ton âme que tu auras fait le choix de me rejoindre dans mon monde. Car sache-le Flore, la vie sans toi me sera fatale.
    - Promets-moi que tu me survivras William. S’il doit m’arriver malheur et que je souhaite mourir, je veux que tu vives car notre amour vivra à travers toi.
    - Flore, tu me demandes l’impossible. Le ferais-tu mon cœur ? Accepterais-tu de vivre sans moi ?
    - … »

    Pour ma part, tout à été dit dans ces tomes, autant sur la vie du couple principal, que sur les autres personnages, autant niveau passé que dans l’avenir. Je sais que mon domaine de prédilection est le fantastique, et s’il y à des vampires, c’est encore mieux, mais je peux vous assurer, que cette trilogie, qui est écrite par une auteure de nationalité française est à lire. « Le lien du sang » est une série originale qui à toutes les qualités requises d’un ouvrage fantastique à mes yeux : de l’émotion, de l’action et du sang bien entendu, des rebondissements, de l’amour, beaucoup d’amour, de l’érotisme à petites doses, des liens forts d’amitié aussi, des intrigues, une évolution perpétuelle des personnages, de l’écriture, des larmes de joie et de tristesse ! Le tout avec cette petite pointe d’humour qui ne tient qu’à l’auteure afin d’avoir simplement des combats dans le sang et le désespoir. Un très gros coup de coeur pour la trilogie complète!

    Cette trilogie ferait à coup sur, de très bonnes entrées au cinéma, 3livres, 3 films et j’espère un jour que cela puisse arriver, vu que certains livres arrivent à percer de ce coté alors que sincèrement, je me demande pourquoi, celui-ci vaut le coup ! Bien, il vous faut quoi de plus pour vous le procurer ? Sachez que le tome un qui avait quelque souci au niveau de la correction à été régularisé sur les derniers sortis ;) alors n’hésitez plus !

    Logo Livraddict

    babelio

    « La courbe Parfaite (Jaci Burton) - Les Idoles du Stade 1 - Tome 1Bayard Jeunesse Editions »

  • Commentaires

    8
    Mardi 15 Avril 2014 à 21:52

    Je pensais que c'était plus compliqué que cela winktongue

    7
    Mardi 15 Avril 2014 à 21:50

    Maison d'Edition :) Enfin je crois mais je l'ai toujours dis comme ça, parfois je perds la tête aha.

    6
    Mardi 15 Avril 2014 à 21:49

    Hum, je sens que je vais passer pour une inculte, mais c'est quoi la ME?

    5
    Mardi 15 Avril 2014 à 21:45

    Oui, pour la traduction, je crois que c'est la ME qui gère.

    4
    Mardi 15 Avril 2014 à 21:37

    Ah oui, dans ce sens là, suis fatiguée je crois ce soir, mdr, mais j'avoue que se serait vraiment quelque chose de pouvoir les voir au cinéma, reste juste à être traduite dans la bonne langue, puis appâter un scénariste ou producteur, et le tour est joué! Croisons les doigts pour!

    3
    Mardi 15 Avril 2014 à 21:31

    Qu'elle soit traduite en anglais :) Oui mais je sais pas si tu as déjà vu les productions française fantastique, science-fiction etc. mais elles sont vraiment minables.

    2
    Mardi 15 Avril 2014 à 21:29

    Ohhhh, trop bien!

    Par contre, une traduction?? Hum, l'auteure est française ;) donc un risque que la production française s'approche, mais on ne sait jamais sarcastic

    1
    Mardi 15 Avril 2014 à 20:39

    Huuum, en effet, je ne vais plus attendre ! Si elle est traduite, il y aurait peut-être de forte chance pour qu'il soit adapté mais c'est rare pour les auteurs français et je ne lui souhaite pas une production cinématographique française parce que leur effets sont juste...Enfin, tu vois.

     

    * Be

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :