• Le Royaume de Messidor, livre 1 : derrière le livre (Eunice DM)

     

    Le Royaume de Messidor,

    Jeu obscur, Episode 1 (Mell de Pouhindeu)

     Auteur : Eunice DM 

    236 pages numérique

    Thèmes : Young adult / Fantastique

      *******

    Fait partie d'une série

    Le Royaume de Messidor

    de Eunice DM

    Résumé :

    « Un voyage en Écosse qui tourne au cauchemar. Un étrange livre.

    Un majestueux aigle noir.
    Et deux adolescents à la vie tout à fait normale.

    D’un côté, Thomas qui vit en France et, de l’autre, Anaël qui réside au royaume de Messidor. Leur rencontre était improbable, mais le destin en a décidé autrement ! »  

    La bête du Bois de Boulogne (Christine Béchar)

    Le Royaume de Messidor, livre 1 : derrière le livre (Eunice DM)

    Je tiens à remercier Eunice DM (ainsi que Christine Béchar qui me l'a présenté) pour l'envoi de son livre numérique en service presse. Ce que je peux déjà dire c'est que j'aime beaucoup la couverture. Certains diront que c'est du favoritisme, oui, surement, mais en même temps l'illustratrice qui n'est autre qu'Alexandra V. Bach fait de véritables merveilles lorsqu'il s'agit de couvrir de leur plus beaux atouts les écrits des autres. Et ceux qui comme moi la suivent de près, peuvent constater qu'il s'agit bien d'une de ses œuvres, même sans avoir vu le nom avant d'ouvrir le livre.

     

    Passons à l'histoire en elle-même.

     

    Thomas est un jeune adolescent qui a une vie plutôt simple, malgré le fait qu'il ai perdu ses parents très tôt. Vivant avec sa mère adoptive dans un internat, il a quelques amis et une petite amie, mais c'est un grand solitaire tout de même. Un jour, il apprend qu'un de ses oncles veut le voir et devra prendre l'avion pour le rejoindre pour une semaine. Malheureusement, l'avion perd de l'altitude et c'est le crash assuré. Tout cela ne fait parti que du premier chapitre et d'autres suivront pour détailler ce qui va lui arriver, comme la découverte du royaume de Messidor.

     

    Je ne parlerais pas de ce qu'il va lui arriver explicitement, juste le fait qu'il devra aider un autre adolescent du prénom de Anaël afin de l'aider dans une quête qui est dangereusement mortelle. Tous les deux vont devoir apprendre à se faire confiance, apprendre ce qu'est un ami véritable et savoir se soutenir dans des moments difficiles.

     

    Anaël est un grand rêveur, il veut devenir chevalier, mais sa position de fils de forgeron devrait le mener ailleurs, comme l'amener devant les forges de son père pour apprendre à travailler comme lui. J'avoue qu'il m'a agacé dans les débuts, sauf au moment où il prend soin de ce petit oiseau, démontrant des qualités autres que ceux d'un adolescent égoïste, ne cherchant pas à savoir si la façon dont il parle à son père lui fait du mal. Mais plus le récit avance, et plus ce jeune homme démontre de grandes qualités. Il reste toujours néanmoins boudeur et récalcitrant pour certaines choses, mais il est jeune et apprend tout de même de ses erreurs – pas toujours dans la minute je dirais, mais c'est toujours un début.

     

    Ils ne partiront pas seuls, Shania, une jeune fille également sera de la partie. Fille cachée d'un comte, elle veut son indépendance et prouver à tout le monde qu'elle est aussi capable qu'un homme. D'ailleurs, elle manie l'épée avec dextérité. Lors de son expédition, ils feront la connaissance des différents lieux qui les entoure, mais aussi d'elfes qui seront d'un grand secours, surtout Faënaro, que j'ai beaucoup apprécié. Le comte Zardoff est un méchant comme je les aime, fourbe, vindicatif et près à tout pour amasser fortune et pouvoir.

     

    J'ai beaucoup aimé les descriptions sur le Royaume de Messidor, rien que la carte du départ, j'apprécie énormément ce détail, car j'ai pu suivre les péripéties de nos jeunes héros du doigt. J'ai découvert avec eux les mers, les rivières, les forêts, les villages, les monstres en tout genre également. Je ne peux que dire bravo à sa façon de dévoiler ceux dont ils seront obligés de combattre. La quête est noble et même si elle n'est pas totalement terminé dans ce premier tome, beaucoup d'éléments sont découvert, donnant l'eau à la bouche pour la suite.

     

    Par contre quelques points m'ont chagrinés, comme le fait qu'une fois qu'ils partent à la chasse à l'objet – pour ne pas dire de quoi il s'agit, ni même du pourquoi ils y vont – j'ai trouvé que pour des adolescents ils tombent sur beaucoup de pièges, de monstres et ont beaucoup de chances. Certes, il s'agit d'un livre pour jeunes adolescents, de 12 à 14/15 ans à mes yeux – et pas un young adult, car ce n'est pas le même âge – mais si le point de montrer qu'ils sont solidaires et feront tout pour aider l'autre, cela est bien démontré par d'autres événements. Sauf qu'ils ont une sacrée chance qui est un peu trop pour ma part. N'étant plus une adolescente, je vois d'un autre œil, c'est certain. Mais il est vrai qu'il y a trop d'actions dans un temps trop petit et le fait qu'il y ait beaucoup de descriptions des lieux à ces moments donne un peu de lourdeur à ces passages. D'accord, il ne sont pas non plus indemnes, mais justement, plus ils avancent, plus ils perdent en force logiquement et donc devrait être plus "abimés". Bien entendu ce n'est que mon point de vue et je pense que lorsque mon fils aura l'âge de le lire, il devrait apprécier grandement toutes ces étapes.

     

    Dans tous les cas, qu'il y en ai beaucoup ou non d'actions, l'auteur décrit admirablement bien les scènes de combats, ainsi que les sentiments naissants de certains personnages. La lecture est fluide, certains mots sont judicieusement expliqués par ailleurs.

     

    Le contexte est mystérieux, il y a beaucoup de rebondissements, de lieux magiques qui m'ont fait penser aux Seigneurs des Anneaux, surtout pour une forêt, que j'ai beaucoup aimé. Le Royaume de Messidor est un décor peuplé de personnages atypiques, des elfes et lutins certes, mais pas que ceux-là. Je ne dirais rien de plus, même sous la torture. Une amitié qui semble sincère entre deux adolescents de deux mondes différents, mais pas tant que cela, car même si par moment je me doutais de certaines choses, la fin le confirme et pour un lecteur plus jeune cela aurait été une très belle surprise. Reste plus qu'à avoir la suite de leurs aventures.

     

    Un extrait qui montre les capacités de Shania :

    "Shania, les deux mains sur la poignée de son épée, semblait dan- ser tandis qu’elle parait les attaques de l’elfe. Malgré sa silhouette frêle, elle assénait des coups assez puissants qui parvenaient à défier la lame de son adversaire. Faënaro, visiblement, ne combattait pas au maximum de ses capacités et n’offrait à la jeune fille que des parades faciles, mais, lorsqu’il cessa le duel, il semblait satisfait de son élève.

    — Très bien, je vois que tu as de bonnes bases. Maintenant, à toi, Anaël. Mets-toi en place. Surveille ta droite, regarde, si je pars de ce côté, je vais logiquement l’attaquer. Allez, bouge tes jambes, ne sois pas si raide ! Fais travailler ton bras et ton poignet.

    Facile à dire. Au bout de plusieurs mouvements, l’épée du jeune homme semblait avoir doublé de poids. Il se sentait gauche et évoluait laborieusement, assailli de tous côtés par l’elfe qui semblait ne faire qu’un avec son épée et parait ses moindres coups de revers presque négligents, sans cesser de l’abreuver de conseils.

    Essaie de m’atteindre. Maintenant, tente d’éviter mes coups. Fais un effort, sinon tu ne réussiras jamais à devenir un bon bretteur."

     

    Logo Livraddict

    babelioDéfis sur Fb

     

    « Quand la mort nous sépare, épisode 2 (L.S. Ange)La main immaculée (Anne Bardelli) »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :