• Maman est partie (Camille Vareyon)

     

     

    Maman est partie (Camille Vareyon)

    Maman est partie (Camille Vareyon)

    Auteur : Camille Vareyon

    59 pages numérique

    Thème : Contemporain

      *******

    Service Presse de l'auteur

     Résumé :

    « Maman est partie et, pour la petite fille, âgée de cinq ans, c’est un événement qui va bouleverser toute sa vie.  » 

    La bête du Bois de Boulogne (Christine Béchar)

    Maman est partie (Marie Vareyon)

    Je remercie Camille Vareyron pour l'envoi de son livre.

     

    J'avais lu un extrait, qui est toujours en ligne par ailleurs ici et je n'avais pas trop accroché sur le coup. Il m'a fallu voir avec l'auteur pour comprendre le pourquoi c'était écrit ainsi d'où le fait que j'ai accepté sa proposition de lecture. Le pourquoi est simple, il s'agit d'une petite fille de cinq ans qui s'exprime.

     

    La maman de Camille, cinq ans à peine, vient de quitter le nid familial avec ce que cela comporte pour la petite fille et ses frères et sœurs. Un abandon non compris, des questions du pourquoi elle n'est plus là en passant par qu'est-ce que j'ai bien pu faire pour qu'elle parte ? Une histoire qui aurait pu être tiré d'un fait réel tant les réactions de Camille enfant jusqu'à ce qu'elle devienne presque adulte sont vraisemblables.

     

    Je l'ai vu comme une sorte de journal intime, retraçant des tranches de vie de Camille. Elle nous raconte ce qu'elle voit, ce qu'elle entend comme si nous étions son meilleur ami. De ses mots d'enfant à ceux d'adulte, l'écriture se modifie au fur et à mesure du temps passé. A cinq ans, les phrases ne sont pas forcément longues, belles, littéraires, mais les émotions, l'impuissance est bien présente. A 17 ans, les phrases deviennent plus imposantes, les incompréhensions sont différentes, mais bel et bien là. Toute sa vie durant Camille a dû avancer à tâtons, entre un père qui fait tout pour redonner une famille à ses enfants et ses envies de grandir en cherchant à comprendre pourquoi sa mère est partie.

     

    Nous sommes les spectateurs de ses premiers : déception, trahison, espoir, amour, colère, lutte. Ce qui m'a un peu mis en retrait, c'est le fait que Camille voit beaucoup d’événements en négatif sans forcément chercher à comprendre pourquoi cela arrive. C'est une manière de voir même si malgré tout Camille arrive à sortir la tête de l'eau parfois. Tout ce par quoi un enfant passe : une vie pas facile, avec un manque important, un besoin de tendresse et d'amour plus fort qui grandit et évolue en même temps qu'elle. Les autres protagonistes sont moins importants, certains ne font que passer comme la famille de Camille, mais d'autres sont plus présents comme son amie Lolo, ou encore son premier vrai amour David. L'interaction entre jeunes à cet âge-là est importante, nous avons beau dire qu'il ne faut pas se fier aux apparences, qu'il ne faut pas écouter les autres, à l'adolescence, ce qui nous régit, c'est le regard de l'autre et cela continue malgré tout par la suite.

     

    En bref, un récit court qui se lit vite et bien, qui évolue, tant au niveau de l'écriture qu'au niveau du personnage principal. Dommage qu'il n'y ait pas plus d'approfondissement au niveau de ceux qui l'entoure. Une vie racontée qui aurait pu être celle d'un enfant que l'on croise sans le voir.

     

    Juste un extrait :

     

    " Je l’ai laissé faire. Je n’ai ressenti qu’une grande douleur...et un vide au creux du ventre. J’étais déçue. Il a joué les habitués mais quelque chose me dit que j’étais sans doute la première. Je ne lui dirai pas. Je lui dis même que c’était bien malgré la douleur. Il s’excuse, se relève, se rhabille. Il allume et la c’est l’horreur ! Le couvre lit est taché de sang. J’ai trop la honte. Clément sait pas trop quoi faire mais pour lui c’est presque un honneur. Tu sais comme dans les films où les parents montrent les draps tachés pour prouver la virginité de leur fille. Nous, ça va être à nos potes. Et tout le monde saura à l’instant ce qui s’est passé. Devant ma gêne Clément essaie d’attirer Tanguy discrètement. Mais quand il comprend le problème Tanguy explose de rire et le hurle à tout le monde. Je voudrais m’enfoncer sous terre et ne plus apparaitre. Clément se pavane comme un coq, trop fier de lui. D’un seul coup je le regarde avec d’autres yeux. Peut être m’a-t-il choisi pour mon coté trop gourde ! Il s’est fait la main et le reste sur moi ? Je suis désemparée et Fanny s’en aperçoit. Elle prend les choses en main et frotte le couvre lit sous le robinet afin de faire disparaitre les traces avant que les parents de Tanguy rentrent. Je vis la suite de la soirée dans le brouillard. Les autres en parlent encore encore et en rit...Je décide de rentrer..."

     

     Logo Livraddict

    babelioDéfis sur Fb

     

    « Bilan de lecture Avril 2015Quatre fois où l'amour les a damnés et une fois où... (Maddy Facchin et Claire Lebreton) »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :