• Les petits mystères d'Egypte, tome 3 : Menace sur l'obélisque (Pierre Gemme)

    Les petits mystères d'Egypte, tome 3 : Menace sur l'obélisque (Pierre Gemme)

     Résumé 

     

    « « Au fond d’une carrière, des ouvriers sont en train de sculpter un immense obélisque.
    Aouni et Finou sont fascinés par ce spectacle, quand soudain, des cris retentissent.
    – Un nuage verdâtre approche ! »

    Qui vient menacer le chantier de l’obélisque et fait fuir les ouvriers ? Aidée de son chat Finou, Aouni doit percer ce mystère !
    »
          
     

     Ma chronique 

     
    Je remercie la maison d'éditions Flammarion pour cet envoi dans le cadre de notre partenariat.
     
     
    Me voici avec une lecture plus légère des éditions Flammarion, mais non moins intéressante, car elle nous entraîne en Égypte, un pays qui a énormément de culture, de passé à découvrir. Nous retrouvons Aouni, qui est la fille d'une grande magicienne et son chat Finou qui la suit dans ses aventures. Nul besoin de lire les deux premiers pour avoir celui-ci, car l'auteur nous laisse de quoi imaginer et comprendre pourquoi Aouni est sur cette barque. Son aventure, cette découverte de son pays qui lui tient à coeur afin de rejoindre sa mère. C'est un voyage qui n'a pas commencé ici et qui ne s'arrête pas non plus. Il s'agit d'un instant où Aouni va s'arrêter pour voir de ses propres yeux les temples de Karnak et de Thèbes que ses grands-parents lui ont maintes fois raconté.
     
     
    Bien entendu, tout ne va pas aller pour le mieux, tout du moins pour ceux qu'elle va rencontrer. Entre le crocodile qui a faim et qui va devoir se trouver un autre repas et ce nuage vert qui menace de dévorer les cultures des ouvriers, Aouni et Finou vont avoir de quoi faire. Par chance notre jeune demoiselle a deux dons qui sont indiqués dès le départ dans le livre et cela va l'aider à aider les autres. Elle est douce, généreuse et réfléchie. Elle aime comprendre ce qui se passe et si elle peut donner un coup de main, elle le fera d'une manière ou d'une autre. Alliant la découverte à la réflexion, nous avons forcément le sourire des solutions qu'elle propose, car nous savons que cela fonctionnera, puisque c'est ce que nos ancêtres ont fait. Mais ici, dans ce récit, ils ne connaissent pas et vont devoir apprendre.
     
     
    Tout est une question de patience et d'apprentissage. Nos deux compagnons font de belles rencontres qui les font avancer dans les sentiments humains. Le partage est également appliqué par eux, mais aussi par les autres. Ce petit garçon qui n'hésite pas à les inviter chez eux en échange de leurs conseils et de leur gentillesse. Cette histoire continue dans la lignée des deux précédents, avec de l'aventure, de l'amitié, de la découverte et de la réflexion, mais pas uniquement. Nous découvrons l’Égypte d'une autre manière, par le regard d'une enfant et cela, c'est très agréable. L'auteur nous laisse de nombreuses petites notes pour les termes que les enfants ne connaissent pas forcément, tel l'excavation, qui ne doit pas être utilisé par des 6/8 ans. J'aime le fait de donner du vocabulaire et le bon à tout âge.
     
     
    Des termes utilisés et expliqués immédiatement, des travaux que nous ne voyons plus mis en avant. Comment un obélisque est crée ? C'est une bonne question dont la réponse se trouve à l'intérieur. Tout comme le fait que les hommes ont beaucoup de travail, que les enfants aussi font leur part. Cartes, explications, secrets, Aouni et Finou ne nous laisse pas sur le bord de la berge, mais nous emmène dans leur voyage afin de nous donner des moments de culture, de jeu, de travail, d'apaisement et de stress. De nombreuses émotions passent rapidement. Aouni n'a pas fini de se trouver de nouveaux amis à chacun de ses pas. Les illustrations (oups, j'allais oublier d'en parler) sont toujours aussi belles et montrent les expressions des visages comme il faut.
     
     
    En conclusion, une belle aventure de nouveau avec deux personnages qui aiment découvrir leurs terres. Chaque étape nous en apprend toujours plus sur ce magnifique pays que j'ai eu la chance de pouvoir visiter il y a fort longtemps. Et les haies de Sphinx décrit dans l'histoire sont vraiment magiques, nous faisant nous sentir vraiment petits en comparaison de ce que ce peuple a su créer avec les moyens du bord.
     
     

     Extrait choisi :   

     

    « Aouni et Finou traversent le temple de Karnak. En sortant de ce premier site, ils s'engagent dans une longue allée bordée de sphinx à tête de bélier. Le chat est impressionné.
    Au bout de l'allée se dressent deux obélisques pointant vers le ciel.. Ils se trouvent de part et d'autre de la porte du temple Thèbes. Des hiéroglyphes sont gravés sur leurs faces. »

     

     

    « Mercredi ciné #107, "Aquaman", le filmLa petite fille du port de Chine (Agnès Berton-Martin) »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    12
    Jeudi 7 Octobre à 12:42
    Steph*

    J'adore ce genre de livre, c'est toujours très bien fait !

    11
    Dimanche 3 Octobre à 17:29

    En voilà un livre qui m'a l'air fort sympathique et qui plairait à coup sûr ici !

    10
    Samedi 2 Octobre à 11:22

    Moi qui suis passionnée d'histoire j'aurais tellement aimé lire ca plus jeune !

      • Dimanche 3 Octobre à 13:36

        Tu peux toujours les lire maintenant ^^

    9
    Kimysmile
    Vendredi 1er Octobre à 09:07

    Je note pour ma biblio !

    8
    Vampilou
    Jeudi 30 Septembre à 21:38
    Ça a l'air absolument génial pour les enfants !
    7
    lheuredelire
    Jeudi 30 Septembre à 21:36

    Ca a l'air trop chouette ! j'aurais trop aimé lire ça plus jeune

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :