• Lucynda Dubois, un avenir compromis (Delphine Wysocki)

     

    La bête du Bois de Boulogne (Christine Béchar)

    Auteur : Delphine Wysocki

    360 pages papier

    Thèmes : Fantastique, science-fiction

      *******

    Fait partie de la quadrilogie 

    Lucynda Dubois

    de Delphine Wysocki)

    Service presse de l'auteur

     

    Résumé de l'éditeur :

    «  Lucynda est une fille sans histoire, menant une existence des plus banales.  Elle a arrêté ses études et travaille dans un Fast-food. Ayant toujours eu énormément de mal à s’attacher aux gens qui l’entourent, sa vie se trouve bouleversée, du jour au lendemain, par une tragédie. Elle doit réapprendre à vivre en oubliant tout ce qui faisait son quotidien et rencontre des personnes hors du commun qui vont lui ouvrir les portes d’une destinée fantastique » 

    La bête du Bois de Boulogne (Christine Béchar)

    Il a été lu...

    Je tenais à remercier Delphine Wysocki de m’avoir proposé de lire son livre, le tome 1 de ‘Lucynda Dubois, un avenir compromis’. Je suivais sa page facebook pour en apprendre un peu plus sur ce tome et au final, j’ai eut l’occasion de l’avoir entre les mains. (Je tiens à préciser que l’auteure me l’as envoyé en version pdf, que j’ai sorti sur papier pour pouvoir le tenir entre mes mains mdr !)

    Le résumé m’avait plu certes, mais je vais émettre beaucoup de réserves au sujet de ce livre. J’ai mis beaucoup de temps d’ailleurs à le lire, je vous en expliquerais le pourquoi par la suite, mais je me suis rapproché de l’auteure afin de lui poser des questions à son sujet, tout simplement parce que je ne voyais pas du tout quoi penser du roman à part beaucoup de négatif et un peu de positif. Par conséquent, mon avis sera entrecoupé d’une forme de questions-réponses entre l’auteure et moi-même, tout simplement pour que vous puissiez vous faire votre propre idée de si vous désirez ou non lire ce livre.

     Déjà le fait d’écrire ‘moi et les autres’ et non l’inverse m’as fait grimper les cheveux sur la tête. Au début je me suis dit qu’il devait y avoir une erreur dans le premier chapitre, mais au final, tout le livre est décliné de cette manière. C’est une forme d’expression que je ne trouve pas plaisante à lire et encore moins à entendre. Selon Delphine, plus quelqu’un veut lui dire dans quel sens aller et plus elle à envie de faire le contraire… Comme je lui aie répondu, il ne s’agit pas de la pousser dans un sens niveau histoire, mais juste une forme d’expression écrite. Mais apparemment, j’aurais tendance à croire que ces futurs écrits reprendraient plus la forme de ‘les autres et moi’. Je sais que cela n’engage que moi, mais je sais que je lirais beaucoup mieux, sans me dire que le personnage qui le pense ou le dit ne se prend pas pour le nombril du monde, ce qui est totalement faux vis-à-vis de Lucynda. En effet, si elle pouvait plutôt devenir invisible, je suis sur qu’elle se sentirait mieux.

     Comme je me lance sur Lucynda, autant parler des personnages dès maintenant. C’est une jeune femme, tout juste vingt ans, qui à une vie tout ce qu’il y à de plus ordinaire, comme vous et moi, sauf qu’elle n’est pas ordinaire, mais cela, elle ne le sait pas encore. Elle travaille dans un fast-food suite au fait d’avoir arrêté ses études, pour la simple raison qu’elle se donne du temps pour savoir ce qu’elle désire faire plus tard. Lucynda est une personne très discrète, timide par moment, renfermée également. Surprotégé par des parents très protecteurs, elle aspire à pouvoir souffler de temps en temps et vivre sa propre vie. Un matin, un phénomène étrange va lui arriver, la perturbant énormément. Ce fait sera répété un certain nombre de fois, donc vous ne pourrez pas y échapper et si vous n’avez pas compris alors là, je ne vois pas ce qui pourrait être fait. Cet événement va donc être ressassé dans son esprit, jusqu’à ce qu’elle rencontre une jeune femme du prénom d’Hélène, appelé également Hély ou Helyanwë qui va se rapprocher d’elle très rapidement. Un lien va se former entre les deux jeunes femmes si rapidement que cela m’a quelque peu étonné, surtout au vu du caractère de Lucynda. Mais l’auteure arrive à nous montrer par quelques détails comment ce lien se forme, se renforce et comment Lucynda va se tourner vers cette jeune femme lorsqu’elle aura besoin de réconfort. Jimmy, le grand frère est un personnage important, j’ai trouvé dommage qu’il ne soit pas exploité, car il se retrouve être mis en retrait durant une bonne partie du livre, dû à un certain accident, mais une fois en éveil, il donne l’impression d’être un enfant émerveillé devant un sapin de noël où les cadeaux seraient déjà présent. Lucynda à sut toujours compter sur son frère, mais elle m’a donné l’impression de ne pas pouvoir faire l’inverse lorsqu’il en avait besoin.

    « Hello, je m’appelle Lucy, j’ai vingt ans et je suis serveuse. Je suis capable de faire des trucs dingues et je viens de voir la chose la plus surprenante de toute ma vie, et toi ? »

     « « Une éventualité ? Alors il a songé à une autre solution. » 
    - Me caches-tu une chose que j’ignore, Dorian ? Que penses-tu qu’ils me veuillent ?
    Il se leva et se dirigea d’un pas pressé vers la salle de bain. Il se dérobait.
    - Dorian ! Le suppliai-je, ne me laisse pas dans l’ignorance, tu avais promis ! Toi et Hely n’arrêtez pas de me demander si j’ai confiance en vous, alors je te retourne la question, as-tu suffisamment confiance en moi pour tout me dire et ne plus rien me cacher ?
     Voilà que j’inversais les rôles. Et d’avoir parlé avec autant d’assurance le stoppa dans sa lancée. Il resta sur place, mais se retourna dans ma direction.
     - Je ne connais pas avec exactitude les limites de ce que je suis censé t’apprendre. Je t’en ai peut-être déjà trop dit…
     Il pensait m’en avoir trop dit ? Mais il se foutait de qui là ? Je ne savais encore rien de moi. »

     Nous assistons impuissant à un malheur qui va s’abattre sur l’héroïne et son frère Jimmy. A partir de ce moment, je me suis dit que cela allait avancer un peu plus vite, que nous aurions des éléments de réponses, car au bout de trois chapitres, je commençais à me demander ce qui allait bien pouvoir se passer, vu que rien n’était dit. En fait, il vous faudra attendre encore beaucoup de pages pour avoir des éléments d’informations sur qui est vraiment Hélène ou Hély par exemple. Je comprends qu’il faut du temps pour mettre les bases, mais plus vous avancez dans la lecture et moins vous avez envie de lire parce que vous n’avez aucune explication ou si peu qu’à force je me suis posé la question de savoir si tout n’était pas dans le dernier chapitre, il à fallu que je demande à Delphine le pourquoi. Sa réponse est simple il lui était nécessaire d’accentuer la routine de la vie de Lucynda dans les premiers chapitres sans oublier le fait qu’elle ne se sentait pas à sa place, un fait essentiel pour comprendre la suite des événements qui vont la concerner. De plus L’auteure n’a donc pas voulu précipiter les choses comme certaines livres non énumérés, mais à préféré se baser sur la réalité. Si son histoire, ou plutôt celle de Lucynda était réelle, elle n’aurait pas les informations immédiatement, d’où le fait que l’auteure à voulu le rendre le plus réaliste possible.

    Je dirais juste qu’il y à une petite contradiction, car il s’agit d’un livre fantastique, donc tout est possible et non d’un livre qui serait plus terre à terre, mais comme je dis toujours, ce n’est que mon avis, pour info, Amazon le met dans la catégorie classique, je pense qu’il y à un problème de leur coté. Le vrai problème pour ma part, c’est au niveau des informations, les avoir si tardivement, m’a fait fermer le livre régulièrement, tant j’avais envie de l’arrêter. J’ai persévéré, pour deux raisons : la première c’est que je n’aime pas ne pas finir un livre, je prendrais le temps qu’il faut pour cela, mais j’y arriverais. La seconde, c’est que c’est tout de même l’auteure qui me l’as proposé sans me connaitre, un minimum de respect se doit d’être entre deux personnes, ce dont je ne déroge pas.

     L’histoire en elle-même est intéressante, sauf que je l’ai trouvé longue… Comme je l’ai dit au dessus, la toute première vraie information concernant l’un des personnages se trouve au chapitre sept avec Hély et encore il s’agit d’une information lancé dans la conversation. Nous faisons la connaissance d’autres personnages, comme Dorian par exemple ou bien encore Dante, Thomas. Plus nous avançons dans les pages et plus les personnages entrent en scène, mettant enfin du mouvement, même si cela stagne régulièrement. La scène de l’hôpital est très intéressante, elle permet de montrer comment se comporte Hély, Dorian, Lucynda et son frère Jimmy, même si ce dernier est comme qui dirait en dehors du temps, face au danger sous les traits d’un certain Paul. Je n’en dirais pas plus cette scène est assez étrange, donnant beaucoup de questions sans réponses. Je ne donnerais pas la nature de tous ces personnages, d’une part parce que pour certains je n’ai pas de réponses et pour d’autres cela doit se découvrir par soi-même. Sauf pour une espèce… les Arians, à quoi ressemble t-il ?

     « Je compris, dès que je fus entrée, pourquoi Dante avait insisté pour entrer seul en premier lieu, les serveurs n’étaient pas comme nous. En les voyants, Jimmy prit peur et bondit en arrière, dos contre le mur.
     - Mais c’est quoi, cette chose ? Balbutia-t-il.
     Bon, il était vrai que, moi aussi, en entrant, j’eus l’effet de surprise. Mais j’avais vu tellement de choses ces derniers jours, qu’il s’était vite estompé, laissant la place à une sensation de normalité.
     - Écoutez-moi, Jimmy. Ce sont les Arians ; ils ne vous feront aucun mal, je vous l’assure, ils sont tout à fait pacifiques et civilisés. »

     Dans cette histoire, il n’y à pas que du fantastique, mais aussi de la science fiction. Nous pouvons lire de la téléportation, pour vous donner un exemple, mais il y à beaucoup de surprises, tellement que je me demande s’il y en aura autant dans la suite. Beaucoup d’instruments utilisés qui n’existe pas dans la réalité, mais très bien décrit par l’auteure. Ne vous attendez pas à une simple histoire, elle est très complexe, pas évidente au vu des manques d’informations, mais à la fin du livre tout s’emboite. Je dois avouer que je n’aime absolument pas Lucynda tant et si bien que j’aurais bien aimé qu’elle disparaisse. Je ne trouve pas qu’elle ait pu évoluer depuis le début. Alors d’accord, elle était seule et elle va rencontrer des personnes, se faire entourer, mais son caractère ne se modifie pas, elle va tenter de contrôler des pouvoirs qui la dépasse certes, mais le fait qu’elle pleurniche sans cesse sur son sort, ou totalement admirative de l’un des personnages du livre, à force elle m’exaspère et c’est bien le seul personnage qui me fait cet effet là. Pour les autres, Hély fait très mystérieuse, tout comme Dorian, Thomas serait plus le plus enthousiasme dès qu’il s’agit de nouveauté et Jimmy bien entendu qui malgré tout ce qu’il à perdu va remonter la pente rapidement et faire en sorte de s’adapter à ce qui semble être une nouvelle vie. Dante quand à lui me fait penser à un père autoritaire et protecteur.

     « Elle sembla réfléchir un instant, puis reprit.
     - Si je te dis ce que c’est, tu ne me croirais jamais. Il vaut mieux que tu le voies de toi-même.
     Puis elle se mit à régler l’engin et appuya sur divers boutons, incroyable qu’un si petit truc en possède autant. Soudain, l’objet se mit à ronronner, et une lumière éblouissante s’interposa entre nous. Cela me fit sursauter, et j’eus envie de m’éloigner, mais Hely me retint et me persuada de ne pas bouger. Cette lumière persista pour ce qui me parut une éternité, puis une forme se dessina, et laissa apparaître un homme, vêtu d’un long manteau noir. Il nous imita et s’assit pour faire face à ma chère protectrice. »

     L’écriture de Delphine fait très bien ressentir les émotions, les sentiments, les peurs, la nouveauté, des personnages et personne ne peut lui reprocher d’avoir beaucoup d’imagination. Même si personnellement je n’aime pas Lucynda, l’auteure à su montrer la tristesse de ce personnage, tout comme son étonnement, ses peurs nombreuses, mais aussi ses joies. La peur de l’inconnu, c’est ce qui est le plus représentatif dans le livre et c’est ce qui est le plus proche de la réalité. Comme je vous l’aie dit au début de cet avis, j’ai préféré indiqué la façon dont j’ai ressenti le livre, tout en donnant les explications de l’auteure en parallèle. Sachez que nous avons approfondi plus les choses comme la relation entre certains personnages, dont je tairais ici, pour la simple et bonne raison que certains faits et gestes doivent être découvert au fil de la lecture. Pour ma part, il y à beaucoup de longueurs qui m’ont laissés un arrière gout dans la bouche, pourtant, je pense que la suite sera bien meilleure, car les bases sont posées dans celui-ci, il devrait y avoir beaucoup plus d’action, surtout vu comment se termine ce tome 1, sur une fin très explosive. Affaire à suivre…

    Logo Livraddict

     babelio

    Avis de mes partenaires :

    Concours des partenaires

    « Mini Concours 5 (1 exemplaire de 'La Marque des anges') CLOTUREMini Concours 6 (1 exemplaire de 'De fil en aiguille') CLOTURE »

  • Commentaires

    3
    Dimanche 22 Décembre 2013 à 12:02

    Bonjour!

    Comme je l'ai indiqué au début de mon message précédent, je te remercie de ta chronique, et d'y avoir laissé ton avis, ce qui veut dire que je le respecte bien sûr 

    Et  comme je l'ai précisé également, je n'ai pas "descendu" ton avis (c'est le seul mot qui me vient quand je lis ta réponse, sache que ce n'était pas ça du tout), j'ai juste énoncé des faits. Pour que, chaque personne qui lise ton avis, sache ce qu'il y a là où tu n'as pas aimé. Ainsi, ils ont tous les éléments en mains pour avoir leur propre avis.
    Tu vois, je n'ai rien fais de mal 

    Pour en revenir aux Arians et à Dorian (décidément, je ne sais pas pourquoi une race qui n'a absolument rien avoir avec l'histoire te parait aussi importante), je ne vais pas donner de descriptions alors qu'ils ne sont là que pour le "décor". Dorian, par contre, est un des personnage principal du livre, il était donc nécessaire d'en dire plus sur lui.
    Tu sais, Gabrielle, dans les livres, les auteurs donnent généralement plus de descriptions et d'importances aux personnages principaux qu'aux personnages qui ne sont là que pour le décor, et je pense que tous ceux qui me liront trouveront ça évident 

    Après, tu n'aimes pas Lucynda, certes, c'est ton droit, tout le monde ne peut pas l'aimer! (même si tu es la seule jusqu'à maintenant  ) Mais, comme le reste, je n'ai énoncé que des faits concernant son évolution rapide dans le livre, et non mon avis personnel.

    Et concernant Amazon, il n'y a rien que je puisse avoir à redire sur eux, car mon livre est classé dans la bonne catégorie (Cf. mon message précédent).

    Passe de bonnes fêtes de fin d'année,

    Delphine Wysocki

    2
    Dimanche 22 Décembre 2013 à 10:59

    Bonjour

    Pour répondre à Delphine, ici, il ne s'agit que de mon avis et de mes ressentis, donc ce que je dis n'est pas faux puisqu'il s'agit de ce que j'ai eut en impression. (A savoir que j'ai rectifié hier soir après t'avoir envoyé mon message que mon avis était visible sur le numéro du chapitre, je voulais indiquer dans le 4, mais suis partie au bout, va savoir pourquoi, la fatigue surement et le fait d'avoir mes notes sur le numéro du chapitre, bref) Et oui, connaitre ce qui c'est produit dans le chapitre un, sachant que la scène c'est répétée, ou plutôt le fait que la scène soit manquante dans l'esprit de Lucynda soit tourné en boucle régulièrement dans les pages jusqu'à ce que nous apprenions ce qui c'est produit réellement, le mot répétitif est venu à mon esprit également à plusieurs reprises.

    Par contre le mot affluer concernant les informations par la suite, je ne suis pas trop d'accord, mais encore ce n'est que mon avis. Comme je l'ai précisé, pour ma part, le livre est bien écrit, que se soit au niveau des émotions, des gestes, des descriptions, il me manque quelque chose. Et ce quelque chose fait que j'ai trouvé des longueurs dans ce livre. Mais comme nous en avions parlés, les goûts et les couleurs de chacun...

    Pour les Arians, c'était une réflexion/question, car je trouve étrange que tu mettes les descriptions des autres races, avec beaucoup de détails pour la plupart, comme pour l'espèce de Dorian avec pas mal d'explication surtout au niveau de la... reproduction? Je ne peux le dire autrement, j'ai beaucoup aimé, mais pas pour eux, alors que Jimmy voit justement ceux-là en premier de différent physiquement, apparemment.

    Concernant Lucynda, chacun sa vision des choses et c'est tant mieux, sinon nous ne serions pas là à discuter d'elle et de ton livre surtout. Comme je l'ai précisé, à part elle, qui se trouve être au centre de l'histoire, (Pas de bol pour moi mdr) j'adore tous les autres personnages, même Paul, il met de l'action, il fait le bon vrai méchant et je m'arrête là, sinon je vais spoiler ce qui ne serait pas bien.

    Lorsque je n'aime pas un livre, cela se voit rapidement, mon avis est court, avec plus d'extraits de livres qu'autre chose. Ici, je suis mitigé, mais je sais que si j'ai l'occasion de pouvoir lire le second, comme je l'ai informé plus haut, je reste persuadé qu'il sera meilleur de mon point de vue vu que les bases sont déjà dans ce tome et donc à priori il ne devrait plus y avoir de longueurs.

    Par contre concernant Amazon, c'était juste pour que tu puisses leur dire s'il y avait un soucis dans le lieu ou non, vu qu'il était très tard hier soir lorsque je l'ai vu et je pense que c'est une erreur de leur part. (Il s'agissait juste de le trouver au bon endroit pour les futurs lecteurs essentiellement)

    Au plaisir de discuter de nouveau avec toi, par mp ou ici, et bonnes fêtes de fin d'années.

    A bientôt!

    1
    Dimanche 22 Décembre 2013 à 00:57

    Bonsoir à tous.

    Je remercie, tout d'abord, Gabrielle, d'avoir fait une chronique de mon livre, et d'avoir ainsi donné son point de vue.
    Cependant, certaines données sont inexactes, je me devais alors de les rectifier.
    Je tiens à préciser que je ne vais, en aucun cas, donner mon avis dans ce message, je me contenterai de vous énoncer des faits.

    Pour commencer, Gabrielle dit, je la cite "A partir de ce moment, je me suis dit que cela allait avancer un peu plus vite, que nous aurions des éléments de réponses, car au bout de quatre chapitres, je commençais à me demander ce qui allait bien pouvoir se passer, vu que rien n’était dit."
    Ce n'est pas exacte, du tout. Dès le début du chapitre 4, vous en apprenez énormément, surtout sur la nature de Lucynda ainsi que sur les dons qu'elle contrôle (ici, vous avez la toute première vraie information concernant l'un des personnages ). Vous apprenez aussi ce qu'il s'est passé durant son absence du chapitre 1. Elle découvre aussi la véritable identité d'Hélène, et que cette dernière lui ressemble plus qu'elle ne l'aurait imaginé... Je pense que cela fait, ici, énormément de données qui vous sont fourni, et ce, juste avant la tragédie qui va la toucher.
    Donc oui, je n'ai pas voulu vous mettre toutes ces informations dès le chapitre 1, mais elles commencent à affluer dès les premières pages du chapitre 4, et je précise aussi qu'elle ne cesse d'affluer depuis ce chapitre...

    Ensuite, pour citer la phrase : "Pour info, Amazon le met dans la catégorie classique, je pense qu’il y à un problème de leur coté." Ce n'est pas cela du tout. Si vous regardez sur la page amazon ( http://www.amazon.fr/Lucynda-Dubois-Compromis-Delphine-Wysocki/dp/2332568751/ref=gfix-ews-form ) et que vous regardez dans la partie "Détails sur le produit", il est vrai que vous pouvez voir la mention "Collection : CLASSIQUE" : il s'agit là de la collection de mon éditeur Edilivre. Il a plusieurs collection: Universitaire, tremplin, classique... (La partie "Détails sur le produit" ne liste que les éléments fournis par l'éditeur)
    Mais si vous descendez en bas de la page Amazon ( en dessous des commentaires ), vous voyez la ligne présente sur tous les livres, et je vous la copie/colle ici-même : "Rechercher des articles similaires par rubrique Livres > SF, Fantasy et Terreur" , je pense que la catégorie du livre est bonne.

    Pour ce qui concerne les Arians, je les ai visuellement dans la tête, mais ils sont inutiles à l'histoire, donc pourquoi s'embarrasser à ajouter des descriptions qui serait superflus?

    Pour revenir à Lucynda, j'ai apporté quelques changements à son caractères, sa façon de voir les choses, que vous ressentez tout au long du livre : Elle devient plus sûre d'elle, prend des initiatives, se rebelle, arrive à accorder sa confiance à son nouvel entourage, par exemple. Pour ce dernier point, je ne peux vous en dire plus, car cela est lié à ses nouvelles aptitudes découvertes ( comme pour ses émotions qui jouent au yoyo, rien n'est laissé au hasard, toute information est importante), mais je vais juste vous mettre sur la voie : quand vous découvrez ces dons dans le chapitre 4, l'un d'entre eux à un impact sur les personnes qui l'entoure, donc, si vous ne contrôliez pas du tout cette capacité, il pourrait agir dans les 2 sens : éméteur et récepteur, incontrôlable... (la balade en ville de Lucynda au début du chapitre 13 devrait vous mettre la puce à l'oreille...)
    J'en ai trop dis, je me tais maintenant, à suivre dans le tome 2 :)

    Encore une fois, merci infiniment à Gabrielle d'avoir pu donner son avis sur mon livre. Je vous souhaite à toutes de bonnes fêtes de fin d'année!

    Bisous

    Delphine Wysocki

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :