• Le tueur des rails, tome 2 : La mémoire du tueur (Sylvain Johnson)

     

     

    La mémoire du tueur (Sylvain Johnson)

    La mémoire du tueur (Sylvain Johnson)


    Auteur : Sylvain Johnson

    :  23 Décembre 2015

    292 pages numérique

    Thème : Thriller

      *******

    Fait partie de la série

    Le tueur des rails

    Lien pour se procurer le livre (L'ivre-book)

       

    Résumé :

     

    «  Lui qui croyait avoir enfin réussi à dompter ses instincts meurtriers grâce à l’amour, le voici confronté à un monstre encore plus cruel et impitoyable que lui ! Un être maléfique et énigmatique, surgi du passé, qui va le forcer à reprendre la route pour une inévitable et terrifiante confrontation. « La Mémoire du Tueur » est une excursion vertigineuse dans les méandres insondables d’un esprit torturé. Le retour aux sources de la terreur et de la folie. »  

     



    Je remercie Sébastien – oui, encore le même :p – des éditions l'ivre-book pour l'envoi de ce livre numérique. Pour celui-ci, il m'a fallu de voir le titre pour vouloir connaître son histoire. Avant de continuer sur le récit, je dois avouer qu'il s'agit d'une « sorte » de tome 2 sur le tueur des rails, mais sincèrement, je ne me suis pas rendu compte. D'ailleurs, je ne l'ai appris véritablement qu'une fois que j'ai commencé à chercher les informations sur le site de l'ivre-book. Tout cela pour expliquer que ce livre peut être lu comme indépendant du premier.

     

     « Octobre 1962 »

     

    J'en viens maintenant au livre. L'histoire débute étrangement. Un homme arrive dans une bourgade et achète une chèvre. Cet homme tremble de partout, il semble si mal en point que l'on ne peut que se demander ce qu'il lui arrive. Le contact avec l'animal le rend de plus en plus nerveux. Une fois la bête mise dans son véhicule, il roule jusqu'à s'arrêter rapidement loin des regards. Et la tue. Il rentre chez lui et assiste au meurtre de sa femme en direct. Il poursuit son assassin, se bat contre lui, perd sa trace et se voit contraint et forcé de retourner sur les rails.

     

    Tout cela n'est que le rapide résumé du tout début du livre, car à partir de ce moment précis, Sheridan va traverser de nombreux périples avant de savoir le pourquoi sa femme est morte entre autre. Car l'auteur ne s'arrête pas là, bien au contraire. Des obstacles, Sheridan en aura. Il devra en surmonter un certain nombre avant de connaître ce tueur. Un tueur en série qui en pourchasse un autre, n'est-ce pas ironique ? L'auteur nous tient jusqu'au bout du livre, pas un moment de répit. Je me suis trouvé sous tension durant toute ma lecture. J'avais de la peine pour le tueur des rails. J'ai cru à l'espoir, j'ai eut des frissons pour lui, j'ai eut peur pour lui également.

     

     « L’agresseur se recula d’un pas et tira ensuite de toutes ses forces sur le câble tendu, un coup bref et puissant qui broya le cou fragile de la femme. Elle émit une plainte, un gémissement étouffé qui se perdit dans le néant alors que toute vie la quitta. L’homme resta ainsi, exerçant une pression mortelle durant un moment, sans offrir le moindre regard à la victime à ses pieds. Il paraissait n’avoir aucun égard pour elle. Les gémissements se muèrent en gargouillis, et bientôt, l’immobilité et le silence entourèrent la femme.
    Il relâcha finalement la corde et resta immobile, observant dédaigneusement le corps sans vie qui glissait dans une pose finale, éternelle et désarticulée. »

     

    J'ai beaucoup apprécié les moments où nous plongeons dans le passé du « héros ». voir en même temps que lui ce qui s'est produit à divers endroits, comprendre la façon dont il fonctionne, dont il voit les choses. Sa « maladie » n'est pas juste un fardeau, elle est également ce qui fait de lui ce qu'il est devenu : une sorte de paria dont la vie est menacée par un autre fou. En parlant de « l'autre », avoir le pourquoi il fait cela – tout à la fin du livre, je vous l'avoue – fait froid dans le dos. Les erreurs du passé se répercute sur l'avenir, nous en avons la preuve flagrante sous les yeux. Cette part sur la fameuse mémoire m'a fait penser au film policier où l'enquêteur voit ce qui a bien pu se produire. J'ai adoré car les descriptions montrent très bien cet état de fait.

     

    « Sheridan trouvait étrange d’entendre ces mots venant d’un autre individu. Car ils auraient tout aussi bien pu venir de lui. Exprimer ce qu’il avait vécu des milliers de fois au cours des dernières années. »

     

    Côté personnages, j'ai beaucoup aimé Sheridan. C'est un personnage complexe qui n'a pas vraiment eut son mot à dire sur son enfance. Différent des autres, il va lui arriver quelque chose qui le fera changer indéniablement aux yeux de sa famille. Il est ce qu'il est, à savoir l'ancien tueur des rails. Ce nom est connu de tous et toutes. Mais il a changé, amoureux de celle qui est devenue SA femme. Il tente de reconstruire une vie qu'il n'a pas connu. C'est un battant malgré sa maladie et fait tout pour y réussir. Jodie, sa femme, même si elle n'est pas présente physiquement partout, elle l'est dans les pensées de notre homme. Elle se doutait de quelque chose, même du plus grave, mais n'avait jamais osé poser la moindre question. L'amour qu'elle lui porte est si fort qu'elle ne veut pas briser ce qu'elle a construit avec lui. Entre les deux, cette passion est commune et réciproque. Chaque pensée qu'il peut exprimer est tournée vers elle. Je donnerai une mention spéciale à la mère de « l'autre » ainsi qu'à ce dernier. « L'autre » est un protagoniste qui réclame vengeance. Serait-ce l'un des proches d'une victime du tueur des rails ? Toutes les suppositions sont les meilleurs, mais la réponse est surprenante.

     

    Le livre est découpé en quatre parties : temps présent, retour en arrière, retour au présent et épilogue. Des titres qui disent simplement ce qu'il y a à l'intérieur, pas besoin de fioritures, juste l'essentiel. A savoir que le retour au présent est plus sombre encore que les deux premières. Les gestes et descriptions sont plus sadiques, plus dures également, mais qu'est-ce que j'ai aimé lire ce que « l'autre » était capable de faire ! Quant à l'épilogue, je suis restée surprise, car elle ne présageait pas du tout cela. Je suis contente dans un sens, mais triste en même temps. Peut-être qu'une suite pour Sheridan serait pensé ? Récapitulatif, je viens de trouver que c'était une série, donc vivement la suite !

     

     

    Logo Livraddict

    babelioDéfis sur Fb

    http://2.bp.blogspot.com/-mvhno11ISwg/VnA8BII8tUI/AAAAAAAAAqo/Fvq24wkEb5U/s1600/Banni%25C3%25A8re%2B2.png

     

    « Le tueur des rails - série (Sylvain Johnson)Des mots sur vos lèvres # 42 »

  • Commentaires

    8
    Vampilou
    Mercredi 16 Mars 2016 à 15:57
    Mmm, alors celui-là me fait très envie, j'aime beaucoup le côté sombre de la couverture !
      • Mercredi 16 Mars 2016 à 21:57

        Je suis d'accord avec toi, il est vrai que j'ai oublié de parler de la couverture, honte à moi !

    7
    Mercredi 16 Mars 2016 à 10:02

    Il a vraiment bien ce thriller, je note.

      • Mercredi 16 Mars 2016 à 21:56

        Ah contente que tu le tentes un jour :)

    6
    Mercredi 16 Mars 2016 à 09:10

    j'adore la couverture!!! je note parce que je ne connais pas du tout cet auteur!! merci pour la découverte!

      • Mercredi 16 Mars 2016 à 21:21

        De rien, contente de voir une nouvelle adepte :p

    5
    nicolas
    Mercredi 16 Mars 2016 à 00:55

    J'avais déjà entendu du bien de Sylvain (en tant qu'auteur tout du moins ^_^), ça se confirme !

      • Mercredi 16 Mars 2016 à 21:14

        Heureusement que tu as précisé, j'avais laissé mon imagination partir très loin d'un coup :p

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :