• Le miroir des Chimères, tome 1 : les défenseurs d'Histul (Maria J. Romaley)

     

    Le miroir des Chimères, tome 1 (Maria J. Romaley)

    En vente sur Amazon

    Le miroir des Chimères, tome 1 : les défenseurs d'Histul (Maria J. Romaley)

     

    Auteur : Maria J. Romaley

    123 pages numérique (epub)

    Thème : Fantasy

      *******

    Fait partie de la série

    Le miroir des chimères

    Résumé :

    « Le miroir des Chimères partie 1 : les défenseurs d'Histul. Héroic fantasy avec une point de romance. "Le miroir des Chimères a été volé. L'instrument des Dieux est entre les mains de l'Ennemi et c'est tout l'équilibre du monde d'Histul qui est menacé. C'est aussi la fin du millénaire, l'heure pour la dernière des Prophéties d'être enfin révélé. C'est désormais aux mortels d'entrer dans la partie pour défendre la liberté de tous. Qui seront-ils ? Quel sera leur chemin ?

    Découvrez la première partie d'une épopée d'héroïc fantasy, mêlant intrigues, aventures et fantastique avec un narrateur qui saura vous surprendre !

    Note : cette première partie se concentre prioritairement sur la présentation du monde et l'introduction des personnages. »  

    La bête du Bois de Boulogne (Christine Béchar)

    Les mariés écossais, tome 1 : Unie au Highlander (Julia London)

    15/20

     

    Je remercie Maria pour avoir accepté ma demande de lecture de cette nouveauté. J'aime beaucoup la couverture, Les couleurs, le fameux miroir, la jeune femme à l'intérieur.

     

    Comme l'indique l'auteur dans son résumé, cette première partie rassemble les personnages, la base du monde qu'elle écrit pour qu'il vive sous sa plume sous nos yeux. Du départ nous apprenons comment la terre a été crée, par qui et pourquoi. Plusieurs races vont y vivre, chacun dans son coin avec ses forces et ses faiblesses. Et puis nous découvrons qu'il existe un certain nombre de prophéties, pour en voir une qui se réalise. La Voix va changer d'hôte. Hors, alors qu'elle aurait dû aller "dans" un elfe, celle-ci décide de n'en faire qu'à sa tête et entre en une "demi-efle". Bien que cela va poser quelques désagréments, cela va également apporter beaucoup de questions et de découvertes.

     

    « Éléanee entrait sans frapper dans le bureau de la Haute elfe, les bras encombrés de livres lorsqu’elle tomba, littéralement, sur un garde qui était déjà là. Les volumes atterrirent au sol avec des bruits sourds, tandis que des mains solides retenaient la maladroite qui avait trébuché sur le coup de la surprise.
    — Pardon Drakahen, dit-elle en rougissant légèrement.
    — C’est toujours un plaisir, lui répondit-il avec un sourire de canaille et en la relâchant lentement.
    Elle l’aimait bien. Toutes ses pensées le criaient tandis qu’elle s’installait dans un coin pour lire. Drakahen était un mercenaire que Liaden connaissait bien et qui, pour le moment, était engagé en renfort au palais. Grand, fin, musclé, l’homme devait avoir une trentaine d’années. »

     

    Ce que j'ai aimé, c'est le monde crée. Les peuples différents qui existent et cohabitent entre eux. Le Bien, le Mal, ils existent comme tout monde crée. Ici, nous avons l'Adversaire qui reste dans l'ombre jusqu'à la fin de ce tome. Enfin nous avons quelques hommes de mains qui se montrent et l'un d'entre eux fait froid dans le dos. Les descriptions sont largement suffisantes pour imaginer comment sont les lieux et les personnages. En parlant d'eux j'ai beaucoup aimé suivre leurs vies. Grâce à la Voix, nous pouvons entrer dans la tête de certains et ainsi en apprendre plus sur leur passé.

     

    J'adore Éléanee. C'est un personnage très intéressant qui ne sait pas encore ce qu'elle vaut, et nous non plus d'ailleurs. Mais elle a une envie d'aider son peuple et faire en sorte que le monde reste tel qu'elle connaît est si fort, qu'on ne peut que vouloir être derrière elle pour la rattraper au cas où. Drakahen me fait sourire. C'est un guerrier qui montre difficilement ses sentiments, mais il en souffre. Au total huit, ils seront huit compagnons qui deviendront les défenseurs d’Histul.

     

    « Ils étaient enfin partis dans la douceur de la nuit. La pleine lune éclairait le chemin quittant la majestueuse ville de Démétor où s’engageaient nos huit compagnons : les défenseurs d’Histul.
    Drakahen portait sa tenue habituelle ressemblant étrangement à celle d’un pirate avec son foulard sur les cheveux. Son épée au côté, il chevauchait tranquillement avec Sylberal. Elle avait revêtu un gilet et un pantalon de cuir vert renforcé de plaques de métal qui mettait en valeur ses formes. Pour plus de discrétion, elle avait jeté sur ses épaules une cape sombre qui cachait tant bien que mal les deux sabres qu’elle maniait si bien. Ils avançaient tous deux sans un mot, attentif au moindre mouvement, quelques mètres devant la troupe.
    Les nains, derrière eux, échangeaient avec enthousiasme leurs avis sur la beauté de la nuit, Kullkaï allant même jusqu’à déclamer un poème à Relg qui s’était rapproché pour faire connaissance. Je vis Relg essayer de garder son sérieux devant ce nain poète avec son harnois, son casque et la hache à double tranchant qui dépassait dans son dos. »

     

    Cela m'a fait penser au seigneur des anneaux, une confrérie de compagnons qui sont de races différentes s'alliant afin d'affronter LE Vilain de l'histoire. Cela s'arrête ici la comparaison. Et de toute manière j'adore cette trilogie. Bien que l'auteur indique que ce tome se concentre prioritairement sur la présentation du monde et l'introduction des personnages, il y a de l'action. Pas tout le temps, mais dans les souvenirs de certains des protagonistes. De la douceur entre d'autres, de la médisance et un soupçon de traîtrise qui souffle sur eux. Bien que le méchant soit connu, il est introuvable. Et il semble un véritable mauvais garçon. Reste à en lire plus dans le prochain. Un petit plus : le début de la partie 2 (non corrigé) est offert

     

    En conclusion, les bases sont bien posées. Même en le sachant il m'a manqué un petit peu plus, un petit peu plus d'action que ce que nous avons déjà. Les personnages sont entraînant, et les lieux bien décrits?. J'ai hâte de découvrir la suite et d'entrer plus en profondeur dans le vif du sujet.

     

     

    Défis sur Fb Logo Livraddict babelio Vous pouvez me retrouver : Vous pouvez me retrouver :
    « Le miroir des Chimères, série (Maria J. Romaley)La clé d'Oriane (Leslie Héliade) »

  • Commentaires

    2
    Samedi 21 Octobre à 22:49
    Ça a l'air plutôt sympa !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :