• Publicité pour adultes, tome 3 (Sara Greem)

     

    Publicité pour adultes, tome 3 (Sara Greem)

    A la recherche de la bonté (Lyly Ford)

    Auteur :  

    549 pages numérique (epub)

    Thèmes : Érotisme

      *******

    Fait partie de la trilogie

    Publicité pour Adultes

    de Sara Greem

     

    Pour public averti

    +18 ans

    Résumé :

    « Sur le plan professionnel, tout va bien pour Ian Riley. Son agence de publicité X//MARKS acquiert une excellente réputation. Elle trouve un allié en le propre père de Ian, avec lequel il est bien obligé de se réconcilier. Il arrive aussi à lutter contre ses propres démons. Mais une lourde menace pèse sur sa compagne Terry : le père de la jeune femme, Conrad Russell, reste décidé à briser leur union, quitte à sacrifier sa propre fille. Il commence à effectuer des actions d'intimidation. Or c'est l'un des hommes d'affaires les plus puissants, auquel la justice ne peut pas s'attaquer.  »  

    La bête du Bois de Boulogne (Christine Béchar)

    Publicité pour adultes, tome 3 (Sara Greem)

    15/20

     

    Je remercie Jess des éditions Artalys pour l'envoi de ce dernier service presse en format numérique pour la maison d'édition. Il ne s'agit aucunement d'un arrêt du partenariat classique, disons que la maison d'éditions Artalys a fermé ses portes. Par conséquent c'est le dernier service presse que je ferais pour eux. J'avoue aussi que j'ai ce dernier tome depuis un petit moment. entre deux, la trilogie a été reprise par la maison d'édition L'ivre-Book, vous pourrez retrouver les ebooks et version papier sur leur site si vous le désirez.

     

    Bien passons à l'histoire. Ici il s'agit de la totalité du tome 3, pas d'épisodes comme pour les deux premiers tomes qui existent également en tome complet. J'ai retrouvé avec plaisir la confrérie des oursons de la boite de X//MARKS, sans oublier Ian et Terry qui sont au cœur d'une intrigue plutôt complexe. Sex, Drug and Rock'n roll, enfin presque ! Les oursons ont de plus en plus de responsabilités et qu'importe la publicité qui leur est faite, tout est bon à prendre. Le bon comme le mauvais. Paul  ne va pas les aider dans le bon au départ, mais un petit Jiminy Cricket va lui rappeler qu'il vaut mieux faire attention s'il veut un avenir plus radieux avec la femme qu'il aime. Les ennuis ne sont pas si minimes que cela, les chers père de Ian et Terry n'en font qu'à leur tête ! Un passé qui revient en pleine face pour eux deux, mais aussi qui va engluer des personnages dont je n'aurai pas cru. Finalement, les premiers aperçus ne sont peut-être pas ce que l'on doit voir. Gratter la couche (de gras, de pin-up, d'alcool et autres substances pas forcément illicites) fait que nous pouvons nous rendre compte de comment sont manipulés les gens.

     

    « Je levai les yeux du document.
    — Vous êtes une merde, monsieur Riley… murmura le bonhomme.
    Je pris un air de défi et sautai des paragraphes. L’attente avait assez duré.
    — Je vous passe les détails, monsieur... Vous connaissez la teneur de ce courrier. J’étais simplement venu vous informer que vous êtes… licencié.
    Enfin je l’ai dit !
    Je lançai le papier sur le bureau et sortis sans un regard en arrière. »

     

    Les événements s'enchaînent, l'intrigue commence à se dénouer. Des révélations sont faites. Ian est toujours persécuté par son Charlatan mais également par cette tête flottante dans l'air... Je dois avouer que je ne voyais pas le monde de la pub de cette manière et j'espère qu'ils ne sont pas tous ainsi. Car même s'ils travaillent bien ils sont graves déjantés ! Les liens entre les personnages sont forts : amitié, amour, haine, rien n'est épargné à certains ! La traîtrise est un point traité. Il est vrai que sans connaître la personne, sans avoir travaillé avec, ni même discuté réellement, nous avons des a-priori. Ce qui arrive à l'un des membres de l'une des agences de publicité. Cela aide de le dire ainsi, non ? (rires) Les questions que nous pouvions nous poser tout au long de la lecture depuis le tout premier épisode sont résolus.

     

    Les personnages sont hauts en couleur. D'ailleurs j'ai beaucoup aimé les vilains pas beaux qui vont se faire bouffer ! Il me sera difficile de parler de tous, surtout que j'ai déjà écris pas mal d'avis sur cette "trilogie". Ian a énormément muri depuis le début, il est moins strict aussi. Son côté sombre a pris le pas sur pas mal de ses décisions. Sa relation avec Terry est parfois difficile, surtout que je la comprends parfaitement lorsqu'elle lui demande d'arrêter. (Ayant connu cela, elle est soit folle - amoureuse - soit très courageuse de rester avec, personnellement je suis partie) Personne n'est blanc ou noir, le gris l'emporte sur chacun d'entre eux. Shirley, Paul, Connard, pardon Conrad, Emy, Jérôme et tous les autres car ils sont si nombreux et tous autant intéressants. Leur psychologie est resté en enfance, mais jusqu'à un certain point. Terry a évolué également. Plus mûre par moment, plus sûre d'elle-même, elle garde cette fragilité qui plaît. Le rôle qu'elle joue avec Ian dans l'intimité ne lui plaît pas plus que cela, elle connaît ses besoins et fait en sorte de l'aider.

     


    « Depuis quelque temps, ma douce devenait franchement rebelle. Je la rattrapai à la réception. Aucun ourson n’était en vue. Heureusement. Mais l’odeur de l’herbe était plus que prenante.
    — Terry, mais qu’est-ce qui te prend ?
    Elle se retourna, les bras croisés.
    — Je ne veux pas que tu te drogues, tu le sais bien ! Et là ça se voit comme le nez au milieu de la figure. Je ne veux pas que tu commences à t’étioler à cause de toutes ces bêtises.
    C’est vraiment officiel… Je suis devenu un parrain des oursons.
    Je soupirai.
    — Terry, je t’ai demandé de me laisser du temps et…
    Elle tapa du pied.
    — Je me fiche que les autres, tes oursons déjantés se droguent, mais toi, tu n’es pas comme ça.
    Je la repris dans les bras.
    — Ma chérie, l’herbe me permet de garder les pieds sur terre. Elle me calme. J’ai tellement de choses à gérer que parfois j’en perds la tête. Laisse-moi du temps. »

     

    J'avoue que la fin, je ne la voyais pas ainsi. Tout n'est pas tout rose (YES !) tout n'est pas tout noir non plus ! Les aléas de la vie, les manques, les attentes, les désirs, le travail, la joie de vivre, tout y passe. Les peines font partie de la vie. Il y aura toujours des bâtons dans les roues, il y aura toujours des moments pénibles mais je pense que pour cette confrérie des oursons en perdition, ou pas, ils sauront toujours trouver le moyen de se remonter le moral.

     

    En conclusion, un dernier tome qui apporte bel et bien une conclusion finale à cette trilogie. Je n'ai plus de questions en suspend c'est aussi le principal. Après je dois avouer que certains passages sont passés sans que je ne m'y attarde, mais j'ai passé un bon moment de lecture dans l'ensemble. En plus il y a une vraie histoire, ce n'est pas que de l'érotisme pour de l'érotisme, donc cela me va !

     
    Défis sur Fb Logo Livraddict babelio Vous pouvez me retrouver : Vous pouvez me retrouver :

    Challenge 50 romans en 2017

    Challenge Alphabétique 2017

     

    #challenge50romansen2017

    #défi2017 #challenge2017 #challengealphabétique2017

     

    « Défi du mois de Mars 2017Le destin des âmes (Ophélie Mesturoux) »

  • Commentaires

    4
    Samedi 4 Mars à 17:37

    Merci pour la découverte !

    3
    Vampilou
    Samedi 4 Mars à 17:06
    Ah, je suis heureuse de voir que tu apprécies ce dernier tome !
      • Samedi 4 Mars à 19:08

        Oui celui d'avant m'avais semblé trop de transition (désolée je parle mal français mon cerveau est en mode off :/)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :