• Le sauveur (Thierry Jaëglé)

     

    Le sauveur (Thierry Jaëglé)

    Disponible sur Amazon

    Sorry not sorry (Hélène Caruso)

     

    Auteur : Thierry Jaëglé

    313 pages numérique (pdf)

    Thème : Science-fiction

    *******

     

     

    Résumé :

    « Depuis toujours Thomas entend des voix qui lui répètent inlassablement le même message. « Il est le Sauveur de l’Humanité ». Le drame ayant frappé sa famille et sa vie compliquée ne le prédestinent pas à ce rôle. Et pourtant, c’est lui qui a été choisi. Lorsque les visiteurs déclencheront leur plan macabre, il s’y opposera avec de faibles moyens. Ils se révéleront bien plus grands que Thomas ne le pressent. Tout en le refusant, le jeune trentenaire va vite comprendre qui le guide dans ce combat à remporter absolument. Hélas, les forces qui s’opposent à lui sont aussi puissantes que celles qui le soutiennent. Parviendra-t-il à sauver l’Humanité ? Ce troisième roman trouve ses origines dans les deux premiers. Le Sauveur raconte l’histoire extraordinaire de Thomas, fils de Nicolas et Florence (Histoire d’hommes) et réincarnation d’Alexandre (Sur le Parcours d’Emi). Le personnage est un modèle de résilience, car être choisi lui a déjà coûté cher et lui coûtera à nouveau. Sa psychologie en est et en sera fortement marquée. Mais avant tout, dans cette extraordinaire aventure, le premier combat à gagner sera sur lui-même. »  

     

     

    La bête du Bois de Boulogne (Christine Béchar)

    14/20

     

    Je remercie l'auteur pour m'avoir proposé de découvrir ce titre par le biais du site simplement. Le résumé appelle de la science-fiction, tout comme le thème et je me suis rendu compte un peu tard qu'il était une "presque suite" de deux autres titres. Le résumé indique juste que le personnage principal est l'enfant d'un couple d'un tome et bref, tout le monde sait lire ce qui est juste au-dessus, pas besoin de le répéter.

     

    Thomas entend des voix depuis très très longtemps. Il vit avec sans vraiment savoir d'où elle provient. La voix commence à prendre de l'ampleur et l'oblige en quelque sorte à devenir le sauveur de l'humanité. Lorsque débarque des personnages prêts à tout pour détruire la terre il va devoir être fort pour aider le peu d'hommes et de femmes encore en vie à survivre. Entouré de ses amis et de nouveaux compagnons, l'aventure commence. Elle ne sera pas de tout repos car lorsqu'il s'agit de sa propre vie ou de celle de ses proches il faut pouvoir faire les bons choix.

     

    « Janvier 2035, extinction annoncée.

    Six mois s’étaient écoulés depuis le commencement des gazages. Les expéditions s’étaient enchainées à un rythme régulier. Des camps, des bourgs et plus rarement des cités rejoignirent l’Alliance apportant matériels, ressources mais peu de survivants. La dernière estimation, couvrant un territoire allant des côtes Catalanes jusqu’à Monaco, recensait l’existence de moins de deux mille personnes. À partir de ce décompte approximatif, l’ampleur de la catastrophe était mesurable ; les pertes humaines étaient abyssales. Comme si cela ne suffisait pas, comme si le déclin devait être inévitablement accompagné d’un sournois silence, les diffusions de la sécurité Nationale s’étaient interrompues. « Voici une absence annonciatrice d’une fin proche », redoutèrent ses derniers auditeurs attachés à cette propagande. »

     

    Une histoire d'élu, de celui qui est choisi par une voix intérieure. Une histoire particulière où se mélange la science-fiction à une lutte entre le bien et le mal. Le monde est joyeux, tranquille, ou haineux, il est tel qu'il est. Avec ses attentats et la guerre qui n'est pas loin. Lorsque le gaz est lancé, ceux qui sont dehors tombent comme des mouches. Impossible de ne pas voir, sentir ces morts par milliers, voire plus. Thomas entraîne dans son sillage sa compagne Alaïs et son ami Julian dans un périple où tous ne s'en sortiront pas indemne. Les extraterrestres attaquent pour une raison que l'on ignore.

     

    L'écrire est plutôt fluide avec un rythme rapide. Il n'y a pas de hachures ou de coupé dans les phrases, c'est très agréable. Le monde entre dans le chaos, les événements s'enchaînent. De nombreuses questions sont amenées au fur et à mesure et certaines trouvent des réponses. Thomas est vu un peu comme le messie une fois que tous ont décidé de le suivre, ce qui est rapide. Au vu de tout ce qui se passe, il est clair que les survivants ont besoin d'une personne sur qui compter. Il n'est pas de l'armée ou d'un quelconque système, il dessine, ou plutôt il écrit les paroles de BD tandis que Alaïs et Julian dessine. D'ailleurs cette BD a une grande importance, mais chut, ne racontons pas tout !

     

    « Face à cette autorité militaire au pied d’argile, se gargarisant d’un pouvoir imaginaire, la résistance s’organisait. D’autres communautés semblaient vouloir s’émanciper en organisant sciemment la diffusion de ces photos. Je n’en étais pas à l’origine. Des poches de résistances existaient bien ici ou là, mais sans mon soutien ou celui de mon rival, leurs chances de survie étaient nulles. Thomas devait-il chercher à s’en rapprocher ou au contraire à s’en écarter ? Personne n’abordait ces sujets relevant de sa responsabilité. »

     

    Ils vont rencontrer plusieurs personnages qui vont les suivre, les menacer, vouloir les tuer ou les aider. Maria, Paulo, Pierre et tant d'autres. Comme dans toute hiérarchie, il y a toujours ceux qui sont bien à leur place et ceux qui aimeraient être plus hauts. Sans oublier les fanatiques, les traîtres et les adorateurs. Le récit est complexe dans le sens où la voix nous parle, nous raconte le récit tout en suivant les gestes des protagonistes. Les combats ne font que commencer et ne sont pas prêts de s'arrêter. Il ne cesse de voir les humains mourir. Plus nous avançons dans le texte et plus les gens disparaissent.

     

    Je ne m'attendais pas à ce qu'il y ait cette notion de bien et de mal de cette manière. Je ne dirais pas que cela m'a déplu, juste que je n'ai pas été emballée. Autant une attaque extraterrestre avec l'ensemble de ce que l'auteur nous explique m'amusait et me donnait envie d'en savoir plus, autant la façon dont est présentée la voix m'a refroidie. J'ai terminé l'histoire sans avoir l'engouement espéré. Par contre ce qui est bien dans cette histoire c'est que l'auteur nous pousse à nous questionner, non pas sur l'existence ou non d'un ou plusieurs être(s) suprême(s), ni même s'il existe une autre forme de vie ailleurs, mais plutôt sur tout ce que nous vivons actuellement et le potentiel futur qui pourrait exister. La fin est particulière, d'où ce questionnement également. En conclusion, j'ai aimé le côté science-fiction, moins le côté voix intérieure qui combat le mal.

     

     


     

    Défis sur Fb Logo Livraddict babelio Vous pouvez me retrouver : Vous pouvez me retrouver :

     

     

    « Dans ma boite il y a... # 162Top Ten Tuesday # 111 »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    2
    Mercredi 15 Mai à 21:39

    Merci pour ton avis mais je passe mon chemin pour ce titre

      • Jeudi 16 Mai à 18:52

        Aucun soucis, je ne crois pas t'avoir vu lire de la SF au départ xD

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :