•  

    En vente sur Amazon

    La quête de Lya, tome 1 (Tristan Valure)

     

    Auteur : Tristan Valure

    300 pages papier

    Thème : Fantasy

      *******

    Fait partie de la série

    Légendes de Rayhana

    Résumé :

    « Fougueuse et insouciante, Lya ne peut se résoudre à se laisser bercer par la douce vie de Salinar. Après avoir découvert la trace d’une communauté disparue appelée « les Voyageurs », elle n’aura de cesse d’en savoir davantage sur l’histoire de son peuple : « le peuple des étoiles ». Sa quête la mènera, au gré des rencontres et de ses voyages à travers les provinces, à découvrir des aspects insoupçonnés du monde qui l’entoure. Partie dévoiler un fragment de son histoire, elle pourrait bien élucider l’un des plus grands mystères que son peuple ait jamais connus... »  

    La bête du Bois de Boulogne (Christine Béchar)

    La quête de Lya, tome 1 (Tristan Valure)

    16/20

     

    Je suis tombée par hasard sur ce livre en lisant un avis qui était vraiment enthousiasme. Le monde me plaisait et j'ai trouvé l'auteur. J'ai eu la chance de le voir accepter ma demande sur le site simplement et je dois dire que je n'ai pas été déçue de ma lecture. Je le remercie pour tout.

     

    Lya est une Varlane, autrement dit elle ressemble énormément aux humains, mais avec plus de qualités visuelles, spirituelles et surtout vit plus longtemps. Elle a soif de découvertes de ses origines et veux partir dans cette quête sur les Iles de Gyt qui sont sont peuplées de taurusques. Cela risque de poser problèmes, car les taurusques ne sont pas réputés pour êtres des personnes tendres et tout ce qui n'est pas comme eux, finit automatiquement par être esclave. Lya est obligée de partir avec son "fiancé" Rielin sous les ordres de son père Thalras pour un voyage qu'elle n'apprécie pas. À la première occasion, elle va s'enfuir et s'assurer d'obtenir ce qu'elle désire : des réponses à toutes ses questions. Un chemin parcouru d'embûches qui va permettre à ses yeux de s'ouvrir à un monde qu'elle ne connaissait pas au final.

     

    J'adore toujours autant les cartes en début de livres. Celles-ci permettent de découvrir déjà les lieux imaginés par l'auteur et de se demander par où les personnages vont passer, habitent. Le monde crée est à la fois féérique par le biais de certains lieux, je pense à ceux des Varlans. Mais également sombre avec les cauchemars, le village des lépreux par exemple. De la fantasy oui, mais aussi un côté médiéval par le biais des armes, de la gestuelle de certains personnages. Magique, tout simplement par la magie qui est présente chez les Varlans, susceptibles d'être utilisés par d'autres races. Les Taurusques ne croient pas en cette magie et cela les immunise. Des détails que l'auteur laisse un peu partout et cela fait de ce récit un beau mélange.

     

    « Chaak prit Lenan dans ses bras et le positionna sur son épaule. Lenan criait de douleur à chaque fois que sa jambe touchait quelque chose. Ils partirent en logeant la falaise. En marchant d'un bon pas, il était facile de mettre un peu de distance entre eux et les eidolons ; les placides créatures étaient très sujettes au vent, qui en ce lieu était changeant. Chaak déposa délicatement Lenan à terre ; les eidelons étaient loin, et ils pouvaient souffler un peu. Ce petit moment de détente leur permit de prendre le temps d'observer les environs. Vu du sol, le paysage était différent, quoique toujours saisissant et grandiose. L'immense faille au bord de laquelle ils étaient ne semblaient toujours pas avoir de fond. Un bruit sourd grondait à l'intérieur en permanence... »

     

    Créer des races différentes est toujours complexes, il leur faut l'aspect, un passé, un présent, des traditions, une histoire qui tient la route. Ici c'est le cas. Les humains se méfient de tout et tout le monde, ce qui ne change pas beaucoup de la réalité. Les Varlans sont des "elfes". Il reste beaucoup à découvrir sur eux une fois le livre terminé et pourtant l'auteur apporte de  nombreux éléments qui complètent les trous manquants dans l'histoire. Les Taurusques sont des comme le nom l'indique, des "taureaux" qui marchent debout tels des hommes. Ils ont un concept particulier, une culture différente. L'honneur est un point important pour eux. Il n'accepte pas la traitrise et suivent des lois bien précise. Vivant en clan, ils sont souvent en confrontation sans pour autant aller jusqu'à tuer l'un des leurs.

     

    Ce qui change, c'est le fait que nous sommes directement dans l'action. D'entrée de jeu, nous avons une Lya qui est vindicative, éconduisant un soupirant car elle veut partir de ces contrées. Je me suis demandé au début si je n'avais pas raté un épisode. c'est pareil à un moment donné dans l'histoire. La rencontre avec Chaak où je me suis dit "hein?". Un tour de passe-passe, quelques pages plus loin et la subtilité est dévoilée. C'est sympathique, cela change du traditionnel livre.

     

    Nous découvrons les lieux en même temps que le personnage principal : Lya. Les forêts majestueuses, les déserts semés d'obstacles, les ports défraichis, les iles perdues au loin où tout semble avoir commencé. Les terres des humains ne lui sont pas hostiles, seule la jalousie fait son office. Lya fera des rencontres plus ou moins courtes. Chaak, ce taurusque qui va devenir chef de clan, s'il affronte un autre et prendra sa place. Sauf que cela ne se passera pas de cette manière. Un attachement profond entre les deux va survenir, il officiera tel un père pour elle, la protégeant envers et contre elle-même parfois. Bien des périples les attendent. Lénan, un esclave humain fera partie de la bande durant un temps. Ancien pirate, il se cherche encore.

     

    « - Tu sais ce que le mot "elfe" veut dire dans ma langue ? demanda Lya tout en lisant.

    - "Jolie fleur"? répondit Lenan d'un air taquin.

    - Pff. Cela signifie "peuple des étoiles". Le nom complet est en fait "elfestel", mais l'usage n'a gardé que le début du mot. Aussi improbable que cela puisse te paraitre, nous ne sommes pas originaires de ce monde. Nous venons des étoiles, et les gens qui ont construit cette tour étudiaient les étoiles.

    - Des étoiles ? Rien que ça ?

    - Oui, je sais, cela parait fou. C'est pour cela que je suis ici : je veux en savoir plus sur l'histoire de mon peuple, sur ses origines.  »

     

    Concernant la jeune Lya, (enfin lorsque l'on apprend son âge, elle est jeune pour un varlan) elle est ingénieuse, téméraire, intelligente et ne lâche rien. Elle veut comprendre d'où elle vient réellement et rien ne pourra l'empêcher, pas même un amoureux transit qui la colle comme un pot de glue. J'ai beaucoup aimé le personnage de Lénan, il se découvre au fur et à mesure sans pour autant cacher ses ambitions. Entre magie et détermination, la quête de Lya va prendre des détours pour finalement arriver à un premier but. Il leur faut beaucoup de ruse, de manipulation, de courage et de forces (mentales et physiques) pour s'en sortir. Être solidaire oui, mais jusqu'où peuvent-ile l'être ? Où va la limite ? Les conséquences peuvent être tragiques et il vaut mieux faire profil bas. Je ne pourrais pas dire quel personnage a ma préférence. Car tous ont leur point fort et leur point faible. Ils nous ressemblent par bien des côtés. Et l'auteur arrive à mettre des morales dans cette histoire.

     

    En conclusion, un récit prometteur qui demande d'avoir la suite dans la foulée. Des personnages qui devraient se détester mais qui savent réfléchir et ainsi contourner des lois, des us et coutumes afin d'évoluer. Les humains en prennent pour leur grade et c'est bien plus proche de la réalité que l'on pourrait imaginer. Les Varlans viendraient des étoiles... Une idée originale pleine d'aventures et de rebondissements. J'ai hâte de savoir ce qui va se passer pour notre héroïne.

     

     

    Défis sur Fb Logo Livraddict babelio Vous pouvez me retrouver : Vous pouvez me retrouver :

     

     #défi2018 #challenge2018 #challengealphabétique2018

     


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires