• Réécrire l'histoire (Maya Lee)

     

    Réécrire l'histoire (Maya Lee)

    En vente sur Amazon

    Jeu obscur, Episode 1 (Mell de Pouhindeu)

     

    Auteur : Maya Lee

    403 pages numérique (epub)

    Thème : Contemporain "fantastique"

      *******

    Résumé :

    « Léa, une jeune étudiante à la situation familiale tendue, déteste ses cours d'histoire, les jugeant inutiles et dérisoires. Mais un grave accident la catapultera en Égypte antique, puis dans différentes périodes historiques, la laissant complètement désorientée. Prisonnière du temps, elle devra s'adapter aux us et coutumes de l'Antiquité, côtoiera des personnages influents dont elle n'avait entendu parler que sur papier et verra sa vie et son cœur bouleversés à jamais. Changera-t-elle sa propre destinée au passage? Ou même la face du monde moderne?
    Un récit d'aventures dépaysant ponctué d'humour, d'action et de rebondissements qui laissera dans l'anticipation les lecteurs férus d'Histoire et offrira des découvertes étonnantes à ceux qui n'en raffolent pas... encore! »  

    La bête du Bois de Boulogne (Christine Béchar)

    Réécrire l'histoire (Maya Lee)

    16/20

     

    Je remercie l'auteur, Maya Lee pour m'avoir proposé de lire son livre. J'avoue que c'est le résumé et l'entrain de l'auteur qui m'a décidé rapidement à dire oui, car j'avoue que la couverture, même si elle est très représentative de ce qu'il y a dans le livre, ne m'attire pas.

     

    Le livre est découpé en plusieurs parties qui suivent les péripéties de l'héroïne. Et un "truc" qui m'a fait, je ne dirais pas bondir, mais cela faisait bien longtemps que je n'avais pas lu un livre qui use de l'imparfait du subjonctif. En fait je me dis même que cela doit être mon premier. C'est un peu déroutant au départ, mais pas désagréable. Bien, partons dans le livre. Il y a également une interaction avec le lecteur (le vous voyez, vous comprenez) que par contre j'ai toujours autant de mal et me fait lever les yeux au ciel.

     

    Léa est une jeune fille de 18 ans qui déteste l'histoire de près comme de loin. Mais il faut qu'elle réussisse à obtenir une bonne moyenne dans cette matière, sous peine que sa mère l'envoie très loin de la maison. Elle va devoir travailler avec Alexis, celui qu'elle aimerait bien comme petit ami. Sauf que pour y aller, elle va devoir traverser plusieurs chemins sous un déluge complet. La foudre s'abat sur elle. L'aventure va donc pouvoir commencer.

     

    « Depuis combien de temps est-ce que je gisais là? J’avais été dans un état comateux certainement bien longtemps. Non! Je l’étais toujours! C’était une évidence! J’étais encore dans le coma et tout ce décor n’était en fait qu’un mirage de mon cerveau en déroute sous l’effet de la décharge électrique! Voilà! Tout prenait son sens, me répétai-je dans une incertitude que je n’arrivais pas à masquer…
    Ou alors, j’étais morte! J’étais dans un entre-deux qui… Je me perdais en conjectures… Où est-ce que j’étais? Je n’étais pas au Canada ni en Europe, ça, j’en étais sûre. Le climat était beaucoup trop rude et le soleil, trop brûlant. Mais où est-ce que j’étais? »

     

    J'ai résumé très succinctement pour éviter de trop en dire du départ. L'histoire, pas de bol pour Léa qui n'aime pas cela, va la vivre et non la lire. Un coup de foudre et un retour en arrière de plusieurs siècles. Une arrivée chez les pharaons qui est déroutante. Est-ce que l'héroïne est tombée dans le coma ? Est-ce que c'est vrai ? Est-ce que tout ce qu'elle va vivre n'est pas un rêve ? L'auteur nous embarque dans un périple qui semble sans fin. Les bonds dans le temps ne cessent pas. L'Histoire avec un grand H est développé, avec des fioritures bien entendu, car à moins qu'elle-même n'ai une machine dans le temps, elle ne peux pas être exacte dans certains de ses propos. Mais c'est une image que certains auraient pu avoir. Je reste sur le Pharaon Ramsès qui se croit tout permis (car il est un Dieu vivant voyons !) et donc qu'il peut user de n'importe quelle femme comme il le désire. Les siècles sautent et les personnages sont de plus en plus "important". Maya n'a pas choisi n'importe qui : Alexandre le Grand, La reine Elisabeth, Shakespeare...

     

    J'ai adoré les voyages dans le temps, dès le premier saut. J'adore l'Egypte et tout ce qui s'y rapporte, ainsi que la suite des voyages. L'HISTOIRE est meilleure lorsqu'elle est vécu et non lu dans un livre. C'était l'une de mes matières préférées, mais j'aurais eu un professeur qui vit ce qui s'est passé est plus intéressant que prendre une page et faire la lecture de manière monotone. Et puis il y a le personnage de Léa qui est entourée de problèmes plus ou moins grave. Je pense à son petit frère qui a des soucis de santé important. Un père absent. Une mère frivole. Des personnages montrant ce dont ils sont capables.

     

    « Maintenant, que celui qui croit encore que les femmes n’ont pas eu leur place dans l’Histoire aille tenter de convaincre autre part! Et puis, l’ère de progrès technologiques et ses avancées brillantes et prometteuses de la Belle Époque auraient très bien pu mal se terminer. »

     

    J'avoue, j'ai détesté Léa au début. Insouciante, mais très chiante, autant le dire très vite. Elle a du mal à voir sa mère sortir avec des hommes, les uns après les autres. Et puis, plus l'aventure avance et plus elle prend de l'ampleur dans le bon sens. Elle est plus réfléchie, plus mature. Ce n'est plus juste une question de pourquoi être dans cette position, mais comment s'en sortir. Il y a bien des moments où, lorsqu'elle devient médecin elle n'est pas crédible du tout pour notre époque. Par contre pour eux, si. Cela en devient drôle, sauf lorsqu'elle se retrouve sur un champ de bataille. L'histoire avec son père est un peu... tombée comme un cheveu sur la soupe, je me suis un peu perdue à ce moment. Mais j'ai mieux compris pourquoi son absence.

     

    Ce personnage est un bout de femme indépendante qui vit dans notre siècle. Ce qui fait que lorsqu'elle débarque dans plusieurs périodes où la femme a le même statut qu'un vase en terre cuite, forcément cela fait des étincelles. Surtout qu'elle a la langue bien pendue. Et puis il y a cet autre personnage qui vit aux temps d'Alexandre le Grand. Un passage qui est plus important que les autres. Pour montrer qu'elle va devoir se faire à l'idée de voyager dans des périodes sombres ? Pour apprendre à découvrir que les hommes ne sont pas tous bons ou mauvais. Cet homme qui a un passé peu commun. Il y aura toutes ces rencontres qui vont se faire et se défaire. Ces choix à effectuer pour savoir si elle avance d'elle-même dans une autre période ou si elle ne peut pas choisir, si elle subit ce qui se passe.

     

    « -Vous ne devez pas me suivre!
    Il m’attrapa le bras, mais je le frappai comme je pus.
    -Lâchez-moi! Laissez-moi partir! Vous n’avez pas le droit de m’en empêcher!
    Il me secoua et me retint par les bras. Je m’immobilisai un instant, le temps qu’il mît ses mains de part et d’autre de mon visage et m’embrassât fougueusement.
    Si j’avais pu, j’en aurais été bouche bée. C’était donc ça, un baiser! Pardonnez mon ignorance mais il s’agissait de mon premier vrai baiser… Ça goûtait bon et c’était très agréable. Tous les baisers étaient-ils comme ça ou celui-ci était-il particulièrement spécial?
    Mon intérieur était complètement chaviré. Les papillons revinrent occuper mon estomac, mes glandes sudoripares mirent les machines à plein régime, mon cœur s’emballa et mes genoux perdirent de leur force.
    Nos bouches se séparèrent lentement et je restai un instant près de son visage. Puis, une vague déferla sur nous et me fit tomber à la renverse. Je perdis connaissance. »

     

    La fin est très surprenante, j'avoue ne pas avoir mis le doigt sur ce qui me chagrinait du départ avec l'un des voisins. Il n'y a pas que cela. Cette fin a de multiples facettes, de multiples surprises que j'ai beaucoup aimé. Si seulement c'était possible... Et les changements effectués, voulus ou non !

     

    En conclusion, un voyage dans le temps qui aiment plonger dans l'Histoire avec des faits, avérés ou non. Un soupçon de romance qui se laisse deviner mais qui n'est pas le plus important au départ. Des personnages qui montrent certains points forts ou faibles de la vie d'avant la technologie. Beaucoup d'émotions, de doutes, de courage et de folie aussi. 

     

     

    Défis sur Fb Logo Livraddict babelio Vous pouvez me retrouver : Vous pouvez me retrouver :

     

     #challengelecture2018jailu

     

    « Top Ten Tuesday # 62Le journal du Nightstalker, série (Steve "serpent" Fabry) »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    2
    Vampilou
    Jeudi 7 Juin à 18:29
    En tout cas, j'aime beaucoup le concept !
      • Jeudi 7 Juin à 18:48

        Et puis la façon dont cela arrive est passionnante :)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :