• Ghosts of L.A. (Nicolas Koch)

     

     Ghosts of L.A. (Nicolas Koch)

    Disponible sur Amazon

    Ghosts of L.A. (Nicolas Koch)

    Auteur :  Nicolas Koch

    480 pages papier

    Thème : Thriller

    *******

     

     

    Résumé :

    « Personne n'échappe à son passé. Personne n'échappe à ses erreurs.
    Ellie Parker était pourtant persuadé du contraire.

    Dans un Los Angeles tentaculaire, où se côtoient deux facettes opposées de l'humanité, le meurtre d'une brave dame sans histoires ouvre une boîte de Pandore. L'agent du FBI Ellie Parker, froid, cynique, méticuleux, se retrouve pris dans une toile aussi vaste que la Cité des Anges, étirant ses fils jusqu'à un passé ignoré.
    Une toile dans laquelle les êtres sont broyés ; Blair Anderson la journaliste qui enquête sur une disparition, Clara Harding la comédienne compagne d'Ellie, Walter Cobb le flic...
    Au-dessus d'eux plane une question dérangeante : qui est véritablement Ellie Parker, désormais traqué par ses propres fantômes ?
    Un thriller magistral, au cœur de la folie humaine. » 

     

    La bête du Bois de Boulogne (Christine Béchar)

    Ghosts of L.A. (Nicolas Koch) 

     

    Je remercie la maison d'éditions De Saxus pour l'envoi de leur nouveauté. Il y a des matins où il vaudrait mieux rester couchée, c'est le cas de notre personnage principal qui se retrouve dans une panade pas possible. Les fantômes du passé ? Il n'y croit absolument pas ? C'est bien dommage, cela lui aurait probablement été d'une très bonne utilité.

     

    1974, une naissance difficile. Le couple Parker qui attend ce bébé avec impatience. Et puis les cris, le sang, le drame. Les cris de la mère porteuse, ceux du bébé ? Le sang dans la pièce de naissance. Et ce drame dont nous ne pouvons que nous douter, vu que le bébé lâche un vagissement dans cette nuit froide et morne.

     

    Road To Los Angeles GIF by chabou | Gfycat

     

    2018, Ellie Parker est agent du FBI. Parker, tiens donc, bon nous savons déjà dans quelles circonstances il est né. Un crime affreux le dépêche dans une vieille maison, dans un quartier pauvre, au fin fond de la salle de bain, dans la baignoire. Le corps ravagé par du débouche-tout... L'image est très sympathique.

    C'est un beau cadeau, tu ne trouves pas ?

    Alors que la police de Pomona se chamaille avec le FBI, Ellie doit comprendre comment une vieille femme, enfin ce qu'il en reste a été tué et pourquoi. Une femme sans histoire, à la retraite, qui était infirmière dans plusieurs institut psychiatrique. Elle a toujours fait son travail sans aucun problème particulier, alors ce ravage est véritablement étrange. Étrange comme le fait qu'une lettre est arrivée dans le magasin face à la maison au nom de Ellie Parker. Étrange comme le fait que l'un des bidons qui a été utilisé pour détruire le corps a une empreinte de ce même agent. Étrange...

    Oui, ça va on a compris que tout était étrange dans cette histoire !

    Une enquête ficelée du début à la fin, que l'on a du mal à croire qui est le vrai coupable. Même si j'avais des doutes sur un personnage, celui d'Abel; il y a aussi Jim, Ellie bien entendu (même si je n'avais pas envie d'y croire) ou encore Morgan (lui ne m’inquiétais pas plus que cela, mais sait-on jamais !) Bref il n'y a pas de personnages qui ne posent de problèmes... Pour faire court, ils peuvent être tous coupables, ou tous innocents, enfin  non, pas Jim.

    On s'est déjà croisés, toi et moi...

    Non, Jim, lui, on le sent du départ. Il a le nez fouineur, les yeux de porcins, la langue pendante, bref le pervers dans toute sa puissance. Nicolas nous le décrit parfaitement bien de telle manière que nous ne pouvons pas nier qu'il n'est pas étranger à certains faits. Pour les autres, c'est plus complexe, beaucoup plus complexe. Ellie est un homme particulier. Il a perdu ses parents il y a 10 ans et depuis il ressent une carapace autour de lui, tentant de le protéger. Il ne montre pas ses sentiments, même avec Clara, sa compagne depuis 7 ans. C'est un homme d'action, froid, cassant, il ne lâche que peu de mots, juste le strict minimum et encore. Clara est pleine de vie, adorant marcher sur les planches du théâtre où elle joue le rôle de Lady MacBeth. Sa meilleure amie, Blair Anderson, journaliste est à l'affût du moindre détail croustillant. Entre elle et Ellie il y a une guerre froide.

    Tu sais que tu peux la tuer si elle te déranges...

     

    26 étapes qu'on traverse quand on démissionne

     

    Blair est une fouine-merde qui a des bras très longs. Elle est capable de remuer ciel et terre pour avoir l'INFO qui la montera au créneau. Faire la UNE avec LE TUEUR serait même parfait. Tout montre que c'est Ellie et les conclusions hâtives ne sont pas en cause. Le doute s'installe, surtout lorsqu'un second cadavre est retrouvé dans un box. Les identités sont positionnées sur de petits bouts de papier, attachées au gros orteil, dans le bon sens. Nicolas a dû avoir un prix de gros sur les cadavres, car ce ne sont pas les seuls qui vont peupler la morgue de Los Angeles. Sans compter les menaces, enlèvement, les forces du Mal sont bien présentes.

    Bientôt nous nous retrouverons...

    Une enquête qui suit son chemin, sans partir dans tous les sens. D'abord Los Angeles à notre époque, ensuite un orphelinat il y a bien des années. Le personnage d'Abel, est-il réel ? Assurément, mais qui est-il ? C'est LA question à des milliers de dollars. Pourtant si nous le suivons c'est qu'il a un rôle à jouer. Une quête d'identité, un besoin primaire de savoir qui il est, comme tous les enfants qui arrivent dans ces établissements. La psychologie de ce personnage, ainsi que celle des autres est décryptée. D'ailleurs une question : si un personnage entend des voix, est-ce normal ?

    Bien entendu, tu ne peux pas me fuir...

    Chacun a une particularité, Ellie a une mémoire eidétique. Si certains pensent que c'est un don, lui considère cela comme une malédiction. Se rappeler du moindre détail, que ce soit une scène de crime ou la première fois qu'il a rencontré Clara est gravé dans sa mémoire. Pour la vie quotidienne cela peut être une bonne chose, pour un crime, ce sont les détails gores, la moindre gouttelette de sang qui s'imprègne dans sa rétine. Tout tourne autour de lui, qu'il le veuille ou non. La toile d'araignée se resserre de plus en plus autour de son cou quitte à le perdre définitivement. Et ce ne sont pas ses collègues de travail qui peuvent y faire grand chose, enfin officiellement. Des protagonistes du passé refont surface, apportant encore plus de questions sur l'instant.

    Je n'attends que cela...

    Une plume entraînante, juste, saisissante. Les mots nous aspirent littéralement au cœur de cette scène macabre. Quand tout semble perdu, il n'y a pas de lueur d'espoir au bout du tunnel. Il y a tellement de questions tout le long du récit que je ne pourrais pas toutes les mettre ici. J'ai trouvé un semblant de réponses avant le final, car il y a bien une personne qui tire les ficelles de tout ce carnage. Dédoublement de personnalité ? Schizophrénie ? Pervers narcissique ? Le face à face final est grandiose. Un grand sourire lorsque j'ai compris qui s'en était sorti. Il suffit de peu, une chanson, la même course, le même chemin... Un pied de nez à la société.

    Je ne suis qu'un fantôme, le tiens Ellie...

    Fantôme or not fantôme, cette ombre du passé qui poursuit inlassablement le personnage principal et le torture de toutes les manières possibles. C'est un jeu de chat et de souris qui ne cesse qu'à la toute fin. La fin d'un cycle, la fin d'une monstrueuse histoire, la boucle est bouclée de manière admirable. Nous sommes tous l'ombre de quelqu'un, un lien avec un passé connu ou non. William Shakespeare a trouvé son maître en un personnage. Chapeau bas Maître Nicolas, vous êtes un auteur que je continuerais à suivre les yeux fermés !


    « Chaque lettre s'était imprimée dans son esprit. Des souvenirs mêlés; la discussion entre Blair et Clara, deux jours avant, sur la terrasse. Ellie avait d'abord cru que ce n'était que ça. Sa mémoire eidétique lui permettait de mémoriser sans en faire l'effort. Pour beaucoup, c'est-à-dire ceux qui ne voyaient pas plus loin que le bout de leur pif, c'était un putain de don ; pour Ellie, un enfer. Car le cerveau engrangeait tout, chaque lieu visité, chaque visage, chaque nom, chaque mot. Sa mémoire était un disque dur aux capacités de stockage infinies. Avec le temps, il avait pris l'habitude de gérer les chemins qui lui permettaient de retrouver un souvenir, parfois tortueux ; le nom de Megan Edelstein s'était insinué bien plus profond dans les méandres de souvenirs embrumés, qu'il ne maîtrisait pas. Une zone en friche de son encéphale, qu'il évertuait à ne pas explorer et qui venait pourtant d'être profanée par le nom de Megan.  »

     

     

     

    « Top Ten Tuesday # 162#37 Sleepy Hollow, saison 2 »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    12
    Mercredi 6 Mai à 21:21

    Il pourrait me plaire ! Je note :p

    11
    Kimysmile
    Mercredi 6 Mai à 00:25
    Chouette chronique!
    10
    Mardi 5 Mai à 21:59
    Satine's books
    Excellent article et avis !
    Tu vois ce n'est pas forcément mon genre de prédilection mais ça me donne envie d'essayer ^^
      • Mercredi 6 Mai à 11:47

        Ohhh je suis trop contente de lire ça ! *-*

        Merci ;)

    9
    Vampilou
    Mardi 5 Mai à 19:44
    Eh bien, quel bel avis, pour une plume qui paraît non moins excellente !
      • Mardi 5 Mai à 21:03

        Elle est parfaite sa plume !

        Merci pour le compliment ;)

    8
    lheuredelire
    Mardi 5 Mai à 19:23

    Contente de lire cette chronique, waouh ! il faut que je découvre l'auteur

      • Mardi 5 Mai à 21:02

        Javais adoré son autre livre chez cette même maison d'éditions alors je ne pouvais pas ne pas lire celui-ci !

    7
    Mardi 5 Mai à 19:18

    Pas du tout mon genre de lecture pour le coup mais merci pour la découverte :)

      • Mardi 5 Mai à 21:01

        Ah raté, j'ai bien cru que j'allais te convertir xD

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :