• Project Viper, tome 1 : Rising (Ellen Raven Martin)

     

    En vente sur Amazon et L'ivre-book

    Jeu obscur, Episode 1 (Mell de Pouhindeu)

     

    Auteur : Ellen Raven Martin

    324 pages numérique (epub)

    Thème : Science-fiction

      *******

    Fait partie de la saga

    Project Viper

    Résumé :

    « Le temps est venu pour un nouvel ordre mondial. Les conflits armés font le bonheur des marchands de mort, membres de l’organisme qui chuchote à l’oreille des grands de ce monde. On crache sur son nom : Conglomérat, tout comme on s’incline face à son gigantisme.
    Des cendres des États-Unis est née la Fédération, amalgame de quatorze Districts gouvernés par la despotique et non moins sulfureuse Présidente Erika Lawson. Face à la rébellion qui fait rage, celle-ci doit prendre des mesures drastiques.
    Le Conglomérat se rencontre à l’occasion d’un nouveau sommet. Il décide de lui fournir l’avenir. Cyborgs de guerre ou machines douées d’une âme humaine, le nom de ces créatures reste incertain. Une chose est certaine : ce sont des Vipers. Car tous sont membres du Project Black Viper.
    Début d’une formidable saga de science-fiction et de cyberpunk qui va faire parler d’elle ; ne manquez pas le début du Project Viper.  »  

    La bête du Bois de Boulogne (Christine Béchar)

    17/20

     

    Je remercie Ellen Raven Martin pour m'avoir proposé la lecture de son premier tome. Ce n'est pas la couverture qui m'a attiré, c'est plutôt le résumé. Je ne suis pas une grande fan de science-fiction, mais le peu que je peux lire me plaît la plupart du temps. Comme pour celui-ci.

     

    Le projet Viper équivaut à obtenir des êtres exceptionnels. Des humains qui sont augmentés afin de devenir parfaits. Un peu dans le style de cyborg. Aryan Turner en est à l'origine, il a les moyens de payer les scientifiques pour qu'ils s'amusent avec leurs cobayes et réussir ou pas à les faire devenir des Vipers. Ils seront des hommes de main pour lui, des protecteurs également. 14 districts, un conglomérat, une dictature de la présidente Lawson... Il y de quoi faire. Deux médecins en horreur vont se battre pour réussir à créer LE Viper parfait. Zeera et MacGraham que nous pouvons comparer à des savants fous vu leur manière de fonctionner. Et dans tout cela, des hommes qui n'ont rien demandés et qui se retrouve au cœur d'une machination.

     

    Un monde crée de toutes pièces par l'auteur. Elle nous embarque dans une société où la loi du plus fort est en place. Entrer dans cette histoire n'est pas sans prendre des coups. Du départ, nous découvrons l'envers du décor. Des êtres sont amenés pour être bistourisés (mot inventé de ma part) dans tous les sens du terme. D'autres sont malmenés physiquement, mentalement afin de les briser pour leur créer une nouvelle identité. Qu'ils en oublient qui ils sont, pourquoi ils sont là et comment ils ont bien pu arriver dans leur locaux. Les fameux locaux de Harmattan Associés où toutes les bonnes idées sadiques sont présentes. Pourquoi créer des hommes ainsi ? Pourquoi vouloir un monde idéal formé par des Vipers ? Pour le pouvoir ? Tant de choses sont à découvrir.

     

    « Et tout du long, Skylar resta conscient tandis qu’il perdait toute notion du temps. Il résistait. Oui, il résistait ! Pour Annabelle. Pour leur enfant. Il devait résister !
    Il était Skylar Kenway. L’un des leaders de la rébellion ! Il s’était aventuré dans des zones militaires de haute sécurité et des villes dévastées, en quête de vivres… de quoi nourrir tout un clan. Il avait connu la faim et la soif, s’était volontairement privé à la faveur des autres. On l’avait capturé, tabassé. Oui, il en avait bavé. Cette épreuve, il allait l’affronter la tête haute.
    La fatigue eut raison des soldats. Le dernier coup laissa Skylar allongé sur le flanc, hagard. Il sentait son sang ruisseler, çà et là, et les brisures de ses os diffuser une douleur affreuse partout dans son corps. Les soldats le soulevèrent par les aisselles et le ramenèrent à sa table.
    Il y eut alors une journée de rétablissement. Une journée où on laissa ses plaies coaguler et ses bleus se former. Skylar avait cessé de penser, de se questionner. »

     

    Dans ce premier tome nous faisons la connaissance de deux hommes, Blayne et Skylar. Le premier est dans les mains de Zeera, tandis que le second est bien plus mal loti. Deux hommes qui n'ont plus rien à perdre dans le sens où ils désirent mourir une fois charcutés. L'auteur nous met dans les mêmes conditions que ces deux hommes. Fatigue nerveuse, brutalité, combat, épuisement moral, coups, tortures mentales et physiques... Que de jolis mots pour une si belle histoire pas vrai ? Pourtant lorsque l'on découvre Zeera (ma préférée, ceux qui ont lu ou liront me prendront pour une timbrée) et sa méthode de travail, pas moyen de se dire que le monde est parcouru de licornes. Cette femme est augmentée, radicale, fille d'un chef de « gang ». Elle est capable de tuer un homme rien qu'en le regardant, enfin presque. Elle est froide, pourtant lorsque son regard se pose sur Blayne, cet homme qui a atterri dans son labo, carbonisé par un malade mental, quelque chose en elle va se modifier. Oh elle ne sera pas toute douce comme un ours en peluche, et fera des cadeaux particuliers, mais elle ne pensera plus qu'à elle.

     

    « À bonne distance de là, Zeera percevait déjà le brouhaha d’une centaine de voix. À la seconde où la porte coulissante s’ouvrit devant elle, ce bruit assaillit si vivement ses oreilles qu’elle plissa les yeux et fronça les sourcils. Zeera n’était pas amatrice de bruit. Elle aimait le silence, et plus encore la douce musique du matériel de son laboratoire. Le bourdonnement de la scie à os qui ouvre le crâne d’un sujet, le sifflement soyeux du scalpel qui ouvre la chair… Rien n’était plus doux à son oreille. »

     

    Tout n'est que complots. Il y a cet énigmatique monsieur V., cette Eva Française qui est aussi belle que dangereuse. Qui dit complot dit forcément trahisons. Et cela va un peu dans tous les sens. Il faut tuer untel, mais au final peut-être que si c'était un autre qui y passait, cela ne serait pas plus mal, si ? Ayran Turner est doué, sacrément calculateur et imposant. Dans tout cela comment découvrir les bons des méchants ? Chacun veut sauver sa peau et obtenir plus, toujours plus. Il y a ceux qui veulent être augmentés, toucher du pactole, aider sa famille et travailler pour le plus puissant de l'état. Il y a ceux qui ne veulent pas de cette saloperie, rester humain jusqu'à la fin de course. J'ai eu du mal à savoir qui était du bon ou du mauvais côté de la barrière et puis après tout, qu'importe !

     

    Une histoire qui devient fascinante. Elle amène beaucoup de questions psychologique pour la plupart. Soumettre un homme, le réduire à néant, le façonner à sa façon, le briser de nouveau pour être sur qu'il ne reste plus rien de celui d'avant. Et recommencer, jusqu'à ce que l'on obtienne un oui franc, mais pour quoi exactement ? Devenir une machine ? Skylar va en faire les frais et devra choisir ce qu'il deviendra. Des jouets grandeur nature. Il ne manquerait plus qu'un bouton pour les désactiver ou les mettre en route. L'âme est toujours dans le corps ainsi crée.

     

    « Le groupe avait grandi, était devenu une véritable entreprise à son tour, et fournissait désormais les muscles à ceux qui en avaient les moyens. Il faisait très régulièrement les titres de la presse pour sa violence et sa cruauté. Tout le monde pouvait prétendre le rejoindre, y compris les criminels et les scientifiques décérébrés, qui se voyaient offrir une nouvelle identité.
    Cette Zeera avait dû commettre de sacrées horreurs pour arriver ici.
    — Qu’est-ce que je fais ici ? »

     

    Au tout début, j'ai eu quelques soucis pour me mettre dans le bain. Et puis plus je tournais les pages et moins je pouvais m'arrêter. J'avais envie de découvrir comment allait terminer Blayne et Skylar. Les deux en ont bavé, cruellement, mais ils sont toujours là, la fin de ce tome. Par contre je ne vous dit pas comment est leur état mental et physique.

     

    En conclusion, un premier tome qui fait bien plus que poser les bases. Il amène déjà de nombreuses questions, des personnages attachants et surtout une envie de découvrir la suite !

     

     

    Défis sur Fb Logo Livraddict babelio Vous pouvez me retrouver : Vous pouvez me retrouver :
    « Project Viper, série (Ellen Raven Martin)365 inspirations Amour (Céline Lassalle) »

  • Commentaires

    4
    Vampilou
    Mardi 31 Octobre à 17:26
    Non mais il a l'air juste génial celui-là, il me fait méga envie !
      • Mardi 31 Octobre à 17:42

        Du calme fillette, tu vas te faire mal à sautiller partout :p

         

    3
    Mardi 31 Octobre à 07:33

    La science-fiction n'est pas le domaine que je préfère, mais ce que tu en dis me tente, alors peut-être que je me laisserais séduire par ce livre. 

      • Mardi 31 Octobre à 17:41

        Je dois avouer que j'ai beaucoup de mal avec la science-fiction, celui-ci passe super bien :)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :