• Une vie pour une autre (Marina Lombardi)

     

    Lien pour l'acheter  : Artalys 

     

    Poussée à bout (Christine Béchar)



    Auteur :  Marina Lombardi 

    358 pages numérique

    Thème : Romance fantastique

      *******

    4ème de couverture :

    « Salomé est une jeune Lyonnaise complexée, mécontente de la vie qu’elle mène avec son copain Simon. A l’inverse, la Guadeloupéenne, Lola, mène une existence paradisiaque avec un célèbre architecte, Davy. Son seul souci est de savoir quand il se décidera à la demander en mariage. Leur vie aurait dû se poursuivre ainsi, mais le destin en a décidé autrement. Un accident… et chacune se retrouve dans le corps de l’autre. Elles ne se connaissent pas, pourtant elles vont devoir faire face à la situation. Comment vivre ainsi ? Y a-t-il un moyen, pour Salomé et Lola, de retrouver leurs corps ?  »  

    La bête du Bois de Boulogne (Christine Béchar)

    Une vie pour une autre (Marina Lombardi)

    16/20

     

    Je remercie Jess ainsi que la maison d'édition Artalys pour l'envoi de ce livre numérique dans le cadre de notre partenariat.  J'aime bien la couverture, même si j'aurai plus vu des couleurs chaudes comme de l'orange.

     

    Le résumé donne déjà beaucoup d'éléments, mais pas tout. Lola vit en Guadeloupe avec Davy une très belle histoire. Elle est infirmière et adore son métier, quant à son compagnon il est architecte. Salomé vit à Lyon auprès de Simon qui l'aime mais elle ne semble pas le lui rendre comme il le désirerait. Elle est serveuse dans un restaurant et ne compte pas changer car elle a peur de l'inconnu en quelque sorte. La première est heureuse, tout le contraire de la seconde. Mais lorsqu'un fâcheux accident va détruire leurs vies à toutes les deux au même moment, leurs âmes vont se confondre et chacune va atterrir... dans le corps de l'autre.

     

    « Il faut imaginer ces deux petits bouts d’âme, qui ne paraissent rien et qui pourtant constituent deux êtres entiers. Ces petits morceaux qui se complètent et qui, ensemble, forment une harmonie parfaite.
    Il faut alors comprendre que nous sommes tous la partie manquante, cette minuscule fraction, de l’âme de quelqu’un d’autre. »

     

    La petite dose de fantastique apparait à ce moment précis. Deux personnes qui changent de corps et qui se réveillent dans le monde de l'autre. Un sujet déjà vu au niveau cinématographique mais ce n'est pas le plus important.

     

    Les deux femmes vont découvrir le monde de l'autre. Tout semble les opposer, mais au final, des points communs les rapprochent. Le réveil de l'une comme de l'autre est perturbant. Nous pouvons ressentir l'impuissance des deux d'une manière différente certes, mais c'est bien présent. Impuissance, peur, déroutée, appréhension... Comment faire comprendre à ceux qui vous entourent, qui vous voient, qui vous parlent que vous n'êtes pas celle qu'il croit ? Point de sorcellerie, juste de la folie, jusqu'à ce que les preuves soient bien présentes. La difficulté pour l'une comme pour l'autre est de survivre dans un monde totalement différent, surtout pour Lola qui vit dans une ile paradisiaque et qui se retrouve plongé au cœur de la grisaille.

     

    « Pour la première fois depuis qu’elle était descendue du train, elle regarda la gare. C’était un espace sombre, gris et sale. À l’image de la première, la gare de Lyon était aussi bondée. Le bruit strident des RER résonnaient entre les murs, son inquiétant qui amplifiait probablement l’état de stress des voyageurs. Ces voyageurs, ils étaient concentrés, tête baissée. Des anonymes qui se croisaient et se recroisaient sans s’accorder le moindre regard. Tous les mêmes. Des ombres se bousculant les unes les autres.
    Lola comprit vite qu’elle devrait suivre le mouvement. Tous étaient pressés à l’extrême, et une personne à l’arrêt au milieu de la foule se faisait rapidement emporter sans savoir où, et Lola ne devait surtout pas se perdre plus qu’elle ne l’était déjà.
    Elle regarda autour d’elle.  »

     

    Une analyse pertinente sur la vie d'aujourd'hui en métropole.

     

    Lola est forte et indépendante, même si le doute la taraude. Comment retourner chez elle et reprendre sa vie en main ? Salomé est plus fragile mentalement, elle n'arrive pas à parler du fait qu'elle n'est pas Lola. Davy et Simon sont des personnages "secondaires" mais ont une place importante. D'ailleurs je dois avouer que j'ai préféré Simon et Davy qui ont su montrer leur force face aux événements. Chacun des personnages a son caractère avec ses qualités et ses défauts. Mais Simon est mon préféré tout de même. J'avoue que Salomé m'a énervée sur bien des points, mais je pense qu'il fallait qu'elle soit vraiment le contraire de Lola pour que cela fonctionne.

     

    « Simon observait Lola s’affairer. Elle venait tout juste de terminer de s’habiller et était maintenant profondément occupée à coiffer des cheveux qui étaient bien différents de ceux auxquels elle avait l’habitude d’être confrontée. Fins et têtus, ils étaient totalement indomptables, contraire parfait des beaux cheveux épais et bouclés qu’elle avait appris à maîtriser.
    Elle redoublait de concentration pour parvenir à assembler quelques mèches de cheveux rebelles en un chignon structuré. Évidemment, son souci premier n’était pas celui d’être belle. Son apparence était d’ailleurs la cadette de ses préoccupations. Mais tout était bon à prendre pour éviter de penser à la séparation imminente et définitive entre elle et Simon, aux dures épreuves qui l’attendaient et à la réaction de Davy en la voyant. Pour la première fois, elle s’était mise à douter : y avait-il vraiment un moyen de retrouver sa vie ? Tout ça n’était que folie, et elle se doutait bien qu’il ne suffirait pas de retourner en Guadeloupe et de réclamer son corps pour que tout soit réglé. Alors que devrait-elle faire ? Ton chignon ! cria-t-elle intérieurement. »

     

    Est-ce qu'elles trouveront une solution ? Existe-t-il une solution d'ailleurs à ce problème ? Deux questions importantes qui vont les faire tourner en bourrique, autant les deux couples que Mama ou même Ingrid.

     

    J'ai trouvé dommage le fait que les pensées de l'une et de l'autre soient souvent les mêmes, elles ressassent sans cesse ce qui se passe, ce qu'elles doivent faire. Un autre point que j'ai trouvé dommage c'est le prologue : il suffit de lire une petite partie du livre pour savoir comment cela va se passer. Nous connaissons déjà la fin, mais le plus important n'est-ce-pas le chemin parcouru pour y arriver ? En parlant de ce chemin, il est quelque peu tortueux et les explications un peu "fumeuses" - désolée je ne trouve pas d'autres mots pour le moment -  Avec Mama je n'ai pas compris ce qui devait se passer.

     

    En bref, j'ai passé un agréable moment de lecture avec de bonnes descriptions sur les lieux, des personnages qui au final sont comme nous tous. La façon dont l'auteur aborde le sujet est cohérent et nous laisse entrapercevoir que cela est possible. Même si les mots peuvent parfois être durs, il y a une douceur dans la lecture qui fait passer le livre tranquillement. Il est à découvrir !



     

    Défis sur Fb Logo Livraddict babelio Vous pouvez me retrouver : Vous pouvez me retrouver :

     

     

    « Dans ma boite il y a... # 47La Plaintive - les nouvelles aventures de Carnacki - Saison 1, épisode 5 (Frédéric Livyns) »

  • Commentaires

    6
    Vampilou
    Dimanche 21 Août 2016 à 15:42
    Ah, ce roman m'intrigue beaucoup et suite à la lecture de ton avis, je dirai même encore plus !
    5
    Dimanche 21 Août 2016 à 11:47

    Il a l'air sympa, effectivement je le vois bien en film !

    Bon dimanche

    4
    Dimanche 21 Août 2016 à 08:52

    J'adore la couverture et ce roman me tente beaucoup.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :